En cette journée de la femme

Tribune libre


Étant donné que les médias traditionnelles n'en font mention nulle part, je me permet de vous présenter cette entrevue réalisée à partir de chez nous.


https://soundcloud.com/user-363799016/le-pied-a-papineau-ckvl-fm-femmes-en-syrie-agnes-mariam-denonce-les-rebellesterroristes


Quel est le but réel de toute cette propagande médiatique servit par nos médias traditionnelles, que vise-t-on exactement quand on nous fait croire que le dirigeant de ce pays est un monstre et que les alliés sont les défenseurs de la paix et la démocratie. Qui propage les ''fake news'' dans ce bas monde et le mot bas me semble bien faible encore une fois pour expliquer cette situation comme plusieurs autres dans ces régions où nos valeureux défenseurs des droits et libertés sévissent depuis des décennies.



7 mars 2018: Militante pacifiste pressentie pour le Nobel de la paix, Mère Agnès-Mariam de la Croix travaille d'arrache-pied à soulager le sort des civils syriens qui sont à la merci de bandes armées terroristes, aujourd'hui dans la Ghouta, banlieue de Damas, hier à Alep. Chaque fois que le gouvernement syrien libère des secteurs du territoire, dit-elle, on apprend que 25 % des femmes, y compris des jeunes filles, ont été victime d’agressions sexuelles. Elle en a recueilli de très nombreux témoignages. Mais le silence à ce sujet est total, surtout dans nos grands médias. On préfère protéger ces terroristes d'Al Qaeda, financés et armés par l'Arabie Saoudite, qui ont pris le contrôle de la Ghouta il y a plus de 5 ans. 

On se pose la question: comment on réagirait si des groupes, armés jusqu’aux dents par des forces étrangères, s’emparaient de banlieues entières de Montréal ou de Paris. Poser la question, c'est y répondre: on s’attendrait à ce que l’État les déloge. Mais pourquoi le deux poids deux mesures quand le gouvernement syrien fait justement cela?



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé