Frustrée par le gouvernement Trudeau, Montréal prend des mesures à l’aéroport

09c47deff84a540cedb8c165d6a9f4e5

Le Québec devrait envoyer la SQ contrôler les arrivants


« On veut forcer le fédéral à prendre ses responsabilités », clament deux sources ayant une connaissance fine du sujet.




Dès mardi matin, plusieurs dizaines d’agents municipaux seront déployées dans les couloirs de l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau.


Après leur sortie de l'avion et le passage des douanes, les voyageurs seront sensibilisés aux mesures d’isolement à prendre (14 jours d’isolement en revenant d’un séjour à l’étranger) et aux actions à entreprendre en cas de symptômes.


On parle d'une soixantaine de membres de la Ville de Montréal et de la Direction régionale de santé publique, qui se relaieront tout au long de la journée, pour les prochaines semaines. Des équipes du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) seront également présentes.



On est écœurés. Ce n’est pas normal que ce soit des équipes municipales qui gèrent ça.


Une source proche du dossier


Ces mesures seront officiellement annoncées lundi matin par la mairesse Plante et Mylène Drouin, la directrice régionale de santé publique.


Une « inaction » dénoncée


Selon les informations obtenues par Radio-Canada, la colère est forte entre, d’un côté, le cabinet de la mairesse Valérie Plante et la Direction de santé publique de Montréal, et, de l’autre côté, le gouvernement de Justin Trudeau.



Les autorités politiques et sanitaires de la métropole déplorent vivement « l’inaction », jusqu’à présent, d’Ottawa à l’aéroport Pierre-Elliott-Trudeau, qui est sous sa juridiction.


Concrètement, elles dénoncent le peu de mesures qui seraient prises par les agents frontaliers, lorsque des voyageurs mettent les pieds sur le sol canadien. On ne fait que leur demander s’ils viennent de Chine, d’Iran ou d’Italie (les pays les plus touchés par la COVID-19), confie une source proche du dossier.


On ne leur demande par leurs symptômes, on ne leur dit pas où sont les cliniques pour se faire dépister. Il ne se passe rien, ajoute-t-elle.


D'autres informations similaires ont été rapportées à Radio-Canada.



Le niveau d'informations qui est donné [aux voyageurs], c'est surréaliste. C’est scandaleux!


Une source impliquée dans le dépistage sur le territoire montréalais


Tout ça contrecarre vraiment tout ce qu’on fait sur le terrain, critique une autre source, qui est impliquée dans le dépistage de ce coronavirus.


Une personne marche dans les couloirs de l'aéroport de Montréal.

Les autorités sanitaires et politiques de Montréal veulent sensibiliser les voyageurs arrivant dans la métropole.


Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers




Sensibiliser les voyageurs


Depuis plusieurs jours, l’équipe de la mairesse Plante tenterait de convaincre le gouvernement fédéral de mettre en place davantage d’actions à l’aéroport.



L’absence de réponses convaincantes et une communication qui serait minimaliste auraient ainsi poussé la métropole à agir par elle-même, de concert avec la Direction régionale de santé publique de Montréal.


Pour nous, dès qu'une personne sort de l'aéroport, elle est sur le territoire de la Ville. Ça devient un enjeu montréalais de santé publique, glisse-t-on.


La Ville de Montréal ne serait pas opposée non plus à ce que des professionnels de santé puissent prendre la température des voyageurs arrivant dans la métropole, ce qui n’est pas le cas actuellement.


L’administration municipale souhaite également pousser Ottawa à distribuer à l’aéroport des masques aux personnes susceptibles de propager la COVID-19.


Legault a un « différend » avec Trudeau


Au cours de sa dernière conférence de presse, dimanche après-midi, le premier ministre du Québec a de son côté avoué avoir un différend avec Justin Trudeau.


Selon François Legault, le Canada devrait arrêter d’accueillir des touristes étrangers. Une option qui n’a pas encore été retenue par le premier ministre Trudeau.


L’entourage du premier ministre du Québec a confié dimanche soir à Radio-Canada qu’il y a en ce moment un sentiment d’urgence. Des actions en parfaite cohésion avec le gouvernement fédéral sont souhaitées par Québec.


Le gouvernement Trudeau a quant à lui assuré qu’il réduira prochainement le nombre d’aéroports où les avions en provenance de l’étranger pourront atterrir.


GIF montrant des conseils pour prévenir la propagation du coronavirus.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des conseils pour réduire les risques de propagation du COVID-19.


Photo : Radio-Canada