"La réponse à l'intolérance"

Crise mondiale et sa géopolitique

Le Droit accuse les francophones d'avoir vandalisé une mosquée à Hull

Pour ce petit collaborateur du Droit, (comme en son temps, [Lysiane
Gagnon accusant "le fond antisémite"->http://archives.vigile.net/ds-actu/docs4/4-8.html#lplg] du peuple québécois d'être responsable d'un attentat contre une école juive) il est tout à fait normal d'accuser les québécois francophones d'en être les auteurs... après tout, ce ne peut être qu'un francophone qui a imprimé les mots 'Fucking Arab' sur les murs de la mosquée... - Vigile


----

La sagesse et l'ouverture d'une communauté se mesurent à la manière dont elle traite ses minorités. Les francophones du Canada, dont les droits linguistiques ont été bafoués pendant des décennies, devraient comprendre ça facilement... et apprendre à ne pas faire à autrui ce qu'on leur a fait trop longtemps subir.

Mais ce n'est pas ce que nous constatons, cette semaine à Gatineau, alors que la mosquée de la rue Lois a été trois fois victime de gestes de vandalisme. Hier, lundi et la semaine dernière, le Centre islamique de Gatineau a vu des graffitis haineux peints sur ses portes, des fenêtres fracassées. Deux enquêteurs de la Police de Gatineau suivent le dossier.

Ces crimes haineux doivent être décriés avec véhémence. Cet appel serait le même si une synagogue avait été la cible, ou une église chrétienne. Plusieurs cimetières de diverses confessions religieuses ont d'ailleurs fait l'objet de semblables gestes de vandalisme dans le passé et chaque épisode est hautement répréhensible.

Ce n'est pas tant la valeur des dommages qui dérange ici que tous les symboles qui sont associés avec cette triste expression d'intolérance. Hier, des étoiles de David ont été peintes dans des fenêtres de la mosquée, ainsi que des invitations à la violence à l'endroit de la population arabe.

Toutes ces formes d'agression sont très au premier niveau, démontrant une ignorance crasse en plus de l'intolérance. Ce ne sont pas tous les Arabes qui sont musulmans, ni tous les musulmans qui sont arabes.

Malheureusement, il s'en est trouvé, parmi la communauté d'accueil au Québec, pour réagir avec intolérance à ce plus récent épisode de violence. Sur Internet, plusieurs propos reprenaient les stéréotypes basiques face à l'Islam. Ils démontrent qu'il existe encore au sein de la population du Québec des gens qui colportent des propos haineux qu'ils justifient parfois par l'intolérance que l'on constate tristement dans plusieurs pays musulmans.

Justement, il ne faut pas répondre à l'intolérance par plus d'intolérance. Au contraire. Si certaines régions du monde donnent libre cours à une certaine forme de bêtise humaine, il faut plutôt faire preuve d'intelligence et d'ouverture lorsque cela survient chez nous.

Une leçon en ce sens nous est venue de Norvège, à l'été 2011. Quand le militant d'extrême-droite Anders Behring Breivik a tué 77 personnes dans un délire ultranationaliste, anti-féministe et anti-islamiste, le pays a répondu en allant dans la voie opposée. Plus d'ouverture, moins de nationalisme.

Adopter un tel réflexe n'est pas toujours facile, admettons-le, mais c'est ce que notre culture d'accueil et de démocratie devrait stimuler plutôt qu'une réaction à la loi du Talion, oeil pour oeil, dent pour dent.


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé