Mondialisme

L'amour, plus fort que le confinement

Contre le « Dr Confinement »

F25f67a3cddcdb203357d344a64517c3

Tribune libre

Le Dr Niel Ferguson, que les taquins appellent désormais, « Dr Confinement », est l’épidémiologiste britannique qui prédisait une véritable hécatombe virologique si on ne s’isolait pas chacun dans son trou. Il est probablement le scientifique le moins compétent au monde. Toutes ses prédictions depuis les vingt dernières années ont en effet flopé.


En voici quelques-unes tirées d’une longue liste d’erreurs :



  • En 2001, 6 millions de bovins anglais sont sacrifiés sur l’autel de ses prédictions alarmistes pour stopper l’épidémie de la fièvre aphteuse. Cette décision qui coûta 10 milliards de livres aux contribuables est aujourd’hui considérée comme aberrante, car moins de 200 personnes furent infectées.

  • En 2002, il prédit 50 000 morts de la maladie de la vache folle et peut-être 150 000 si la maladie se transmet des bovins aux moutons. Il s’est trompé. Il n’y eu en réalité que 177 morts.

  • En 2005, il persiste et signe en prédisant que la grippe aviaire H5N1 pourrait tuer près de 200 millions de personnes. Il s’est encore trompé. Quelques centaines seulement sont décédés. (1)


Or, ce bilan catastrophique n’a pas empêché le Dr Confinement de devenir le conseiller sur les épidémies de l’Union européenne, de l’Angleterre, des États-Unis, de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une émanation de l’ONU, une organisation Fabienne créée en 1948 qui se consacre à la mise en place, subrepticement, par des moyens non démocratiques, du communisme planétaire, de la gouvernance mondiale et d’un monde sans races, sans frontières ni nations (2)(3)(4)(5)(6).


Ce n’est ni un complot ni une conspiration, c’est important de le souligner, car l’ONU ne s’en cache pas, son programme est affiché sur son site web au vu et au su de tous. D’ailleurs, la petite épinglette multicolore que vous voyez sur la boutonnière de Bill Gates et du Dr Horacio Arruda, le directeur de la Santé publique du Québec chargé de la lutte contre le covid-19 est le symbole de l’Agenda 2030 de l’ONU.


Mais revenons à notre sujet. La dernière bévue du Dr Confinement, c’est celle que nous vivons actuellement. Le 16 mars 2020, celui-ci annonçait publiquement sur la BBC, la mort probable de 510 000 personnes au Royaume-Uni et jusqu’à 2,2 millions aux États-Unis. En l'absence de mesures d’atténuation comme le confinement, il prévoyait 7 milliards d'infections et 40 millions de décès à l'échelle mondiale cette année (7)(8).


La même journée, l’OMS emboite le pas en annonçant une catastrophe sanitaire d’envergure biblique si on ne confine pas la planète entière (9). Une mesure extrême, soit dit en passant, qui n’a jamais été employée auparavant et qu’aucun livre d’épidémiologie ne recommande.


N’ayant aucune autorité dans le domaine médical, les politiciens, littéralement subjugués, voire terrorisés par l’ampleur annoncée de la catastrophe sanitaire délèguent à leurs conseillers médicaux le soin de mettre en place des mesures appropriées.


S’empressant de suivre les directives du Dr Confinement et de l’OMS, ces derniers ordonnent entre autres le confinement de la population au complet afin d’atténuer l’impact du virus et de désengorger les hôpitaux. Cette mesure qui peut sembler exagérée à première vue est tout à fait proportionnelle aux prédictions apocalyptiques du Dr Confinement et de l’OMS.


Vous auriez fait quoi vous à la place de François Legault ?


Entretemps, miracle, le Dr Confinement fait volteface sur ses prédictions initiales et annonce que le virus est 96 % moins contagieux et létal que prévu. Il prédit moins de 20 000 morts en Grande-Bretagne, soit 25 fois moins que prévu. Selon le docteur Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et maladies infectieuses aux États-Unis :


Si l’on suppose que le nombre de cas asymptomatiques ou peu symptomatiques est plusieurs fois plus élevé que le nombre de cas signalés, le taux de létalité peut être considérablement inférieur à 1 %. Cela suggère que les conséquences cliniques globales de COVID-19 pourraient finalement être plus proches de celles d’une grippe saisonnière sévère (qui a un taux de létalité d’environ 0,1 %) ou d’une grippe pandémique (similaire à celles de 1957 et 1968). (10)


L’OMS et les conseillers médicaux des politiques, sauf exception, n’en tiennent pas compte et continuent non seulement d’imposer le confinement, mais de refuser le traitement quasiment 100 % efficace du Pr Didier Raoult, directeur de l’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, expert mondial en matière de maladies transmissibles (11).


Heureusement, le Dr Confinement, a fini par se faire harakiri. Il a dû en effet démissionner de son poste non pas à cause de son bilan désastreux, mais pour avoir fait venir sa maitresse à plusieurs reprises à son domicile alors qu’il était en quarantaine pour avoir été testé positif au covid-19 (12).


Comme quoi l’amour est plus fort que le confinement !


Références


1. Bill Bostock (Apr 25, 2020). How 'Professor Lockdown' helped save tens of thousands of lives worldwide — and carried COVID-19 into Downing Street. Business insider, https://www.businessinsider.com/neil-ferguson-transformed-uk-covid-response-oxford-challenge-imperial-model-2020-4


2. Guy Boulianne (2019). La Société Fabienne: les maîtres de la subversion démasqués. Éditions Dédicaces, 484 p.


3.  Dennis L. Cuddy, Phd (2008). The Road to Socialism and the New World Order. Cuddy.


4. John Green (2015). La société Fabienne. L’instauration d’un nouvel ordre internationale chez Béatrice et Sydney Webb. Éditions Saint-Rémi.


5. Pierre-Antoine Plaquevent (2018). Soros et la société ouverte. Métapolitique du globalisme. Le retour aux sources.


6. Tim Ball, PhD (2014). The deliberate corruption of climate science. Stairway Press.


7. Rapport 9 : Impact des interventions non médicamenteuses (INM) sur la réduction du taux de mortalité de la pandémie de COVID-19 et sur la demande en soins sanitaires.  MRC Centre for Global Infectious Disease Analysis. Imperial College, London :  https://www.imperial.ac.uk/media/imperial-college/medicine/mrc-gida/2020-03-16-COVID19-Report-9.pdf


8. Report 12 : The global impact of COVID-19 and strategies for mitigation and suppression. MRC Centre for Global Infectious Disease Analysis. Imperial College, London : https://www.imperial.ac.uk/media/imperial-college/medicine/mrc-gida/2020-03-26-COVID19-Report-12.pdf


9. François Brousseau (18 avril 2020). L’Organisation mondiale de la santé au pilori. Radio-Canada, https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1695142/oms-trump-coronavirus-pandemie


10. Anthony Fauci cité par Georges Buscemi (14/04/2020). Le roi est nu ? La crise du coronavirus en question (Partie I – analyse d’une crise exagérée). Québec Vie. https://www.cqv.qc.ca/le_roi_est_nu_la_crise_du_coronavirus_en_question_partie_i?utm_campaign=courriel_hebd_85&utm_medium


11. James Delingpole (19 March 2020) Chloroquine Known as Effective Against Coronavirus Since 2005. Breitbart, https://www.breitbart.com/politics/2020/03/19/chloroquine-known-as-effective-against-coronavirus-since-2005/


12. (06 mai 2020). L’épidémiologiste star Neil Ferguson, chantre du confinement, démissionne après l’avoir enfreint. L’Obs, https://www.nouvelobs.com/coronavirus-de-wuhan/20200506.OBS28447/le-scientifique-britannique-neil-ferguson-qui-avait-preconise-le-confinement-demissionne-apres-l-avoir-enfreint.html


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


Squared

Charles Danten14 articles

  • 10 283







Author extra bg

Tikkoun olam


Author extra bg
Author extra bg

Martin Luther King


Author extra bg

Out of Africa



Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Charles Danten Répondre

    15 mai 2020

    J'ai oublié de rajouter en ce qui concerne l'OMS et l'ONU que d'un point de vue éthique, personne n'a le droit de façonner les humains à son image et de reconstruite la société sans le consentement du public, voire contre sa volonté dans l'esprit du slogan communiste, « nous vous rendrons heureux de force ». L'autorité politique ne doit jamais être utilisé comme c'est le cas actuellement avec le covid-19 à des fins idéologiqus. Des gens comme Arruda, le peit caniche de l'OMS, sont dans cet esprit de vulgaires traitres à la nation qui méritent d'être jugés pour trahison.




  • Alain Patenaude Répondre

    12 mai 2020

    Wow, très bon article...Très éclairant.  Merci beaucoup Monsieur Danten de cette lumière. Ça en dit long sur certains scientifiques qui ont la parole et sur d'autres qui sont réduits au silence et qui devraient être écoutés. .