Il y en a

Le musulman victime de ses islamistes et de ses gouvernants !?

9b4864909b15c07f44d435f892e8abf1

Tribune libre

Selon les islamistes alimentés au wahhabo-salafisme tous ceux qui se qualifient de laïcs sont à la fois, mécréants, athées et anathématisés donc passibles de la peine capitale. En occident il faut les censurer et leur imposer le silence.


http://quebec.huffingtonpost.ca/ferid-chikhi/terrorisme-pourquoi-les-musulmans-ne-parlent-pas_b_11178132.html


Dans le monde occidental, ici au Canada comme au Québec, les citoyens venant des pays musulmans sont étiquetés comme étant des arabes et bien entendu des musulmans et par extension d’islamistes potentiels. Alors entre le marteau et l’enclume comment faire pour être considérés seulement comme citoyens ? 


« … Il faut poursuivre la réflexion… » avez-vous dit Monsieur le Premier ministre…?


Je suis citoyen Canadien, résident au Québec et je m’érige contre cet état de fait qui m’est prescrit et j’en appelle à votre bon sens, Monsieur le Prime Ministre, pour mettre un terme à ce louvoiement qui ignore la majorité silencieuse ainsi que toutes celles et tous ceux qui expriment leur rejet de celles et de ceux qui sous prétexte du respect de « leur religion », exigent de faire taire les autres, y compris, celles et ceux qui ne sont pas comme eux, ni conservateurs religieux, ni intégristes, ni fondamentalistes et encore moins islamistes.


Faut-il, pour autant vous blâmer parce que vous n’ignorez pas que l’Islamisme fait des ravages incommensurables de par le monde, qu’il est dévastateur pour la collectivité Canadienne s’il est exempt de critiques et que vous voulez encore réfléchir ?


Oui ! Monsieur le Premier Ministre, poursuivons la réflexion et faisons-le à haute voix afin que tout le monde entende ce que nous allons penser et dire au sujet de l’Islamophobie, ce concept qui nous fait tant peur et donc, demandons-nous pourquoi il nous fait tant peur ?!


Oui ! Malgré quatre décennies de lutte contre la régression actionnée par les islamistes, comme des millions d’autres musulmans, je suis piégé par l’Islam politique, même si dans mon propre groupe social je suis différent des autres et qu’eux aussi sont différents de moi.


Oui ! Je rejette l’Islam politique parce que mortifère alors que l’Islam, selon ses grands axes du discernement, ordonne à la fois le terrestre et le céleste et il me « souffle » d’être singulier par mon esprit, par mon attitude, par mon comportement, par mes réflexions, par mes actions, par ma participation au sein de ma collectivité et hors d’elle.


Oui ! L’Islam offre un cadre de références et invite à opérer un effort constant connu sous le concept d’ « El Ijtihad » pour inciter le croyant à atteindre la performance absolue, l’efficacité totale et complète ainsi que la pureté idéale sans pour autant s’éloigner de la ligne droite « Tariq El Moustaqim » connue aussi comme étant la représentation de « la ligne médiane » et pour les connaisseurs « le juste milieu ». Ce que ne fait pas l’Islamisme qui se veut régenter le monde avec des peurs que seuls les Émirs imposent et changent selon leur bon vouloir.


L’Islam politique nie l’Islam et les autres religions


Oui ! Je suis musulman et, en tant que tel, ma pratique ou ma non-pratique, m’invitent à dénoncer le mal là où il se commet, là où il apparaît, et si je n’ai ni la vigueur physique pour m’y opposer, ni la puissance mentale pour le dénoncer parce que le silence m’est imposé, je dois en mon for intérieur le repousser. L’Islamisme est nuisible pour celui qui ne fait pas partie de la secte.


Oui ! Je suis musulman et, en tant que tel, ma pratique ou ma non-pratique, exigent de moi de dénoncer les dérives des extrémistes, celles des intégristes, fondamentalistes et des radicalisés … parce qu’ils n’aident pas au progrès et au développement non seulement de l’individu mais aussi de la collectivité.


Alors, comment accepter la légalisation d’une journée nationale de commémoration et d'activités concernant l'islamophobie et toute autre forme de discrimination religieuse alors qu’elle va à l’encontre de ma pratique religieuse ou ma non-pratique, en me suggérant, non pas de dénigrer mais, d’évaluer et critiquer tout acte contraire aux usages de l’Islam intrinsèque ?


La légalisation de cette journée sera une entrave à ma liberté d’expression qui est dictée par le premier verset de la révélation : « Iqra Bismi Rabika El A’la… » = « dit au nom de ton Dieu Suprême... » commandement soutenu par un autre fondement de l’Islam qui est de me singulariser par « El Ijtihad », contre ce qui porte préjudice à l’égalité des droits entre les humains, femmes, hommes, communautés, et par conséquent contre toutes les religions.


L’Islam politique nie l’Islam de l’ouverture à l’autre et aux autres religions. Il porte atteinte à la place de la femme au sein de la société en la reléguant à un statut minorisé et voudrait réduire la place de la grande collectivité musulmane à la sienne si ce n’est par les armes et les massacres c’est par le juridisme érigé en Ijtihad. Est-ce cela que vous voulez mettre en pratique, Monsieur le Premier Ministre du Canada ?


Applaudir ? Non ! Je sais et je connais, et toute personne dotée de bon sens sait et connait les effets de ce fléau qu’est l’Islam politique, alors empêcher de critiquer l’Islam et surtout son succédané l’Islam politique c’est accepter la mainmise de ce dernier sur des pans entiers de la population Canadienne.


Ferid Chikhi


Featured 5003654121f766561cb8761f78f11b32

Ferid Chikhi40 articles

  • 40 568

Algéro-Canadien, Ferid Chikhi vit au Québec depuis 2001. Libre penseur et observateur de la scène sociopolitique, il est membre de plusieurs groupes et collectifs d’études. Contributeur de presse il est auteur d'articles, de réflexions et d'analyses tant politiques qu’économiques. Il exerce comme consultant en insertion socioprofessionnelle et en intégration socioculturelle. Il a publié diverses textes sur les problématiques d’accueil et d’intégration des immigrants au Québec. Ferid est l'animateur du site Convergences plurielles.





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé