Une facture salée et amère - Le tapis rouge pour Élizabeth

Tribune libre


Selon une étude menée par le chercheur Mikael Michaud, de l’institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS), sur les 19 milliards $ nécessaires à l’implantation des lois C-10 et C-25, dont les objectifs visent à lutter contre la criminalité au Canada en durcissant la justice criminelle, le Québec, à lui seul, devra débourser au moins 3 milliards $ pour la construction de nouveaux établissements carcéraux au pays.
En d’autres termes, une facture annuelle de quelque 500 millions $, provoquant une augmentation substantielle de 129% par rapport à l’enveloppe budgétaire prévue pour 2012-2013, soit le tiers du déficit anticipé par le gouvernement du Québec pour cette période.
Et toutes ces mesures arrivent au même moment où le gouvernement Harper propose d’abolir le registre des armes d’épaule, une démarche qui risque d’augmenter la possession illégale de ces armes et, par conséquent, d’accroître les actes criminels!
À cela s’ajoute la conclusion de M. Michaud à l’effet que l’injection de ces sommes astronomiques pour baisser le taux de criminalité risque de n’avoir aucun effet puisque, selon lui, seule une approche misant sur la réinsertion et la réhabilitation a fait ses preuves.
Les lois C-10 et C-25, une facture salée et amère qui risque d’avoir l’effet d’un coup d’épée dans l’eau!…En fait, un autre cadeau de grec du gouvernement Harper à placer sous l’arbre de Noël!
***********
Le tapis rouge pour Élizabeth
L’année 2012 marquera le 60ième anniversaire de l’accession au trône de la reine Élizabeth II, chef d’État en titre du Canada.
Pour souligner l’événement, le gouvernement Harper prévoit investir 7,5 millions de dollars pour permettre à des groupes d’organiser des « petites fêtes » dans leur communauté, produire et distribuer des articles promotionnels et des outils éducatifs sur la monarchie.
Rappelons que, quelques semaines avant la visite du Prince William en juin 2011, deux tableaux prestigieux du peintre québécois, Alfred Pellan, ont été décrochés du hall d’entrée du ministère des Affaires étrangères et remplacés par un portrait de la Reine.
Plus récemment, soit en août, l’armée de l’Air et la Marine ont repris leurs anciennes dénominations d’ « Aviation royale du Canada » et de « Marine royale. » Enfin, le ministère des Affaires étrangères a demandé à ce que le portrait de la Reine soit visible dans toutes les ambassades et tous les consulats du pays à travers le monde.
Et dire que de ce côté-ci du pays, une certaine province, appelée le Québec, lutte depuis des siècles pour s’affranchir de ces symboles avilissants et rétrogrades incarnés par une monarchie qui ne reflète rien d’autre qu’un squelette dans le placard!
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1820 articles

  • 1 234 501

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



3 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    9 décembre 2011

    Monsieur Marineau
    En parlant de squelette dans le placard, je me demande si ce ne sont pas les Québécois qui y sont? Il faut croire que nous aimons encore trop contempler nos chaînes dorées qui nous empêchent de dire un OUI retentissant à l'INDÉPENDANCE et à la LIBERTÉ !!!
    André Gignac 9/12/11

  • Archives de Vigile Répondre

    8 décembre 2011

    Pourquoi le Québec se laisserait-il imposer ces prisons alors que ces propres démarches de réinsertion sociale portent leurs fruits? Le pm Harper est tombé sur la tête.
    @ Patrick T
    Avec vous. Merci pour mes ancêtres maternels.

  • Archives de Vigile Répondre

    8 décembre 2011

    L'opinion d'un Irlandais en ce qui concerne le tapis rouge pour Élizabeth Windsor :
    « Nous avouons posséder plus de respect et d'estime pour l'enfant en haillons du paysan le plus pauvre en Irlande aujourd'hui que pour quelconque descendant, même vertueux, du long lignage de meurtriers, de fornicateurs adultères et de fous qui ont occupé le trône d'Angleterre ». - James Connolly, 1897.