Gestion de crise

Les journalistes sont-ils des « gérants d’estrade »?

Le Québec a-t-il atteint le « pic »?

21a38c5dd02dcdac86440e3d46dbe8a1

Tribune libre

 


À l’origine, le gérant d’estrade était celui qui, lors d’un match sportif, manifestait tout haut son mécontentement envers l’instructeur en se prétendant meilleur que lui. Puis avec le temps, le gérant d’estrade est devenu une personne qui émet des jugements tout en restant extérieure à la situation commentée, selon Wiktionnaire.

Encore aujourd’hui, le vocable « gérant d’estrade » revêt généralement une connotation péjorative. Dernièrement, au cours d’un de ses points de presse, le premier ministre François Legault a évoqué son irritation envers les gérants d’estrade eu égard à sa façon de gérer la crise du coronavirus et, sans les nommer, j’ai perçu chez lui qu’il visait en grande partie les journalistes.

Mais, en fait, quel est le rôle d’un journaliste si ce n’est que de questionner et d’apporter son point de vue sur un sujet précis, en l’occurrence ici les décisions prises par le tandem Arruda-Legault dans la gestion de crise actuelle.

Dans ce contexte-là, je suis d’avis que les journalistes, oui, sont des « gérants d’estrade » essentiels qui permettent aux lecteurs d’avoir un portrait plus complet du problème soulevé par le décideur et, par ricochet, qui peuvent l’amener à modifier sa décision à la lumière des observations du journaliste pour peu qu’il soit ouvert à la critique!

Le Québec a-t-il atteint le « pic »?

Plus les jours passent, plus les cas et les décès liés à la COVID-19 continuent de s’accroître si bien que je me demande sérieusement si le Québec a atteint le fameux « pic » dont nous parle le Dr Horacio Arruda depuis le début de la pandémie.

Non seulement la situation est-elle encore alarmante dans plusieurs CHSLD et résidences pour aînés, on apprend maintenant qu’un foyer d’éclosion vient d’éclater dans une garderie. Paradoxalement, le Dr Arruda demeure coi sur la courbe d’évolution de la maladie à tel point qu’on est en droit de se questionner sur son supposé aplatissement. En fait, quand-allons parvenir à l’arrivée de signes encourageants? Une question qui demeure jusqu’ici sans réponse

Et pendant ce temps-là, le déconfinement s’est amorcé « graduellement » au Québec, notamment eu égard aux conditions de sécurité chez les personnes âgées et la participation des pairs aidants auprès de leur proche. Cette nouvelle directive aura certes des effets bénéfiques sur la santé mentale des aînés. Toutefois, aura-t-elle comme effet collatéral une recrudescence des cas de coronavirus dans les CHSLD?

Loin de moi l’intention de mettre en doute la décision de l’équipe de gestion de crise relativement à l’assouplissement des directives concernant les personnes âgées. Toutefois, force est d’admettre que cette ouverture au déconfinement risque de créer un rebond au niveau des cas et des décès liés à la COVID-19… C’est à suivre! 


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1410 articles

  • 1 086 680

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



1 commentaire