PLQ/CAQ, du pareil au même

L'affiche à deux têtes

À bas l'autoritarisme et le conformisme des bien-pensants!

14ae1756d50a68c4bcfbb818b0556b4f

Tribune libre

Nonobstant la grogne suscitée au Parti libéral du Québec (PLQ) et à la Coalition avenir Québec (CAQ) par l’installation d’affiches représentant les moitiés de tête de François Legault et Philippe Couillard, force est de constater que le message que veut lancer une coalition de syndicats est clair : « Libécaquiste, Caquilibéral, du pareil au même, on mérite mieux ».


Les syndicats soutiennent par cette campagne que la CAQ et le PLQ ne sont pas à la hauteur de ce que méritent les électeurs québécois. Ils affirment que le PLQ a fait reculer la qualité de vie des Québécois ces dernières années et que la CAQ promet de faire pire. Dans cette foulée, les syndicats plaident que le bilan des réformes Barrette-Couillard dans le secteur de la santé est désastreux et ajoutent que les libéraux ont accéléré l'effritement du réseau public d'éducation.


Dans la plupart des municipalités où les affiches ont été installées, les maires ne s’y sont pas objecté. De son côté, dans la Capitale nationale, Régis Labeaume est monté aux barricades et a exigé que les affiches soient enlevées, se repliant derrière un règlement municipal stipulant qu’aucune affiche publicitaire ne sera tolérée avant le début officiel de la campagne électorale.


Depuis les sagas suscitées par les retraits des deux créations de Robert Lepage, SLAV et Kanata, sous les pressions des défenseurs de l’appropriation culturelle, souffle un vent qui balaie sous le tapis toute forme de liberté d’expression, laquelle, dans le cas des pancartes à deux têtes est, à mes yeux, tout à fait légitime compte tenu du message fort à propos qu’elle véhicule…À bas l’autoritarisme et le conformisme des bien-pensants!



Une petite pointe d'humour


En ce qui a trait aux deux chefs visés par l'affiche, disons qu'ils peuvent toujours se consoler en se disant qu'il y en a toujours plus dans deux têtes que dans une!




Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1181 articles

  • 1 177 805

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com




Author extra bg

L'anglais de Manon


Author extra bg

QS et les médias


Author extra bg

Si j'avais su...


Author extra bg

Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé