L'ex-porte-parole de la « CLASSE » s'érige en défenseur de la loi et l'ordre!

GND de l'autre côté de la clôture

Tribune libre

L’ex-porte-parole de la Coalition large pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE), Gabriel Nadeau-Dubois (GND), celui-là même qui avait été critiqué pour son refus de condamner la violence qui avait lieu à l’occasion de certaines manifestations lors de la grève étudiante de 2012, a l’intention de condamner toute éventuelle violence qui aurait lieu lors des manifestations organisées en marge du sommet du G7.



Pour sa défense, GND argue qu’à l’époque, il avait des « contraintes » puisque l’assemblée générale de son association étudiante refusait de condamner la violence. Soit! Or, six ans plus tard, maintenant qu’il se retrouve de « l’autre côté de la clôture », ligne de parti oblige, le co-porte-parole de Québec solidaire et député de Gouin se fait tout à coup le défenseur de la loi et l’ordre.



Grand bien lui fasse! Il est tout de même pour le moins curieux que le loup agressif de 2012 se soit transformé en mouton docile en l’espace de six ans? À ce sujet, permettez-moi d’avoir quelques doutes sur ses velléités voilées eu égard à sa participation auprès des manifestants au G7!



Dans mon livre à moi, GND est avant tout un batailleur pour qui les victoires se mesurent à l’agressivité des gestes posés pour atteindre ses objectifs et, en ce sens, il devra se soumettre aux tensions que son tempérament devra surmonter pour montrer « patte blanche » aux yeux de ses nouveaux commettants, à savoir les électeurs de Gouin…Une histoire à suivre!



Henri Marineau, Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1197 articles

  • 1 171 449

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com




Author extra bg
Author extra bg

Paradoxes à l'OIF


Author extra bg

Taillefer à l'affût...


Author extra bg

Le choc des idées



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé