Politique américaine

Trump a-t-il vraiment contracté le coronavirus ?

Un scénario trop bien rodé pour être vrai

F4b152ead1aa94e75e62fba97a342be2

Tribune libre

 


Depuis le début de son mandat à titre de président des États-Unis en 2016, Donald Trump a multiplié les occasions de qualifier de fake news les informations qui le plaçaient dans des situations inconfortables, voire compromettantes.

Aujourd’hui, les derniers sondages le placent à 10 points derrière le candidat démocrate Joe Biden et le premier débat entre les deux concurrents n’a surement pas contribué à réduire cet écart. Or comme « par hasard », à peine quelques jours après ce débat, le président déclarait sur un tweet que sa femme Mélania et lui avaient été testés positifs au coronavirus.

Conséquemment, la question se pose : Donald Trump aurait-il pu simuler un faux test positif au coronavirus pour renverser la tendance de l’électorat américain en créant un climat de sympathie à son égard en plus de faire la preuve qu’on peut vaincre facilement ce virus comme il l’a toujours affirmé ? Le diagnostic « positif » ne serait-il que fake news, un scénario monté de toutes pièces ?

Les exemples qui démontrent que Donald Trump a menti eu égard à telle information qui circulait dans les médias sont incalculables depuis son investiture. Alors dans ces circonstances, pourquoi devrions-nous le croire aujourd’hui lorsqu’il affirme avoir été testé positif à la COVID-19 ? 

Enfin, en tant que narcissique reconnu, n’est-il pas crédible de penser que Donald Trump ait simulé ce scénario pour attirer l’attention de l’électorat américain sur sa propre personne ? Une histoire à suivre !


https://www.courrierinternational.com/article/covid-19-et-si-donald-trump-mentait

https://www.courrierinternational.com/article/presidentielle-americaine-trump-positif-au-covid-19-incertitudes-au-sommet


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1486 articles

  • 1 112 064

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé