Faire de la politique autrement selon Legault

Voter du bon bord

Tribune libre

 




À une certaine époque, Maurice Duplessis avait l’habitude de dire : « Si vous voulez des subventions, votez du bon bord ». Or, il semble que ce slogan pour le moins bassement électoraliste soit revenu dans les cartons de notre premier ministre, François Legault, qui a invité les électeurs de Marie-Victorin à voter du bon bord, à savoir pour la candidate de la Coalition avenir Québec (CAQ), Shirley Dorismond, lors de élections partielles du 11 avril.

Et pourtant, pendant la dernière campagne électorale, François Legault n’a cessé de clamer qu’il était temps de «faire de la politique autrement», notamment en respectant ses engagements auxquels ils renoncent sans vergogne depuis qu’il a pris le pouvoir à Québec. François Legault se démarque de plus en plus comme le champion des reculs et de l’improvisation. Il n’est donc pas surprenant de la part d’un homme qui a renoncé à ses idéaux et qui foule à répétition ses engagements, d’inviter les citoyens à voter du côté du pouvoir au lieu de le faire selon leurs convictions.

Notre premier ministre se targue d’être le protecteur du français tout en se refusant d’étendre la loi 101 au cégep, contribuant de la sorte à l’assimilation galopante du français, notamment dans la région métropolitaine de Montréal. Malgré sa promesse électorale, le fait qu’il ait renoncé à la réforme du mode de scrutin est révélateur de son attachement au pouvoir plutôt qu’aux citoyens et à la démocratie.

Les reculs de François Legault sont devenus monnaie courante pour les Québécois qui risquent de ressentir une déception croissante eu égard à son leadership. Toute la question est de savoir si les électeurs vont voter du bon bord tout en connaissant la propension du chef de la CAQ à ne pas respecter ses engagements...

Reculs de Legault sur ses positions dans l’Opposition

https://www.journaldequebec.com/2019/03/03/les-volte-face-de-la-caq

Reculs de Legault au pouvoir


https://www.newswire.ca/fr/news-releases/covid-19-un-autre-recul-de-francois-legault-sur-la-vaccination-835059019.html

https://www.journaldequebec.com/2022/02/01/termine-le-vaccimpot-pour-les-non-vaccines-1


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1801 articles

  • 1 220 806

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé