Politique québécoise

Le nationalisme, un concept idéologique

RIP le mot en «S»

C31738a4e5c4173d8e294af049becfe9

Tribune libre

Le Larousse définit le nationalisme comme une «théorie politique qui affirme la prédominance de l'intérêt national». Or, depuis quelques jours, principalement depuis le retour en politique de Bernard Drainville au sein de la CAQ, on entend l’expression «troisième voie» pour désigner le nationalisme de la CAQ, une troisième voie qui s’ajouterait au souverainisme et au fédéralisme.

Pourtant, dans la foulée de la définition du Larousse, je pourrais très bien qualifier Maurice Duplessis, Jean Lesage, Daniel Johnson père, ou Robert Bourassa de nationalistes bien qu’ils aient tous été d’allégeance fédéraliste. Dans ce contexte, il est faux de qualifier le nationalisme de troisième voie, le nationalisme étant un concept idéologique alors que le souverainisme et le fédéralisme sont des concepts politiques. Pour employer une allégorie, la plupart des Québécois aiment le poulet, mais certains le préfèrent accompagné d’une sauce douce, d’autres, d’une sauce épicée.

Ainsi, les députés de la Coalition avenir Québec, formée de fédéralistes et de souverainistes, militent pour la développement de la «nation» québécoise à l’intérieur du Canada tout comme la députation du Parti libéral du Québec qui elle ne comprend que des fédéralistes. Seuls les députés du Parti québécois, tout en étant nationalistes, militent pour la souveraineté.

Face à ce constat, le paradigme souveraineté-fédéraliste, alors que certains se sont élevés pour annoncer l’arrivée d’une nouvelle dynamique gauche-droite au Québec, est toujours bien présent dans la sphère politique québécoise encore aujourd’hui… et probablement pour des années à venir surtout si le souverainisme réussit à reprendre ses lettres de noblesse un jour. En politique, tout est possible!

RIP le mot en «S»

Il était hilarant d’assister aux nombreuses tergiversations qu’a dû emprunter Bernard Drainville pour éviter que le mot en «S» se trouve sur son chemin lors de son allocution annonçant sa décision de poser sa candidature au sein de la CAQ dans le comté de Lévis.

De toute évidence, le nationalisme est devenu le leitmotiv à la CAQ. Pas question de prononcer le mot en «S», les Québécois sont «ailleurs».

Le père de la Charte des valeurs québécoises a perdu le feu souverainiste au profit de la flamme nationaliste. Son rêve d’assister à la naissance d’un Québec souverain a été balayé par l’utopie de faire grandir le Québec dans le carcan fédéraliste. Est-ce cela l’ailleurs dont se targue François Legault? Après des décennies de refus de concéder le moindre iota au Québec, Ottawa aurait-il été appelé par une vocation tardive?

Bernard Drainville a été un souverainiste pur et dur qui a cru, et qui croit encore selon moi, que l’indépendance était et est le seul chemin pouvant conduire à la libération des chaînes qui retiennent le Québec au gouvernent fédéral. L’ex-député péquiste est un homme pragmatique qui voit, dans la CAQ, le canal qui lui permettra d’obtenir un poste de ministre.

Quoi qu’il en soit, j’ai bien peur que le nouveau dauphin de François Legault ne pourra être bâillonné longtemps et qu’il ne pourra résister à l’appel de ses convictions profondes quand il aura été témoin de la guerre de clocher qui fait rage à Ottawa et de laquelle le Québec en sort inéluctablement perdant ad nauseam.

En attendant, il rejoindra le camp des souverainistes à l’intérieur de la Coalition avenir Québec en compagnie de la frange fédéraliste… J’ai bien hâte de constater comment va se comporter le batailleur dans cette bouillabaisse!


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1784 articles

  • 1 211 034

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Normand Bélair Répondre

    9 juin 2022

    Bernard Drainville un lâche ou un visionnaire?


    • Pierre Marchand Répondre

      10 juin 2022

      Un Mondialiste... comme la Majorité de nos représentants politiques au Québec! Tous les Partis Politiques au Québec sont Mondialistes! Aucun n'est Souverainiste! Ce qui prime pour eux c'est le Gouvernement Mondial! Les intérêts d'une Minorité! Des egos très malades! Et le Peuple est leur vache à lait! (...que l'on peut exploiter à volonté pour obtenir des avantages (surtout financiers)) On pourrait dire que ces gens sont des ennemis intérieurs! Des infiltrés de l'État Profond Satanique! Des traîtres! Espérant que certains ne savent pas ce qu'ils font! Qu'est-ce qui à changer depuis 1970 avec le PQ !?!? 52 ans! Rien! Avec les autres Partis !?!? Rien! Ces gens sont des parasites! Ils ne servent à rien! Ce sont des agents extérieurs! Qui détruisent le Québec et la Vie des Québécois de l'Intérieur! C'est fini pour eux! Le Réveil sera brutal ! Aujourd'hui ils sont exposés de tous les bords, de tous les côtés! L'Intuition est Grande au Québec! Les plus éveillés les voient! Et ça va très vite aujourd'hui! Ils sont nus! Certains parasites paniquent! D'autres croient encore qu'ils pourront maintenir leur Prédation! Pour toujours! Ils dorment! Et le Peuple du Québec se réveille! Comme jamais auparavant! L'effondrement du Système de l'État Profond c'est maintenant! Et ce sera définitif! Bientôt le Peuple du Québec sera Libre! Enfin! Vive le Québec Libre! Vive le Monde libéré de ces parasites!