Questions à Jean-Martin Aussant (suite)

Tribune libre


Quatre jours après la parution d’un article que je signais sur cette tribune libre le 4 août, sous le titre « Questions à Jean-Martin Aussant », je lui faisais parvenir le texte suivant à son adresse courriel personnelle :
« Bonsoir M, Aussant,
Le 4 août dernier, je vous faisais parvenir, via la tribune libre de Vigile, 11 questions dans un article intitulé "Questions à Jean-Martin Aussant". Mon intention ne cherchait qu'à connaître vos convictions et perceptions sur certaines interrogations qui m'étaient venues et qui me viennent encore concernant Jean-Martin Aussant, le personnage politique indépendantiste.

Bien que conscient que le lapse de temps soit plutôt court entre la parution de cet article et aujourd'hui, j'ai appris par expérience qu'il faut battre le fer quand il est chaud et que, même si les écrits restent, ils risquent de devenir lettres mortes si on ne les maintient pas éveillés!
Aussi ai-je cru bon de vous transcrire le texte intégral de cet article avec l'espoir que vous daignerez bien y répondre pour votre plus grand avantage et le plus grand intérêt de celles et ceux qui désirent mieux vous connaître pour la suite des choses concernant votre intention de créer un nouveau parti politique indépendantiste au Québec. »

Voici le texte intégral de la réponse que j’ai reçue aujourd’hui le 19 août à mon adresse courriel personnelle :
« Bonjour M. Marineau,
Merci d'avoir pris le temps de m'écrire.
Sachez que ce n'est pas l'envie de répondre longuement qui me manque, c'est tout simplement le temps.
J'ai énormément de correspondances, vous vous en douterez, correspondances auxquelles je me fais une obligation de répondre personnellement.
De plus, je suis actuellement impliqué dans 3 projets d'écriture en plus de mes fonctions de député, ce qui rend le temps libre à peu près inexistant.
En espérant qu'une fois parus, les textes que je suis à écrire pourront répondre aux questions que vous me posez.
Sinon, vous saurez toujours où me trouver!
Au plaisir,
JMA
______________________
JEAN-MARTIN AUSSANT
_ www.aussant.com
_ Député de Nicolet-Yamaska »

Et enfin, le texte que je lui ai fait parvenir en réponse à son courriel :
« Bonjour M. Aussant,

Merci d'avoir bien daigné répondre à ma correspondance et ce, malgré vos nombreuses occupations!

Sachez qu'une fois parus, je me ferai un plaisir de lire vos textes qui sont actuellement en rédaction.

Au plaisir,
Henri Marineau »

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2037 articles

  • 1 425 664

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    19 août 2011

    M. L'ENGAGÉ,
    Je trouve vos réparties tout à fait suaves ! Je les apprécie.

  • L'engagé Répondre

    19 août 2011

    C'est déjà beaucoup plus complet que les avis de réception de Marois, laquelle a pourtant beaucoup plus d'aide.
    N'est-ce pas curieux?