La guerre en Europe...

Le basculement du monde a commencé

Ukraine, cette tragédie était prévisible et évitable (+ mise à jour le 9 mars 2022)

71fd4d4bab17c3d913663c200b9972dd

Chronique de Jean-Claude Pomerleau

« Il faut souvent séparer les choses du bruit qu’elles font. » Sénèque


Prévisible parce que la Russie a rendu publics le 17 décembre 2021 deux documents adressés aux États-Unis et à l’OTAN. Deux propositions de traités pour une nouvelle architecture de sécurité européenne [1] [2]. La réponse par écrit à ces propositions, qui devait demeurer secrète, est venue le 27 janvier 2022. Le document a été coulé au journal El Pais [3].


Rien de concret dans cette réponse du 27 janvier pour répondre aux deux lignes rouges de Poutine qui apparaissent clairement dans sa proposition de traité du 17 décembre.


1- Les missiles intermédiaires pouvant porter des têtes nucléaires devaient être retirés de la proximité de la Russie. Cela concerne les derniers pays entrés dans l’OTAN.

2- Les accords de Minsk devaient être appliqués pour assurer la sécurité des russophones du Donbass.

Évitable : sur cette deuxième ligne rouge, il suffisait de mettre en œuvre les accords de Minsk. Les Américains ont bloqué cette solution et ont choisi de pousser les Ukrainiens à la faute en encourageant Kiev à déclencher une offensive massive contre la population russophone du Donbass.


Le plan de l’offensive :

https://thesaker.is/donbass-war-quick-update/

Le but était de forcer les Russes à intervenir en Ukraine. Le prétexte pour les Américains de déclencher les sanctions économiques, faisant ainsi passer la confrontation du terrain militaire au terrain économique contre la Russie. Guerre économique dont les conséquences vont entraîner le monde dans une crise majeure.




Mise à jour du 9 mars 2022


Une offensive de l’armée ukrainienne contre le Donbass était prévue pour le début de mars d’après des documents publiés le 9 mars 2022 par le ministère russe de la Défense.


Ces documents révèlent que l’armée ukrainienne avait été mise au niveau des standards de l’OTAN, et que les éléments les plus radicaux de l’armée étaient sélectionnés pour la mission de l’invasion massive du Donbass.


Sources — Saker (en anglais) et RT France :


https://thesaker.is/donbass-war-quick-update/



https://thesaker.is/the-russian-ministry-of-defen%d1%81e-original-documents-planned-offensive-operation-against-donbass-in-march-of-this-year/


https://francais.rt.com/international/96956-defense-russe-affirme-disposer-preuves-que-kiev-preparait-offensive-donbass




Sur la première ligne rouge. Le conflit va monter en intensité quand Poutine va donner un ultimatum aux États-Unis et à l’OTAN : dégager les missiles ou c’est la solution « militaro-technique ». Une dernière chance pour éviter un conflit direct entre la Russie et les États-Unis ainsi que l’OTAN ?

Tout cela était prévisible et évitable. Il suffisait de reconnaître les intérêts des parties, dont les garanties de sécurité, jugées vitales par la Russie. Et évaluer correctement les rapports de force en présence, ce que les Américains n’ont pas su faire de toute évidence.

L’objectif de Poutine est de refaire la configuration de l’architecture de sécurité en Europe. Et démontrer la domination américaine sur l’OTAN dans la configuration actuelle. Cette organisation de défense n’offre aucune sécurité réelle à ses États membres, cela tant que la sécurité de la Russie n’est pas prise en compte. Donc que cette organisation serait obsolète et qu’il serait temps que les Européens s’occupent eux-mêmes de leur sécurité.

En faisant sauter l’OTAN, cette matrice qui étouffait la souveraineté des États européens, Poutine va-t-il donner la chance à tous ces pays de retrouver un peu de leur souveraineté et leur capacité à prendre des décisions en fonction de leurs intérêts plutôt que de se soumettre à ceux des Anglo-Saxons ? C’est l’occasion pour la France de reprendre son rang comme acteur politique et de jouer son rôle d’équilibre dans cette nouvelle architecture de sécurité, cela à condition d’avoir une direction politique souverainiste ?


Voici une posture gaullienne :


https://youtu.be/4pRBW4rEtbA



Le basculement du monde.


Ce qui était prévisible et évitable ne l’a pas été, enclenchant une dynamique politique qui entraîne le passage d’un monde unipolaire, l’ordre anglo-saxon, à un monde multipolaire.


La mondialisation anglo-saxonne va se fracturer sur des bases continentales et civilisationnelles. Reste à savoir si cette transition va se faire dans le bruit et la fureur ou si la diplomatie va reprendre sa place pour permettre aux acteurs étatiques de s’ajuster à cette nouvelle réalité.


Le basculement du monde a commencé...


P.‑S.  Les deux doctrines géopolitiques qui se confrontent : le globalisme — les puissances maritimes — contre le souverainisme — les puissances continentales.


Références : Halford Mackinder, Nicholas Spykman, Carl Schmitt.


____________________


[1] Treaty between The United States of America and the Russian Federation on security guarantees


https://mid.ru/ru/foreign_policy/rso/nato/1790818/?lang=en#sel=2:1:WkW,2:14:p2x


[2] Agreement on measures to ensure the security of The Russian Federation and member States of the North Atlantic Treaty Organization


https://mid.ru/ru/foreign_policy/rso/nato/1790803/?lang=en&clear_cache=Y


[3] US offered disarmament measures to Russia in exchange for deescalation of military threat in Ukraine


https://english.elpais.com/usa/2022-02-02/us-offers-disarmament-measures-to-russia-in-exchange-for-a-deescalation-of-military-threat-in-ukraine.html


 



Laissez un commentaire



21 commentaires

  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    16 juin 2022

    «Rôle funeste de l’OTAN» : le petit fils de Gaulle sur l'existence d'un agenda américain en Ukraine

     
    A l'ambassade de Russie en France, le petit-fils du général de Gaulle s'est exprimé sur le conflit ukrainien. Il s'est livré à une vive critique des politiques occidentales sur le dossier, imputant notamment à Paris une «soumission à l'OTAN».

     


    Les Occidentaux ont laissé faire Zelensky, ses oligarques et les groupes militaires néonazis s’enfermer dans une spirale de guerre

     


    «Je viens ici pour affirmer haut et fort qu’il est dans l’intérêt de la France de garder de bonnes relations avec la Russie et de dire qu’il faut travailler ensemble en vue d’aider à l’union et à la sécurité de notre continent, ainsi qu’a l’équilibre, au progrès et à la paix du monde entier»,

     


    Je regrette que le gouvernement français se commette dans [une] soumission à l’OTAN et donc à la politique américaine [...], l’OTAN absorbe l’Europe



    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/99177-role-funeste-otan-petit-fils-de-gaulle-existence-agenda-americain-ukraine



     




     


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    11 avril 2022

    La question de fond :


    Pourquoi la guerre sacrificielle en Ukraine peut sonner le salut de l’Europe occidentale


    « Les États-Nations, au long passé, en Europe peuvent se réveiller et entamer une reconquête de leurs droits, leurs souveraineté »


    https://reseauinternational.net/pourquoi-la-guerre-sacrificielle-en-ukraine-peut-sonner-le-salut-de-leurope-occidentale/


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    11 avril 2022

    Le Canada a formé des ukronazis :



    ( « Créé par le néonazi Andriy Biletsky, Azov compterait aujourd’hui 10 000 combattants sur les quelque 200 000 soldats de l’armée ukrainienne, selon son fondateur.


    Il s’agit donc d’une entité minoritaire, bien loin de ce que laisse supposer la propagande de Vladimir Poutine.» )


    Le Canada a formé des éléments d’un régiment ukrainien lié à l’extrême droite




  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    1 avril 2022

    La Rand corporation a produit un document qui révèle la stratégie des É U pour l'utilisation de l'Ukraine contre la Russie ( La Rand est financé au deux tiers par le ministère de la défense ) :


    Overextending and Unbalancing Russia


    Assessing the Impact of Cost-Imposing Options


    https://www.rand.org/pubs/research_briefs/RB10014.html


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    16 mars 2022

    « Comme le régime ukrainien n’ose rien faire d’important sans avoir reçu au préalable le signal « tout est clair » de Washington, cette attaque aurait été conforme à la stratégie de Washington, dont les objectifs, parfaitement clairs, étaient d’embourber la Russie dans une guerre civile ukrainienne. Cette guerre fournirait à son tour la justification d’un isolement international qui écraserait l’économie de la Russie et la forcerait à fournir une fois de plus ses ressources naturelles à l’Occident pour presque rien. Si ce plan échouait, l’Occident s’effondrerait. »


    https://reseauinternational.net/qui-va-denazifier-lukraine/


  • Frédéric Charest Répondre

    27 février 2022

    SCOOP PRIMEUR MONDIALE : Les soldats faisant guerre en Ukraine ne portent pas de masque sanitaire!


    Les medias de masse n'en parlent pas encore, ils sont peut-etre encore sous le choc!


    Aussi, bonnet blanc, blanc bonnet. Le concept de <<dual use>> double usage, des armes d'attaque et de defense, dependamment qui demande et a quel moment.... Mr. le juge.


    En bref, une sorte de caca bi-fonctionnel. :- )



    Les fact checkers a l'oeuvre : https://www.snopes.com/news/2022/02/24/us-biolabs-ukraine-russia/


    https://www.state.gov/wp-content/uploads/2019/02/05-829-Ukraine-Weapons.pdf



    Vous voyez bien que c'est pas du tout la meme entite, meme la virgule est pas a meme place..


    ni la meme intention non plus.


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    26 février 2022

    Une lecture ‘Schock & Awe


    (...)


    Tout ceci aurait pu être évité si l’Occident, États-Unis en tête, avait simplement respecté les demandes légitimes russes de garanties de sécurité. L’Occident a refusé de manière inexplicable et a ainsi amené la Russie à assurer de manière décisive l’intégrité de ses lignes rouges, en lançant la campagne ‘Schock & Awe’ en Ukraine, qui vise à résoudre la crise des missiles en Europe provoquée de manière irresponsable par les États-Unis eux-mêmes. (...)


    Au fil de la campagne ‘Schock & Awe’, le monde ferait bien de se souvenir des raisons légitimes d’auto-défense avancées par Moscou pour mener cette guerre, en accord avec l’article 51 de la Charte de l’ONU. On va trouver de nombreux “fabricants de perception” essayant par tous moyens de présenter les événements de manière à dépeindre faussement la Russie comme l’agresseur, mais ces gens ne feront que répéter en boucle le récit de guerre de l’information ourdi par le gouvernement étasunien, qui ne tient pas la route lorsque l’on prend la peine de prendre connaissance des discours de Poutine cités ci-avant. On peut espérer que l’Occident, États-Unis en tête, ne va pas susciter l’escalader du conflit vers le domaine nucléaire, ou menacer d’attaquer l’armée russe en Ukraine, faute de quoi les aiguilles de la 'Doomsday Clock’ pourraient finir par atteindre l’heure catastrophique de minuit.


    Andrew Korybko


    https://www.dedefensa.org/article/une-lecture-schock-awe


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    26 février 2022


    Xavier Moreau :


    (...)


    Il était possible d’éviter que la Russie passe au plan B"




    Je pense que Vladimir Poutine avait un plan B et que ce plan B est ce à quoi nous assistons. Lorsque Vladimir Poutine a commencé à négocier il y a quatre mois, à proposer des garanties de sécurité, lorsqu’il a accepté de relancer il y a quelques semaines le format Normandie avec les conseillers diplomatiques qui se sont réunis à Paris et à Berlin, lorsqu’il a rencontré Emmanuel Macron, lorsqu’il a eu un entretien avec Scholz et a rencontré Blinken, il était possible d’éviter que la Russie passe à ce plan B.



    Malheureusement, cela n’a absolument rien donné. On a même eu des situations totalement grotesques, comme lors de la conférence de presse à Kiev avec Volodymyr Zelensky où Emmanuel Macron a apporté son soutien aux combattants ukrainiens qui étaient sur le front depuis 2014. Je pense que là, Vladimir Poutine a compris que jamais ni Paris ni Berlin ne feraient pression sur l’Ukraine pour qu’elle applique les accords de Minsk.


     


    Dans la mesure où, une fois de plus, Kiev se mettait à bombarder toute la ligne de front dans le Donbass, ils ont décidé de passer au plan B. Je ne vous cache pas quelle a été ma surprise. Je pensais que la riposte russe serait plus proportionnée. Désormais, l’objectif est annoncé: c’est dénazification et démilitarisation.

    https://fr.sputniknews.com/20220224/operation-ukraine-eviter-russie-plan-1055349992.html


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    26 février 2022

    ( Le Figaro : les ukronazies qui existaitent en 2018, ont disparus de nos médias )


    Ukraine : les milices extrémistes du bataillon Azov


    https://www.lefigaro.fr/international/2018/05/18/01003-20180518ARTFIG00007-ukraine-les-milices-extremistes-du-bataillon-azov.php


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    25 février 2022



    ( Notre hypothèse est à l'effet que la Russie a créé les conditions pour que les européens se libèrent de la tutelle américaine. Et paradoxalement, cela pourrait commencer par l'Ukraine.Démonstration. JCP :


    (Nos soulignés en gras)



    La vertu de Zelenski



    (...)

    Et paradoxalement cela commence De toute évidence, Zelenski a compris que la cavalerie ne viendra pas de Washington ou de Bruxelles pour sauver son gouvernement

    (...)

    • La Russie va sans doute systématiquement vaincre les éléments néo-nazis en Ukraine (notamment au sein de l’armée, comme la Brigade Azov) qui ont du sang russe sur les mains. Jusqu'à présent, ces éléments ont agi en toute impunité en raison du soutien occidental secret à leurs dispositions antirusses.



    » • La Russie estime, à juste titre, que toute répression des éléments néonazis ne fera que renforcer la position de Zelenski. Dépourvu d'une base de pouvoir propre, il a été l’otage des extrémistes.



    » • Les puissances occidentales se sont retirées de Kiev dans la panique, et Zelenski aigri est laissé à lui-même. Paradoxalement, cela fait aussi de Zelenski un interlocuteur raisonnable, libéré de l’étau américain.



    » • Zelenski a agi sous une immense pression extérieure et dans la crainte des nationalistes extrêmes qui jouissent du “pouvoir de la rue” (le coup d'État de février 2014, qui a sabordé une transition constitutionnelle ordonnée du président Viktor Ianoukovich, a été organisé par les ultra-nationalistes avec le soutien manifeste des États-Unis).



    » • Le mandat massif de Zelenski (plus de 73 % des voix) lors de l'élection de 2019 était en grande partie dû au soutien inconditionnel des électeurs russes qui ont été attirés par sa plateforme de dialogue avec la Russie et la promesse d'un règlement négocié dans le Donbass avec l’aide de Moscou. Mais il est devenu captif des nationalistes extrêmes et victime de la manipulation occidentale.



    • Néanmoins, Zelenski a sporadiquement fait part à Moscou de son désir de trouver une porte de sortie, jugeant être sur une voie sans issue. Dernièrement, il a exprimé son mécontentement face à l’hystérie de guerre à Washington. Selon CNN, ils ont eu un échange houleux au moins lors d’une conversation téléphonique avec Biden.



    » L'offre provisoire de la Russie semble être : l’Ukraine opterait pour un statut de neutralité sur le modèle de la Finlande, tout en s'imposant une interdiction d’adhésion à l'OTAN. Zelenski devrait être ouvert à cette idée, selon les observations suivantes.



    (...)



    Zelenski pourrait renouer ses liens avec l'électorat pro-russe en Ukraine, son principal soutien lors des élections de 2019, ainsi favorisant un second mandat en 2023.



    (...)



    Poutine pourrait réussir à atteindre l’essentiel de ses objectifs de sécurité si l'Ukraine tournait le dos à l'adhésion à l’OTAN et mettait fin aux déploiements militaires occidentaux sur son sol.



    » Compte tenu des liens civilisationnels profonds entre la Russie et l'Ukraine, des relations interpersonnelles durables et des liens familiaux, il existe en Ukraine un réservoir d’opinions favorables à l'amélioration des relations avec la Russie. L'économie ukrainienne est également étroitement liée à la Russie, – aujourd'hui encore, la Russie est le premier marché d'exportation de l'Ukraine. La Russie a également été un généreux donateur. Les frais de transit pour le transport du gazoduc vers l'Europe dépassent à eux seuls 1 milliard de dollars par an !

    (...)

    Le principal gain de la Russie sera qu'en termes géopolitiques, l'Ukraine retrouve sa souveraineté et cesse d'être une colonie américaine de facto. La Russie calcule qu'une Ukraine neutre ramènera de facto la matrice Ukraine à son histoire a priori avant le coup d'État de 2014.

    (...)

    Les États-Unis accepteront-ils les processus naissants ? Il y a un espoir que Macron puisse servir de médiateur. On peut imaginer qu'il est en contact avec Biden. »



    Dans ce schéma pour l’instant tout à fait hypothétique, la manœuvre stratégique de Poutine, – sans savoir s’il l’aurait formulée de façon aussi nette, ni même éventuellement conçue telle quelle à l’origine, –  aurait été de démontrer à Zelenski qu’il ne peut absolument pas compter sur ses “protecteurs”, qui se fichent comme d’une guigne de son sort et de celui de l’Ukraine. Dans cette même optique, et comme un coup double, il montrerait aux Européens que la protection américaniste sur l’Europe, via l’OTAN, est complètement illusoire, un simple simulacre et rien d’autre. Ce serait alors un cas où une guerre scandaleuse, violatrice de toutes “nos valeurs”, transgressive de tous les totems de la bienpensance internationale, se révèlerait par un étrange retournement vertueuse jusqu’au point d’ébranler plus de deux-tiers de siècle de soumission empressée (on veut dire : celles des pays européens soumis à la puissance tutélaire des USA).





    https://www.dedefensa.org/article/la-vertu-de-zelenski




  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    25 février 2022

    Un jeune québécois très brillant en géopolitique :


    https://www.youtube.com/watch?v=yrT0OIPdL-k


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    25 février 2022

    Ce que les médias taisent sur l'agression contre les russophones du Donbass:

    Il y a eu 9 282 morts du côté du Donbass (dont 70% de civils) et 114 enfants. Les morts du côté ukrainien (les troupes ukrainiennes et divers mercenaires assortis qui attaquaient et assiégeaient le Donbass depuis 2014) étaient au nombre de 20 186. Et ce, avant la reprise des bombardements ukrainiens de ces derniers jours. On comptait également plus de deux millions de réfugiés du Donbass en Russie, plus d’un million en Ukraine et environ 50 000 en Biélorussie.

    https://lesakerfrancophone.fr/le-jour-ou-la-patience-de-la-russie-a-expire

  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    25 février 2022

    « Washington s’oppose à Minsk parce que Minsk sape la stratégie globale de Washington en Ukraine, qui consiste à utiliser le pays comme une base opérationnelle avancée pour lancer des attaques contre la Russie. »


    https://reseauinternational.net/scholz-cede-sur-nord-stream-2-tandis-que-poutine-lance-une-bouee-de-sauvetage-au-donbass/



  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    25 février 2022

    Éric Zemmour à Chambéry : Meeting sur la paix


    https://www.youtube.com/watch?v=sxtbgMacjpg


  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    24 février 2022

    Mériadec Raffray : «L’avenir de la sécurité européenne s’est déjà joué, en partie, avec la façon



  • Frédéric Charest Répondre

    24 février 2022

    Merci pour cet article pertinent et faisant preuve d'une attention aiguisee.


    J'ecoute le point de presse de Trudeau et cie sur Radio Can de 13h. ce 24 fevrier 2022, il a dit <<tout peuple a le droit de decider son avenir>>


    Il aussi mentionne que les canadiens qui envoyraient de l'argent en russie ou ses allies seraient severement puni et les comptes bancaires saisi.



    Donc pour aider l'Ukraine, Trudeau s'engage a punir les canadiens, juste en cas ou ils commenderaient des Pilmeni russe.


    Outre ces episodes pouvant seduire ses electeurs, son equipe recite de vieux points de presse de George W. Bush on dirait.


    Chose sure, la madame qui gesticule le language pour malentendant parait beaucoup plus credible.


    Est-ce que les citoyens Ukrainiens sovietisant vont etre implantes au Canada?



    Wow en francais comme en anglais Trudeau s'exprime mal et ses traducteurs font de meme, ca me rappelle la presentation de l'hotesse d'air Terre-Neuve par moment.


    Quel est donc ce Canada de Justin Trudeau et cie?


    En ecoutant ce point de presse, on croit entendre que la russie ne veut plus des bolcheviks, vont-ils fuir au Canada s'ils existent encore? Sont-ils deja ici? Le lobby Ukrainen des prairies a-t-il participe a la charte de Trudeau de 1982? Les canadiens anglais commence a se poser des questions.


    BREAKING! Putin: Communists Created Modern Ukraine & Pushed Russian Donbas Into New Soviet Republic!


    https://www.youtube.com/watch?v=ytREHu-kYLc


    Transcription ci-bas et sous-titres disponible ci-haut avec youtube. Il a le merite d'etre clair, apres de nombreux appels au dialogue.


    https://theprint.in/world/modern-ukraine-entirely-created-by-russia-read-full-text-of-vladimir-putins-speech/843801/



    https://www.opindia.com/2022/02/russia-ukraine-invasion-bioweapons-labs-patrushev-putin-wuhan-coronavirus/amp/


    https://www.opindia.com/2022/02/russia-ukraine-invasion-bioweapons-labs-patrushev-putin-wuhan-coronavirus/amp/



    Je me demande ce que les anglais en pense? Ici un appercu de l'empire britannique de nos jours:


    https://odysee.com/@Corona-Investigative-Committee:5/Matthew-Ehret-session-89-en:a



    p.s. pardon pour ce clavier qui ne tape que l'anglais, il tapait pourtant le francais ce matin..


    Communist Flags at Counter Protest in Ottawa - Freedom Convoy 2022


    https://www.youtube.com/watch?v=AgbbVkll3UU


    Communist Romania Story & How To Revolution" Okanagan Freedom Convoy Pt.2


    https://www.youtube.com/watch?v=ojp_WNjlEM0


    Before the Behavioural Insights Team was created, some of its members were working at the Institute for Government, where they were commissioned by the Cabinet Office to author a report on influencing behaviour with academics from the London School of Economics and Imperial College.


    https://www.bi.team/publications/mindspace/ 


    https://www.bi.team/wp-content/uploads/2015/07/MINDSPACE.pdf



    Merci a toute l'equipe de tolerer mes commentaires :- )





  • Normand Bélair Répondre

    24 février 2022

    Bonjour,


    Vous avez écris:  ...Les Américains ont bloqué cette solution et ont choisi de pousser les Ukrainiens à la faute en encourageant Kiev à déclencher une offensive massive contre la population russophone du Donbass...


    Hmm...Ils me semble que ce n'est pas tout à fait comme ça que cela c'est passé lorsque la Russie à pris la Crimée en 2014 et ENSUITE il y a eu les séparatistes russes qui se sont agités au Donbas. Il n'a jamais eu une agression d'abord par les Ukrainiens. ce n'est pas comme vous dites, bien au contraire, il y a eu là, en 2014 une AGRESSION envers l'Ukraine de la part de la Russie, et encore aujourd'hui. Dans les deux cas, RIEN ne justifie de tels gestes. Que Minsk soit sgné ou pas, RIEN ne justifie l'injustifiable gestes de la Russie.


    Il est curieux qu'aujourd'hui, il y a un problème. L'Ukraine ne doit pas joindre l'Otan ou avoir des missiles nucléaire sur son territoire...et pourtant ni un ni l'autre est vrai, et la Russie décide d'envahir la souveraineté de l'Ukraine. Juste ce geste est illégal. Laissez faire le reste; ce geste meurtrier de la Russie est inaccepatble. La Russie ne veut pas qu'un pays de l'Otan soit collé sur lui, et pourtant la Pologne est bien collé à la Bielorussie sans que cela cause problème, ainsi que les trois pays Balte.


    On ne peut pas défendre un geste illégal de la Russie que vous aimez ou pas l'Otan. Ceci ne justifie pas cette agression de guerre contre l'Ukraine.


    Il n'a pas un argument sur terre qui peut justifier cette agression envers l'Ukraine.



  • Jean-Claude Pomerleau Répondre

    24 février 2022

    Dans ce contexte, la posture gaulienne de Zemmour, le distingue de Macron :


    https://www.youtube.com/watch?v=4pRBW4rEtbA



    • Normand Bélair Répondre

      25 février 2022

      l
      Les prédictions de Zemmour sur le conflit, fut fausses. Il s'est trompé sur toute la ligne. Écoutez bien ses déclarations d'il y a trois semaines. Il disait quelque chose du genre: Jamais la Russie oserait-elle envahir l'Ukraine!
      Bien oui.

      • Marc Labelle Répondre

        25 février 2022

        Les globalistes ont entretemps ruiné la possibilité de la paix et rendu la guerre inévitable.

        • Normand Bélair Répondre

          25 février 2022

          Aujourd'hui, tu as le choix: vivre en globalité ou sous une autocratie.
          Malgré tous les défauts des globalités, j'aime encore mieux ça que sous une dictature russe, chinoise, iranienne, cubaine, vénézuélienne, saoudite, etc...