Henri Marineau

  • Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

    Henri Marineau2046 articles

    • 1 437 477

    Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com




Un véhicule d'évasion par excellence

Bienfaits de l’écriture

Effets collatéraux du bilinguisme étatique canadien

Un pays, deux provinces, une tendance

L’éducation, la priorité des priorités de M. Legault?

Éducation

Haro sur le cellulaire à l’école

Bernard Lagaffe

Éducation

Une rentrée scolaire perturbée

Éducation

Élever le niveau de lecture des élèves

Rentrée scolaire perturbée

Éducation

Enseignants non qualifiés demandés

On ne badine pas avec le bilinguisme

Politique québécoise

Visa le noir, tua le blanc

Personnes âgées prises en otages

Politique québécoise

Parité chez QS

Mme Chantal (suite)

Politique québécoise

Effets collatéraux de la démission de Joëlle Boutin

Importance de l’appui des parents aux règles de conduite de l’école

Des linguistes à la solde du wokisme

«Le français va très bien, merci»...vraiment?

Denise Bombardier (1941-2023)

La relation d’amour entre Mme Bombardier et la langue française

Violence chez des jeunes du primaire

Un animateur multiculturaliste...quel gâchis!

Une fête nationale sans ferveur patriotique

Leçon de vie

Politique québécoise

Coûts exorbitants des voyages de Fitzgibbon