La croisade de GND contre l'oléoduc

Tribune libre

Rarement une mobilisation d’une telle ampleur et d’une telle vélocité aura suscité autant d’ardeur auprès de groupes de citoyens, à savoir la résistance au projet d’oléoduc Énergie Est de TransCanada. En effet, en moins de 24 heures, le site doublonslamuise.org, lancé par Gabriel Nadeau-Dubois dont l’objectif était d’atteindre la somme de 50 000 $, avait déjà permis de recueillir plus de 250 000 $.

Nul doute que le volet promotionnel de la présence de GND à l’émission TLMP a contribué grandement à cette effervescence et à créer un contrepoids de taille à la campagne du géant TransCanada. Le mouvement Coule pas chez nous, presque inconnu avant le grand coup de GND, dispose maintenant d’une force de frappe auprès de la population qui pourra dorénavant être mieux informée sur les deux côtés de la médaille.

Car c’est bien là le grand avantage de la croisade de GND, à savoir de créer le climat propice à un portrait complet des implications du projet d’oléoduc Énergie Est, en particulier sur les dangers liés à l’environnement. Qu’un véritable dialogue s’amorce maintenant entre les parties pour le plus grand bénéfice d’une saine démocratie

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1349 articles

  • 1 168 669

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    25 novembre 2014

    Tout comme les 300,000 marcheurs du jour de la terre avaient fait corps avec les carrés rouges de Gabriel, celui-ci pourra demander aux carrés bleus (pouvoir au peuple) de se coaliser à tous les écoeurés de l'austérité de Couilllard pour marcher avec les bloqueurs de l'huile, par pipe, par train, par bateaux et par forage... Charest ne l'a pas envoyé dans le nord: il peut envoyer Couilllard en corbillard.

  • Chrystian Lauzon Répondre

    25 novembre 2014

    Eh, vlan! Gabriel nous indique encore le chemin vers la sortie d’un faux pays qui n’a rien à voir avec le Nôtre. L’Archange du Printemps érable* nous « montre » et prouve exactement ce qu’il faut faire pour atteindre une 5ème Saison : le Québec-Pays comme État-Nation.
    Et notons que cela passe effectivement par le médiatique et l’argent réunis en conscience politique de masse.
    Cela s’opère aussi par le lieu où le symbolique rejoint la réalité, non plus en re-présentation, mais en « présentation » directe : la terre, le territoire, le géopolitiquement revendiqué comme Nôtre et sacré. Espérons qu’à cette multiplication monétaire de promotion écologique, correspondra une conscience politique collective plus élevée et assurée de la valeur de notre Indépendance.
    Pierre Karl Péladeau devrait se réjouir et nous rassembler par des moyens stratégiques similaires, hors partisanerie, dossier par dossier et arguments terre à terre axés sur la Cause.
    Que les Gabriel deviennent légions!
    *Voir mon premier texte sur Vigile, L’Archange Gabriel et Jeanne d’Arc. Gabriel Nadeau-Dubois, et ce qu’il a soulevé par le Printemps du Québec 2012 en marche démocratique, a été le déclencheur d'une conscience politique devenant concrète pour moi. Que la 5ème Saison de nos esprits nous mette collectivement en harmonie d’un Unique Vrai Pays de fait.