PATRIMOINE

Restauration du patrimoine culturel à caractère religieux

Ces églises doivent être conservées en mémoire d’un passé qui a marqué des générations de Québécois

48684ea3e01841525644c604f7941273

Tribune libre

Tel que promis en campagne électorale, la Coalition avenir Québec (CAQ) de François Legault investit une somme de 20 millions de dollars pour la restauration du patrimoine culturel à caractère religieux au Québec, notamment 69 bâtiments, deux orgues, quatre biens mobiliers, ainsi qu’un ensemble d’oeuvres d’art qui seront restaurés à partir de ce montant duquel une enveloppe de 5 millions servira à la requalification des lieux de culte dans le but de préserver leur valeur patrimoniale.


À cet égard, déclare la ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy « On sait que les églises se vident au Québec, et ce sont de magnifiques bâtiments… Si on peut leur donner une autre vie, on en fera une garderie, un centre d’art, un centre d’exposition, un centre de diffusion, une salle de spectacles, des logements, peu importe », illustre-t-elle, qualifiant le processus de « recyclage d’édifices ».


Depuis 2011, les Québécois assistent impuissants à la démolition de 40 bâtiments à vocation religieuse chaque année, une situation touchant particulièrement des églises désertées par les paroissiens et que les fabriques sont financièrement incapables de rénover compte tenu des sommes astronomiques qu’un tel investissement nécessite.


Je ne peux qu’applaudir à une telle initiative de la part du gouvernement caquiste. En effet, bien que le Québec soit devenu un État laïc depuis l’adoption de la Loi 21 sur la laïcité, il m’apparaît fort pertinent de conserver ces édifices pour la plupart centenaires faisant partie du patrimoine des Québécois qui sont restés très attachés à leur église paroissiale qui demeure pour eux le seul endroit de recueillement de prédilection.


Les églises paroissiales représentent un fleuron patrimonial et culturel qui fait partie de la mémoire collective des Québécois et, à ce titre, elles doivent être conservées en mémoire d’un passé qui a marqué des générations de Québécois.


Extrait du communiqué de presse de la ministre Roy


« Le patrimoine culturel à caractère religieux appartient au peuple québécois, et c’est pourquoi votre gouvernement a résolu d’agir et d’y consacrer les sommes importantes que j’annonce aujourd’hui. Cet investissement considérable est destiné à la préservation des joyaux de notre patrimoine. Ces gestes attestent de la valeur que nous attribuons à ces témoins de notre histoire et de l’intérêt que nous portons à leur sauvegarde. Les sommes allouées permettront par ailleurs de soutenir les communautés qui se mobilisent en faveur de la protection et de la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux qui, rappelons-le, doit être une responsabilité partagée ».



Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1353 articles

  • 1 151 887

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com




Author extra bg

L’arroseur arrosé


Author extra bg

Un humoriste engagé


Author extra bg

La Bataille de Londres


Author extra bg

Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé