Message d'espoir à toutes celles et tous ceux qui écrivent sur cette tribune

L'écriture engendre la culture

Les écrits restent et les paroles s'envolent

Tribune libre


« Toute écriture est politique puisque toute écriture est une vision du monde. »
Marie Darrieusseck
Il y a deux ans, soit le 30 septembre 2009, Caroline Moreno signait son 400ième article sur cette tribune sous le titre « Pourquoi écrire? » En voici quelques extraits :

« J’ai commencé à écrire des textes à caractère politique en 2003, après être allée à la rencontre de ceux que je croyais être des députés indépendantistes, et qui se disaient à l’écoute de la population, dans le but de me faire entendre d’eux, afin de partager mes réflexions, mes idées. Je me suis vite rendue à l’évidence : la langue que j’employais leur était inconnue… J’ai alors pensé qu’ils comprendraient mieux mes mots si je les écrivais mais ils ne savent pas lire… J’ai continué à écrire. Écrire, c’est réfléchir. C’est ce qui nous force à aller plus loin et, pour certains, trop loin. Mais écrire pour que le Québec accède à sa liberté, ce n’est pas normal. C’est usant… J’aimerais pouvoir jouer l’autruche, mais elles ont des plumes. Je me sers donc de la mienne parfois avec colère, parfois avec tristesse et consternation, plus rarement dans la joie et l’espérance. La joie viendra avec le pays. »

Depuis lors, Mme Moreno a écrit 62 autres articles sur la tribune libre de Vigile… Il faut croire que l’autruche continue d’avoir des plumes et…grand bien nous fasse ! À l’exemple de Caroline Moreno, bon nombre de celles et de ceux qui écrivent sur cette tribune ont sans doute compris que l’écriture nous amène à « réfléchir et à aller plus loin ».
Pour ma part, j’ai appris, avec les années, que l’écriture, en plus d’apporter les avantages de la réflexion et du dépassement, représente le véhicule par excellence pour transmettre les valeurs que nous avons reçues des personnes que nous avons côtoyées tout au cours de notre vie. L’écriture engendre la culture d’un peuple. L’écriture nourrit les racines d’une nation. L’écriture assure la pérennité des valeurs entre les générations. L’écriture façonne l’histoire.
Dans le parcours des milliers de pages que j’ai écrites, particulièrement depuis que j’ai pris ma retraite de l’enseignement en 2003, j’ai légué, à travers plusieurs genres littéraires, les valeurs reçues de mes parents, éducateurs et amis. Depuis janvier 2011, je continue à le faire par le biais de Vigile et, même si parfois, moi aussi, je trouve l’exercice « usant », je persiste à croire qu’ensemble, nous tous qui croyons en l’accession possible du Québec à son statut de nation, nous parviendrons à atteindre notre but.
La tribune libre de Vigile représente un site privilégié où nous pouvons échanger rapidement nos réflexions écrites grâce à la technologie moderne. Nous nous devons de maintenir bien vivant ce lieu d’échanges unique, tout en gardant continuellement en mémoire que les écrits restent et que les paroles s’envolent.
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1786 articles

  • 1 212 299

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Pierre Cloutier Répondre

    30 septembre 2011

    L'écriture c'est une forme de thérapie et à ce niveau l'Internet offre un lieu extraordinaire qui nous révèle aussi toute la complexité du monde dans lequel nous vivons et qui ressemble à une véritable Tour de Babel.
    L'Internet permet également à chaque citoyen d'exprimer ses opinions et de sortir des sentiers battus des partis politiques autoritaires et hiérarchiques.
    L'écriture dans un lieu comme Vigile est révolutionnaire. C'est pourquoi il fait si peur aux dirigeants des partis politiques qui tiennent leur pouvoir du contrôle de l'information et de la communication.
    Un nouveau pouvoir prend forme sous nos yeux : le pouvoir citoyen et cela fait mal aux politiciens professionnels.
    Continuons le combat contre l'ignorance, la bêtise, la pensée unique, le conformisme, l'autoritarisme, le discours partisan, la manipulation et la peur.
    Vive l'indépendance de l'esprit et vive la liberté.
    Pierre Cloutier

  • Archives de Vigile Répondre

    30 septembre 2011

    Je voudrais ajouter que j'en ai mon voyage de voir du monde pâtir au Québec et vivre misérablement dans un territoire riche en ressources de toutes sortes.
    Il n'y a pas de raison pour ça. Tous devraient pouvoir vivre décemment et heureux dans le Québec d'aujourd'hui.
    Mais ce n'est pas ce que l'on voit. De plus en plus de Québécois tombent dans la pauvreté avec le découragement qui s'ensuit, les maladies causées par l'inquiétude du lendemain etc... C'est honteux pour le Québec.
    C'est un peu beaucoup ce qui me pousse à écrire...

  • Archives de Vigile Répondre

    30 septembre 2011

    Merci monsieur Marineau de vos encouragements...
    J'aimerais bien croire que les écrits changent quelque chose... mais nous avons comme rivaux des médias mainstream extrêmement efficaces qui ont le don de marginaliser ce que nous pouvons écrire... et de façonner les mentalités avec plus d'efficacité malheureusement...