Vaccination obligatoire?

Bill Gates : L’art de la fausse générosité

Il n’est pas la personne qu'il dit être

1c0f180b341518e0090716802524543b

Tribune libre

Lorsque l’on entend le nom de Bill Gates, une grande majorité de la population pense qu’il s’agit d’un génie de l’informatique qui a fait fortune, en vendant le fameux logiciel Microsoft. C’est, pour une grande partie de l’opinion publique, un excellent informaticien, en avance sur son temps, qui a réussi à conquérir le monde, puisqu’il représente plus de 90% du parquet informatique mondial. La deuxième idée qui nous vient à l’esprit en pensant à lui c’est son côté philanthropique. Une grande majorité de la population pense qu’il est d’une immense générosité, puisqu’il avait promis d’offrir toute sa fortune aux plus pauvres.


https://www.1jour1actu.com/monde/bill_gates_un_milliardaire_gnreux#:~:text=L'homme%20le%20plus%20riche,ont%20besoin%3A%20malades%2C%20pauvres%E2%80%A6&text=Sa%20fortune%20est%20estim%C3%A9e%20%C3%A0%2051%20milliards%20de%20dollars.


Qui oserait critiquer un homme si exemplaire, une âme aussi charitable et pure. C’est suicidaire de s’attaquer à lui. Souvenez-vous de Denise Bombardier qui l’a défendu bec et ongle dans les journaux et à QUB radio, en disant qu’on ne parle pas en mal d'un homme aussi généreux!


Sauf qu’il y a quand même un petit hic à cette très jolie histoire. C’est du jamais vu. Tout ce que vous avez entendu sur Bill Gates est complètement faux. Pire, c’est totalement l’inverse. En voici la preuve.


J’amorce la déconstruction du mythe Bill Gates en commençant par son côté : Génie informatique. Pour étudier dans le détail de la supercherie de l’informaticien, il vous faudra lire le livre : « Le Hold-up planétaire ». De Robert di Cosmo et Dominique Nora qui est disponible gratuitement sur le web. Voici le lien pour que vous le téléchargiez gratuitement.


https://www.academia.edu/2748567/Le_hold-up_plan%C3%A9taire_La_face_cach%C3%A9e_de_Microsoft


En lisant ce livre, j’ai compris pourquoi mon système d’exploitation Windows « crashait » tout le temps. On apprend que Windows est le pire système d’exploitation du marché. Microsoft avait laissé dans les lignes de code un nombre incalculables de failles de sécurité qui faisaient la joie des « Hackers ». Pire encore, Bill Gates n’a pas inventé le langage de programmation basique parce ce système a été créé par deux personnes en 1964. Encore mieux, la base du système d’exploitation que l’on connaît aujourd’hui a été achetée à l’entreprise « Seattle Computer » pour la modique somme de 50,000$. C’est l’ancêtre du MS-DOS qui était appelé à l’époque Q-DOS pour « Quick and dirty operating system ». Son inventeur avait estimé l’avoir inventé de manière rapide donc, très mal conçue. Et donc, Bill Gates a utilisé ce système pour le vendre à grande échelle. Il est un homme tellement génial, qu’il a dû piquer le concept de la souris à son concurrent Apple. Au début, il fallait taper toutes sortes de lignes de codes et de commandes au clavier pour commander l’ordinateur. C’est bien sûr la souris qui va révolutionner le domaine de l’ordinateur et ce n’est pas ce génie qui l’aura inventé.


Venons-en mythe de la philanthropie de Bill Gates: Depuis l’an 2000, après la fondation Bill et Melinda Gates, le fondateur de Microsoft a été présenté comme l’homme le plus généreux du monde par toute la presse internationale en commençant par le New-York Times, le monde et tous les journaux du monde. Il a même fait la Une du Times Magasine en compagnie du chanteur Bono. Bizarrement, dans tous articles, vous ne trouverez jamais de critiques négatives.


Il se trouve qu’un livre vient de paraître concernant le philanthrocapitalisme de Bill Gates écrit par Monsieur Lionel Astruc et intitulé : « L’art de la fausse générosité ». Le Monsieur n’est pas un complotiste. C’est un écrivain et journaliste français, expert en développement durable. Il a écrit quinze ouvrages dont la plupart explorent les filières de matières premières et de produits de grande consommation en France et dans de nombreux pays. Ses livres font aussi connaître les acteurs pionniers de la transition écologique.


https://www.ledevoir.com/lire/554527/lart-de-la-fausse-generosite-donner-pour-mieux-prendre


Nous trouvons dans cet ouvrage, un nombre incalculable de mensonges qu’aucun média n’a eu l’honnêteté de dénoncer. C’est une véritable déconstruction du mythe Bill Gates. Astruc a levé le voile sur une industrie malsaine, celle de la fausse générosité, de la charité ostentatoire, pire encore de la charité cheval de Troie du capitalisme le plus décadent et le plus dangereux. Premièrement, lorsque Bill Gates fait cette annonce au début des années 2000, il cumulait 50 milliards de fortune. Depuis, celle-ci a été doublée. Ça doit vouloir dire qu’il n’a pas été assez généreux! Personnellement, si je donne de l’argent, il me manque de l’argent. J’ai les poches qui se vident. Mais là, il double sa fortune en étant généreux? Aujourd’hui, il vaut 100 milliards. En réalité, contrairement à ce que le commun des mortels pensait, Bill Gates n’a pas mis de côté deux ou trois milliards de dollars en faisant don du reste aux pauvres ou aux malheureux. On apprend dans le livre, que Gates a fait don de sa fortune à sa fondation qui doit la gérer. En réalité, sa fondation lui appartient, donc, il s’est fait un don à lui-même. En réalité, des dizaines de milliards sont investis dans les plus grandes entreprises du monde parmi les plus polluantes et les plus mauvaises pour la santé comme McDonald, Coca-Cola Compagnie. Bill Gates ne va offrir que les dividendes réalisés par ses investissements, environ 5 milliards par année. Vous en conviendrez que ça n’a plus rien à voir! La fondation va également financer des dizaines d’universités, des ONG, des organes de presse à travers le monde ». Vous comprenez pourquoi il y a si peu de critiques dans nos médias. Le journal ‘’le Monde ‘’, par exemple, a reçu 4 millions d’Euros de Bill Gates. Belle façon d’acheter le silence.


Il faut savoir également que la fondation a investi des milliards de dollars dans la formation de nombreux journalistes, partout dans le monde. « Tout le monde suit le chemin tracé par la fondation Gates » a déclaré au journal « the Guardian » a dit le président d’une célèbre organisation caritative. C’est une véritable machine à propagande bien huilée et très efficace. Ainsi, souvent, comme l’explique l’auteur, on retrouve dans les médias, des articles concernant un projet subventionné par la fondation Bill Gates, publiés dans un journal, également subventionné par la fondation et écrit par des journalistes qui lui sont redevables. Les données exposées viennent des universités et par des chercheurs financés par la même fondation. C’est ce qu’on appelle : Avoir le contrôle.


Astruc explique qu’au début du siècle dernier, plusieurs écrivains et journalistes tournaient en dérision les milliardaires de l’époque pour leur pseudo générosité et leur charité ostentatoire comme les Rockfeller, Rothschild, Ford. Aujourd’hui, c’est tout simplement inconcevable car tout est verrouillé. De toute façon, il n’y a plus de journalistes, il n’y a que des pleutres qui ne veulent pas perdre leur travail en prenant le risque de critiquer leurs patrons.  


Au niveau financier, cet homme abat tout ce qui lui résiste. Ce n’est pas moi qui le dis. Quand il touche à l’alimentation mondiale, ça commence à être sérieux. Il crée des famines et il y a des gens qui meurent. Avec une telle politique, Bill Gates rend l’accès aux soins à des populations Africaines très difficile, à cause de ses brevets impossibles.


L’exemple de l’Artemisia. Cette plante aux vertus extraordinaires contre le paludisme a été interdite de son utilisation par l’OMS qui est financé comme par hasard par Bill Gates, alors que cette maladie terrasse 700,000 personnes dans le monde chaque année, surtout des enfants de moins de 5 ans. Bill Gates, ayant investi dans des projets de vaccinations et d’insecticides, ne peut pas se permettre de laisser sur le terrain une telle concurrence. La fondation Bill et Melinda Gates investit des milliards dans les entreprises les plus douteuses au monde. C’est simple, elle n’a absolument aucune morale. Prenons le cas de l’entreprise BAE system, le plus grand exportateur Britannique d’armes. La fondation investit également dans BP, ANADARKO Petroleum Corporation. Il est également intéressé par la prospection minière. La fondation a investi dans la compagnie Brésilienne VALE qui a tout de même été la lauréate, entreprise ayant le plus de mépris pour l’environnement et les droits humains. D’après « The Guardian », la fondation a investi dans les 35 des 200 sociétés les plus polluantes au monde. Après c’est lui qui va venir nous parler de réchauffement climatique!


https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/rechauffement-climatique-bill-gates-et-bruxelles-s-unissent-18-10-2018-2263917_1897.ph


Ensuite, il a investi 2,2 milliards dans Coca Cola, 871 millions dans McDonald, 7,8 millions dans Pepsico, 1,4 millions dans Burger King, et 823,000$ dans Yum. Ce sont les compagnies qui sont les pires ennemis de la santé publique. Ces investissements ne l’empêcheront pas de promouvoir une bonne alimentation. Il a investi dans les plus grandes entreprises agro-alimentaires au monde. Les plus grands promoteurs de Junk food. Il est également un grand amateur d’OGM, Monsanto, car, pour lui, toutes les solutions dans le monde ne peuvent venir que de la technologie. Comment le prendre au sérieux quand on le voit investir dans des compagnies de la sorte qui sont à la base d’un taux très élevé d’obésité dans le monde qui touche de cent milles à 400 milles personnes dans son propre pays!


Mais là où ça ne colle pas, c’est quand cette fondation en partenariat avec le milliardaire Warren Buffet se pètent les bretelles de philanthropie. Les deux ensembles investissent dans des entreprises qui leur rapportent directement des dividendes. D’ailleurs, une majorité écrasante de leurs business se réalisent avec des entreprises américaines. Seulement 4% des dons ont été reçus par des ONG Africaines. Il suffit d’étudier le conglomérat pour s’apercevoir qu’ils font affaire avec le big Pharma Merck.


C’est Lionel Astruc qui le confirme dans son livre. Du coup, on ne sait plus s’il s’agit de dons ou d’investissements, car, expliquer ironiquement par Monsieur Astruc, Bill Gates est plus riche après ses dons qu’avant. La crise sanitaire du Coronavirus nous apprend que Bill Gates a énormément investi dans la santé ou plutôt dans la maladie. Les gens ignorent que ses prétentions en matière d’agriculture sont encore plus folles. Bien sûr dans ses discours, il enseigne aux agriculteurs des modalités de production durable. Quand vous l’écoutez, vous avez envie de pleurer. Lorsqu’il participe à des réunions Onusiennes, après avoir offert au FIDA, 200 millions de dollars, il demande aux pays de la planète d’apporter aux paysans pauvres les technologies derniers cris agricoles. Tout le monde sait qu’on ne peut pas faire cela car ils n’ont pas d’argent pour se la payer.


Si vous lisez le livre de Marie Monsieur Robin, « Le projet Monsanto », vous verrez que toute cette technologie est fausse et que la compagnie basée à St-Louis Missouri est sans cœur ne se soucie guère des citoyens.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Monde_selon_Monsanto


Qui n’a pas entendu parler des agriculteurs indiens qui se suicidaient après avoir été actionnés par Monsanto pour avoir utilisé leurs graines de semences qu’ils avaient pourtant acheté l’année d’avant et qu’il leur restait en surplus. Les agriculteurs découragés par les montants astronomique que l’entreprise leur réclamait, se sont tués en buvant directement le Roundup ready de Monsanto.


 https://www.pseudo-sciences.org/L-introduction-du-coton-Bt-et-le-suicide-des-agriculteurs-en-Inde


Bayer qui a acheté Monsanto vient d’être jugé, il y a quelques jours, devra verser 10 milliards à des milliers de plaignants américains qui soutiennent que son utilisation cause le cancer.


https://www.ledevoir.com/societe/environnement/581383/roundup-bayer-versera-plus-de-10-milliards-aux-plaignants-americains


L’association « Global Justice now » a dénoncé une réunion organisée par la fondation Gates.


https://www.ritimo.org/La-Fondation-Bill-et-Melinda-Gates-aide-t-elle-les-multinationales-plus-que-les


En réalité, sans le travail acharné de la fondation Gates, la planète aurait abandonné depuis longtemps cette folie des OGM. Dès qu’un chef d’État discute avec Bill Gates, celui-ci inonde les médias sociaux pour se vanter de son interlocuteur. Pour ces gens, parler avec lui, c’est comme recevoir un diplôme. Gates n’a de comptes à rendre à personne, donc, il fait ce qu’il veut.


Revenons à la question cruciale des vaccins. Gates a fondé l’alliance Globale pour les vaccins, le GAVI. L’Alliance mondiale du vaccin, est une organisation dont la mission est d’améliorer l’accès aux vaccins pour les enfants les plus vulnérables du monde. Fondée en 2000, son but est de sauver des vies, de lutter contre la pauvreté et de protéger le monde contre la menace d’épidémies.


GAVI agit en partenariat avec les secteurs public et privé pour mener à bien sa mission. Elle collabore avec des organismes à but non lucratif, organismes et groupes de pression, gouvernements, fabricants de vaccins, chercheurs, etc., de manière à améliorer l’accès aux vaccins dans tous les contextes.


https://www.gavi.org/fr


La fondation Gates a remis 2,5 milliards de dollars à cette organisation. Bill Gates a une très étrange manière de vendre les vaccins. Il dit :


« Les vaccins sont une technologie d’une grande élégance. Ils sont peu coûteux, faciles à administrer, ils protègent les enfants des maladies, c’est prouvé. Chez Microsoft, nous rêvions de technologies aussi puissantes tout en étant si simples »


Il est très épeurant d’écouter cet informaticien comparé la santé des humains à une vulgaire carte-mère. Si les vaccins sont si simples, pourquoi, n’avons-nous pas accès à ceux du SIDA et du paludisme?  


Comment se fait-il que Bill Gates ne parle jamais des effets secondaires graves des vaccinations, surtout lorsqu’il est question de nouveaux produits réalisés à la hâte, sans aucune sécurité? Car n’existe-t-il pas d’autres moyens beaucoup plus efficaces pour irradier les maladies comme par exemple, l’hygiène? C’est le cas, par exemple, de la poliomyélite, le tétanos, du choléra. Des moyens très simples et beaucoup moins coûteux sont disponibles sans aucuns effets secondaires.


Bill Gates est le plus grand contributeur de l’OMS. En 2015, la fondation avait versé 11% du budget de l’OMS. Avec le retrait de financement des USA géré par Donald Trump, la position de Bill Gates ne sera que plus conforté les prochaines années.  


Bill Gates est en train de devenir la personnalité la plus détestée sur terre, malgré toute cette folle propagande philanthropique. Une pétition rassemblant plus d’un demi millions de personnes, a été envoyée à la Maison Blanche pour enclencher une enquête contre les agissements de la fondation du milliardaire et de son « Event 201 ».


https://www.centerforhealthsecurity.org/event201/about


Événement qui consistait à réaliser des modalisations de pandémies mortelles de Coronavirus tuant 65 millions de personnes dans le monde en six mois seulement et qui s’est déroulé 3 mois seulement avant le début de la pandémie. Cet événement a été organisé par la fondation de Bill Gates. On observe comme une volonté délibérée pour terroriser la population, balançant des chiffres hasardeux et extrêmement élevé, sortis de nulle part de 65 millions de morts.


Nous savons d’ailleurs aujourd’hui que ces données viennent de Neil Ferguson de « The Imperial College » de Londres qui a été à la source d’une propagande terrorisant la planète entière avec ses modalisations mathématiques stupides.  


Il suffit de regarder la dernière production de Netflix sur Bill Gates intitulé « Dans le cerveau de Bill Gates » pour se rendre compte que le ridicule ne tue pas. Gates est présenté comme un génie inégalable et indépassable, au cerveau aux capacités fulgurantes.


Parlons maintenant de Bill Gates et de la vaccination, du coronavirus et de sa volonté de prendre en main la santé mondiale. Parlons du contentieux de Robert Kennedy Jr et Bill Gates.


https://childrenshealthdefense.org/news/government-corruption/gates-globalist-vaccine-agenda-a-win-win-for-pharma-and-mandatory-vaccination/


Donc Robert F Kennedy Jr est le fils de Robert Kennedy assassiné en 1968. Il est à la tête de l’organisation « Children health defense » depuis des décennies. Ce n’est pas n’importe qui. Il est très connu aux États-Unis. La notoriété de son père n’est pas à discuter. Il n’est pas un obscur complotiste qui va à l’encontre des médias. Cet homme se bat contre l’application obligatoire des vaccins dans le monde. Voici une vidéo intéressante de l’un de ses discours contre les vaccins.


https://www.youtube.com/watch?v=9mdwdokTr9Y


Kennedy a publié sur son site au mois d’avril dernier, un communiqué cinglant contre la politique vaccinaliste de Gates. Il l’accuse d’avoir été responsable d’une catastrophe sanitaire en Indes, suite à une vaccination massive d’enfants de moins de 5 ans contre la polio. Il accuse la vaccin Oral d’avoir provoqué près d’un demi-million de paralysie aigue, non dû à la polio, mais au vaccin. Il se trouve qu’il a été réalisé avec des souches encore vivantes de la polio et quelques celles-ci se multiplient dans l’estomac des malades et vont se déverser dans les égouts pour contaminer le reste de la population. Il affirme également que ceci a été la cause d’un grand scandale politique en Indes et que le gouvernement a coupé tout liens avec ces organismes, en leur demandant de quitter le pays. Il l’accuse également d’être responsable d’épidémie de polio en Afghanistan, aux Philippines et au Congo.


Nous pouvons lire dans un article de « The Economist » qu’en 2017, pour la première fois au monde, 75% des cas de polio sont dus au vaccin et non à la maladie elle-même, qu’ils appellent la polio sauvage. Curieusement, personne n’en parle dans les médias traditionnels, ce qui est tout à fait normal. Plusieurs politiciens dans le monde disent que : Les vaccins, ça ne se discute pas. Personne ne remet en cause le principe de la vaccination qui est le principe de l’immunité. Ce n’est pas parce que vous proposez un vaccin, qu’il fonctionne. Il faut le tester. Il faut voir s’il n’y a pas des effets secondaires. Oui, ça se discute.


Kennedy parle également des vaccins contre le HPV par GSK mis en place en 2014 sur 23,000 jeune Indiennes ayant causé 1,200 effets secondaires graves et 7 décès. Une enquête du gouvernement indien a mis en évidence des comportements criminels de la part des équipes de GSK, pression exercée sur les villageois vulnérables pour qu’ils participent à l’essai, intimidation des parents, falsifications des formulaires de consentements et refus de soins médicaux aux jeunes filles blessées. L’affaire est actuellement entre les mains de la cour suprême Indienne. Kennedy Jr cite un autre essai clinique datant de 2010, toujours avec GSK pour un vaccin contre le paludisme. 151 bébés Africains sont morts à cause de l’essai contre une maladie qui, pourtant, a un traitement très efficace qui s’appelle l’Artemisia, sans oublier un nombre incalculable d’effets secondaires graves.


Voilà à quoi sert ce philanthrope. Bill Gates a affirmé dans une récente conférence que son objectif était de faire, dans cette décennie, celle de la vaccination mondiale, afin de diminuer la population mondiale car, pour lui, si les enfants sont en bonne santé, les couples africains ne seraient pas obligés d’en faire 10 en espérant que quelque uns survivent afin qu’ils puissent s’occuper d’eux lorsqu’ils seront âgés. De quoi se mêle-t-il? Faire des enfants est pour, certains, la plus belle chose au monde. Nous avons présentement dans certains pays comme l’Algérie, des familles qui font beaucoup d’enfants pendant que la mortalité infantile est très basse. Faire des enfants ne représente pas un investissement comme le laisse penser Bill Gates, qui ne peut réfléchir sans penser Argent.


Nous savons également que Gates travaillait avec un organisme ID 2020 qui veut mettre en place une identification numérique pour 1,5 milliards de personnes qu’ils définissent comme vulnérables.


https://id2020.org/


Au départ, il est question de faire dans l’humanitaire en proposant des identités numériques afin de garantir des droits juridiques, alors que nous n’avons jamais entendu parler de Bill Gates concernant les guerres qui sont la cause des réfugiés et de leurs pertes de droits civiques. Gates a investi des centaines de millions de dollars dans l’industrie de l’armement. Ce n’est pas la cause qui l’intéresse. Ce sont juste des excuses pour mettre en place ses systèmes machiavéliques.


Lorsque le système d’identification sera mis en place. (Éric Caire au Québec y travaille ici au Québec) rien n’empêchera ces mêmes personnes de l’imposer à la planète entière concernant l’épidémie de Coronavirus.


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1427120/identite-numerique-citoyens-quebec-fraude-vol-cybersecurite-eric-caire


Ils n’auront pas besoin de l’imposer. Ils rendront les voyages, le travail, les transactions financières, l’épicerie possible que si les gens ont leurs carnets de vaccination à jour. Vous serez obligé de le faire, si vous voulez continuer de nourrir vos enfants.  


Nous avons également vu, lors de cette pandémie de Coronavirus, la mise en place d’un système de traçabilité des personnes contaminées, comme ce fût le cas à Singapore en Corée du Sud, par exemple.


https://www.letemps.ch/economie/tentation-dune-surveillance-accrue-cause-virus


Au début, il est toujours question de tracer les patients sur une base volontaire, puisque ces données sont censées être détruites après la pandémie. Sauf que les risques de dérives sont tellement réels que nous ne pouvons pas leur faire confiance. Il est très facile d’imposer cette traçabilité numérique, puisque toutes personnes qui refusent de le faire, n’auront pas accès au marché du travail, au transport public ou simplement à rentrer dans une grande surface. Étant donné que c’est pour le bien de tous, et qu’il s’agit de vie ou de mort, personne ne pourra le refuser et déclarer la guerre au système en tentant de s’isoler. Comment faire confiance à nos politiciens qui reçoivent des ordres des escrocs comme Bill Gates, lorsque l’on sait que ces données de santé couvertes par le secret médical, vont se retrouver dans des serveurs informatiques de Microsoft!


Le cas Bill Gates illustre parfaitement la réflexion d’Honoré de Balzac concernant la richesse : « Derrière chaque grande fortune, se cache un grand crime » et vue l’énormité de la fortune de Bill Gates, on vous laisse imaginer l’énormité de son crime. À quelque chose, malheur est bon. Toute sa stratégie ne fonctionnerait pas sans la machinerie de propagande médiatique. Sauf, qu’ils sont allés trop loin cette fois avec le covid-19. Ils ont dépassé toutes les bornes et ont été ridiculisés au plus haut point.


Il est très curieux de voir Trudeau dire que nous ne reviendrons pas à la normale, tant que nous n’aurons pas un vaccin de disponible. Quelles sont ses compétences médicales pour faire une telle déclaration?  


Cette pandémie a montré le vrai visage de l’industrie pharmaceutique. Tout le monde a constaté à quel point Big Pharma est puissant quand le journal scientifique médical pourtant réputé « The Lancet » a publié son torchon pour discréditer la bithérapie à l’hydroxychloroquine de Didier Raoult. En réalité, nous ne savons même pas si les données de 96,000 patients qu’il disait avoir soignés, existent réellement. Une enquête a été faite sur « Surgisphere », la compagnie qui a fait la collecte de ces données. Trois des quatre médecins qui ont signé cette fausse analyse, se sont rétractés.


https://www.lapresse.ca/actualites/sciences/2020-06-04/hydroxychloroquine-trois-auteurs-de-l-etude-du-lancet-se-retractent


 Ce n’est pas la première fois qu’une telle manœuvre se produit, puisque de fausses revues scientifiques ont été inventées de toute pièce avec de fausses études pour démoniser le traitement du Docteur Raoult.


Big Pharma est tellement puissant qu’il a été capable de tordre la réalité en réussissant à faire croire que l’hydroxychloroquine, qui a été administré à des milliards de personnes depuis plus de 60 ans, était un poison. Les enjeux financiers sont colossaux et dépassent l’entendement.


Bill Gates n’est pas un philanthrope. Je ne sais pas quel est son but. Je ne sais pas si son futur vaccin sera muni d’une puce, mais une chose est sûre, cet homme ne veut pas notre bien. Le livre d’Astruc nous le confirme très bien. Pour finir, je vous invite à écouter l’entrevue qu’Astruc a accordée à France Info :


https://www.youtube.com/watch?v=fWoLPMtgVPA


 



Featured f8673cb092102f4c1f4b4a992a443180

Alain Patenaude101 articles

  • 1 082 292

Je suis un Gatinois indépendantiste dans l'âme au-delà des idéologies poiitiques et non pas un vieux péquiste des années 70 du genre qui détestait les anglais parce que c'était cool. Je ne déteste personne. Je parle anglais et français et je trouve primordial que le Québec protège sa langue française, au détriment de ce que peuvent penser mes amis anglophones. Je suis originaire de St-Jean sur Richelieu et je vis dans l'Outaouais depuis 2010. J'ai vécu à Granby,, St-Hubert et Contrecoeur. Je crois que nous devrons, un jour, quitter ce beau grand Canada qui ne nous aime pas, pour voler de nos propres ailes. Nous sommes comme des adolescents qui doivent quitter le foyer familial pour fonctionner par eux-mêmes et ce, même si les parents ne veulent pas nous laisser partir. Je suis désillusionné de la politique d'ici et du fédéral. Écrire me permet d'évacuer mes frustrations et de structurer ma pensée. 





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé