Un article qui laisse perplexe

L'énigme Khadir

Un ressentiment à prévoir sur la scène provinciale?

Tribune libre


J’ai lu et relu l’article d’Amir Khadir intitulé « Après les élections fédérales, le Québec qui nous attend », publié dans Le Devoir et sur le site de Vigile en date du 14 mai 2011. Certains passages m’ont laissé perplexe sur le personnage, voire même sur ses véritables intentions politiques.
Pour illustrer mon propos, j’ai opté pour le mode action-réaction en vous citant certains passages de cet article, suivis de commentaires personnels ou d’interrogations que je vous soumets :

« La montée en force du Nouveau Parti démocratique était souhaitée par bon nombre de souverainistes progressistes comme moi. Mais pas au prix d’un tel balayage du Bloc québécois. Québec solidaire avait d’ailleurs appelé à voter pour des candidats progressistes, qu’ils soient bloquistes ou néodémocrates. »

M. Khadir se qualifie de « souverainiste progressiste ». Est-ce à dire que, dorénavant, il faudra distinguer les souverainistes progressistes des souverainistes « conservateurs »? Il pousse même son raisonnement en associant son appellation « progressiste » au NPD, un parti pourtant fédéraliste, par conséquent anti-souverainiste! Allez trouver le secret de l’énigme!
« Aurais-je voté pour la candidate du NPD si j’avais su que mon député et ami Gilles Duceppe était en danger dans sa circonscription? Sans doute pas. Mais aujourd’hui, je m’en confesse, je n’ai aucun regret. »
Bref, si M. Khadir avait su, il ne l’aurait pas fait, mais maintenant que c’est fait, il ne regrette rien!…Problème de conscience vite réglé pour un homme qui se dit et s’affiche droit et sincère!
« Mon « vote utile » - anti-Harper et destiné à renforcer la montée du NPD au Canada – n’était pas contre mon député bloquiste, mais il a contribué à sa défaite. »
Là, le problème se situe au niveau de la logique…Le co-chef de QS n’était pas contre son député bloquiste mais son vote pour la candidate du NPD a fait disparaître le chef du Bloc de la carte de Laurier-Sainte-Marie dont il représente l’électorat sur la scène provinciale à titre de député du Plateau Mont-Royal!
« Le Bloc a été plutôt victime d’un déplacement massif de son électorat, dont une partie importante a « voté utile ». Le vote utile se base sur les calculs politiques de chacun, pas sur les convictions. »
Si j’en juge par le vote de M. Khadir, il semble que ses « calculs politiques » l’aient emporté sur ses « convictions ». À mon sens, son argumentation n’augure rien de bon pour quelqu’un qui aspire à prendre sa place au sein du leadership du mouvement souverainiste au Québec!
« …le Québec aura tout intérêt à ce qu’émerge un Canada plus ouvert sous le leadership de gens de principe, généreux et ouverts, comme Jack Layton et le NPD qui ont pris l’engagement de respecter notre droit à l’autodétermination. »
En qualifiant Jack Layton d’homme politique « ouvert », M. Khadir semble avoir oublié que ce même Layton et son parti ont voté pour la loi sur la clarté référendaire…sûrement pas la décision d’un parti qui aspire à respecter « notre droit à l’autodétermination »!
Enfin, ce dernier passage faisant référence à la stratégie du Bloc au cours des vingt dernières années concernant l’impasse du fédéralisme :
« La marche du Québec vers son indépendance ne peut carburer au ressentiment. »
En votant pour la candidate du NPD le 2 mai, M. Khadir risque d’écoper du « ressentiment » d’une grande partie des indépendantistes du Québec lors du prochain scrutin provincial, en d’autres termes, de récolter le désir de vengeance de ceux-ci à la suite de l’injure commise envers Gilles Duceppe et, par le fait même le chef du Bloc québécois, le 2 mai 2011!
Henri Marineau
Québec



Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2037 articles

  • 1 425 664

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



7 commentaires

  • Stéphane Sauvé Répondre

    6 juin 2011

    Merci pour cet article. Vous êtes près du but...
    Merci aussi aux commentateurs, dont Russell et Spartakus, très instructifs...
    SSV

  • Gérald McNichols Tétreault Répondre

    24 mai 2011

    Monsieur Marineau,
    Votre analyse est brillante. Il y a beaucoup de confusion dans le texte de Monsieur Khadir.

  • Archives de Vigile Répondre

    24 mai 2011

    Effectivement, M. Marineau, vos interrogations sont plus que légitimes et bien fondées.
    Le discours ambigu de M. Khadir frôle même la satire. Pourquoi se vante-t-il publiquement d'avoir voté contre M. Duceppe, "sous-entendant" un certain regret, et du même coup, "implore" les troupes de Jack. Je crois qu'il essaie de capitaliser des deux cotés, il joue un jeu très dangereux...
    Nous savons tous que le NPD, Layton et Mulcair en tête, ne fera rien pour l'avancement du Québec. Rappelons-nous que Mulcair était l'avocat et un gros canon d'Alliance-Québec:
    [Le NPD a toujours TRAHI les Québécois; Mulcair chez Alliance-Québec; 17 milliards volés dans les poches des chômeurs; Le rapatriement unilatéral de la Constitution; Romanow et Blakeney dans la nuit des longs couteaux; Elijah Harper dans l'enterrement de Meech; Bob Rae dans l'accord de Charlottetown; Appui au financement de Hydro-Terre-Neuve; ...]
    Alors, quand M. Khadir trouve des points en commun entre son parti et le NPD, je ne vois pas non plus ce qu'il veut dire... À moins que nous ne connaissions pas vraiment les intentions de Québec Solidaire..!
    Nous verrons bien dans deux ans ce qui arrivera de M. Khadir dans son comté du Plateau... J'imagine Gilles Duceppe comme son adversaire !

  • Archives de Vigile Répondre

    24 mai 2011

    De dire que Jack Layton a voté pour la loi sur de clarité est un mensonge. La loi sur la clarité a été adoptée le 29 Juin 2000. Monsieur Layton n'a même pas été élu à la tête du NPD jusqu'en 2003 et n'a même pas été élu député fédéral jusqu'en Juin 28 mai 2004.
    Je pense que je peux comprendre pourquoi M. Marineau est bouleversé. Comme beaucoup d'autres indépendantistes il cherche quelqu'un à blâmer pour les résultats du Bloc. Aujourd'hui, c'est Amir Khadir, demain, le NPD, le lendemain, qui sait? .. Projet Montréal? ..
    Quelles leçons pouvons-nous apprendre de la vague orange?
    À mon avis modeste, c'est clair que population du Québec est dans un état de révolte electorale. C'est qu'une autre appel de réveil pour les souveranistes. Pour l'instant je vais vous demander de mettre de côté votre esprit independantiste d'être impartial.
    La premiere vague Adéquiste a été un message clair que le peuple Québécois cherche un changement et veut quelque chose de nouveau. Soyons clairs. L'ADQ et le NPD n'avaient pas simplement l'organisation pour faire la vente de leur programmes porte-à-porte. Donc, je n'ai pas de fausses illusions diluée.
    Jack Layton est charmant, mais pas assez charmant.
    Le congrès du Parti Québécois pendant la campagne federale a été un désastre et catastrophe pour le Bloc, et on ne peut pas placer un visage heureux sur ca. Amir, les fédéralistes, les conservateurs n'ont rien à voir avec ca. Donc, vous (dans le Bloc) devez prendre votre propre responsabilité pour cela et cesser de blâmer des autres.
    -Des mesures comme l'extension du projet de loi 101 dans le ceggeps etait pure folie et est indefendable.
    -Gérard Larose et ses remarques ont été un parfait exemple d'idiotie politique pendant un moment important dans la campagne.
    -Jacques Parizeau (un homme qui a 80 ans) dans la campagne électorale fédérale a été une autre catastrophe. C'est évident que les jeunes n'ont rien en commun avec ce deux hommes âgés ou bien Pauline Marois qui est considéré par 'monsieur/madame tout le monde' comme une bourgois. Le Bloc n'ait même pas rempli la salle. Les gens qui sont alle à l'événement étaient des gens visiblement plus âgés.
    Pour nous à l'extérieur c'est presque comme si le PQ/BQ est en train de se suicider politiquement.
    Moins que 25% de la population a voté pour le Bloc. Mais ca ce n'est pas important. L'option souverainiste a été sur un toboggan vers l'enfer depuis l'élection de 2000. Il suffit seulement de regarder les chifres à chaque élection (tant fédéral que provincial) depuis 2000. La base actuelle sont 'les pures et dures' souveranistes.
    Il est très clair et évident aussi que quand il y a une vague politique comme celle des Adequistes et la vague orange, qu'il n'y a pas de château fort. C'est mon espoir sincère que le PQ pouvez au moins a tiré cette leçon.

  • Stéphane Russell Répondre

    24 mai 2011

    Voyez la similitude du language entre M. Khadir et le Parti communiste du Québec:
    Amir Khadir
    « …le Québec aura tout intérêt à ce qu’émerge un Canada plus ouvert sous le leadership de gens de principe, généreux et ouverts, comme Jack Layton et le NPD qui ont pris l’engagement de respecter notre droit à l’autodétermination.»
    Parti Communiste
    «Justice pour les peuples autochtones et le Québec Reconnaître les droits nationaux des peuples autochtones et du Québec à l'autodétermination, jusqu'à et y compris la sécession.» - http://www.pccpcq.blogspot.com/
    Les deux reprennent le terme «autodétermination», normalement jamais utilisé chez les indépendantistes, puisqu'il implique "dans l'union". D'ailleurs, je viens de remarquer que le parti communiste du Canada, qui était autrefois un seul site bilingue est maintenant deux sites, un pan-canadien officiel en anglais et un québécois, une sorte de blogue de second rang. Aurait-on sacrifié le Québec pour la cause?
    Tout ceci emmène bien des questions sur ce qui motive M. Khadir.

  • Stéphane Russell Répondre

    24 mai 2011

    Je crois qu'il faut être méfiant et garder certains aspect en vue. En politique, le Québec est un pion d'empire depuis toujours. Autrefois, c'était sous la forme de la Nouvelle-France, ensuite de l'Amérique du Nord Britannique. Nous devons toujours chercher à savoir si on se sert de nous comme tel.
    Émettons ici quelques hypothèses. Le Québec est social-démocrate. Or, la social-démocratie est un courant mondial et non local. Certains intérêts politiques et économiques pratiquent des interventions afin de promouvoir son avènement, au même titre que le capitalisme ou le communisme. D'ailleurs, au sujet de ce dernier, le Parti Communiste du Canada ne se cache pas d'avoir pour objectif de faire transiter le Canada vers le communisme via le socialisme. Ceci est toujours d'actualité, le communisme est affaibli mais loin d'être mort. C'est un fait indéniable que le marxisme est en remonté partout dans le monde. M. Khadir serait-il lié à ce mouvement? Plusieurs le soupçonnent.
    Serait-il possible donc qu'on se serve à nouveau du Québec comme un pion sur l'échiquier mondial?
    Une chose est sur: je crois que nous ne devons jamais oublié que le pion est toujours le premier à être sacrifié. Ce que je vais dire déplaîra à plusieurs, mais les hautes instances de l'Église catholique n'ont jamais hésitées à nous sacrifier au profit du catholicisme (voir le film «les tisserants du pouvoir). C'est l'évidence que la social-démocratie, ou tout autre intérêt politique, n'hésitera pas non plus à faire la même chose.
    La méfiance est donc de mise. Dans un continent qui est le berceau de la droite, il y a des réflexions à faire avant de se laisser présenter à nos voisins comme chaire à canon de la social-démocratie. Il faut choisir ses combats. La social-démocratie comme tendance ne devrait pas nuire au Québec. Mais épouser la cause, c'est un casus belli sur ce continent. Sommes-nous prêt nous aussi à tout risquer pour ça?
    Si j'étais vendu à la social-démocratie, je me dirais que le NPD est une occasion en or de vendre la social-démocratie au Canada entier. Les ambitions hégémoniques de la social-démocratie sont elles à l'abri de ce qui a tourné les ambitions des plus puissants québécois contre l'indépendance du Québec?
    La droite ou la gauche doit rester pour nous une simple tendance, mais jamais une cause à épouser. Sinon, à nos risques et périls. M. Khadir doit rester sous haute surveillance, car la social-démocratie est à l'évidence pour lui bien plus qu'une tendance du jour.

  • Laurent Desbois Répondre

    24 mai 2011


    Monsieur KHADIR, le NDP et la fête nationale des Patriotes ?
    HTTP://WWW.QUEBECSOLIDAIRE.NET/ACTUALITE-NATIONALE
    L’Actualité nationale sur le site de Québec Solitaire :
    • AMPHITHEATRE DE QUEBEC
    • une date fixe pour l'élection
    • Commémoration de la Nakba et victoire de la démocratie en Palestine
    • Manon Massé à Gaza
    Rien ! Rien ! Rien ! Pour la fête nationale des Patriotes !!!!
    Comme son nouvel ami progressif Jack??????
    Déclaration de Jack Layton, chef du NPD, à l’occasion de la fête de Victoria
    Le 18 mai 2009
    http://www.npd.ca/article/d-claration-jack-layton-chef-npd-l-occasion-f-te-victoria
    « La fête de Victoria vise à rend hommage à la reine Victoria, première souveraine de la confédération du Canada, et à souligner la naissance de l’actuelle reine du Canada, Sa Majesté Elizabeth II. Ce jour nous rappelle la place qu’occupe le Canada au sein du Commonwealth et nos racines européennes. Il nous rappelle également notre histoire ainsi que les triomphes et les tragédies qui ont ponctué l’édification de notre pays. »
    Et son bras droit Québécois Mulcair, en cette journée nationale des Patriotes????
    Rien ???? La vague orange commence à pâlir, à s’estomper????