un Canada tiraillé

L'unité canadienne, mythe ou réalité?

067e32fe0a98fbc671ecbd1b24afeb0e

Tribune libre

Dans la Presse du 15 février 2012, le député libéral Justin Trudeau, le fils de l'ancien premier ministre Pierre Elliott Trudeau, qui a combattu le mouvement souverainiste durant toute sa carrière politique à Ottawa, a soutenu qu'il se battra jusqu'à son «dernier souffle» pour l'unité canadienne.


Or, près de six ans plus tard, le même Justin Trudeau, devenu premier ministre du Canada, lors de la rencontre fédérale-provinciale des premiers ministres, s’est vu confronté devant un Canada tiraillé entre les demandes différentes des divers premiers ministres qui tentaient de tirer la couverture chacun de son côté.


De quoi s’interroger sérieusement sur l’unité canadienne… Dans des périodes où les gouvernements provinciaux sont majoritairement de même allégeance que le gouvernement fédéral, le climat est détendu et la collaboration est facile. Mais dans le cas contraire comme dans la situation actuelle, le climat est davantage tendu et les divergences nombreuses.


Si M. Trudeau croit toujours en l’unité canadienne, il devra trouver un autre contexte que cette rencontre du 7 décembre 2018 qui ne passera sûrement pas à l’histoire pour les ententes qui ont été réalisées entre les divers paliers de gouvernements.


En ce qui me concerne, la question reste entière… L’unité canadienne, mythe ou réalité?  



Code vestimentaire : les frasques de Québec solidaire


Quoiqu’il n’y ait rien de mentionner spécifiquement sur le code vestimentaire à l’Assemblée nationale, il est écrit que les parlementaires « doivent contribuer au maintien du décorum et porter des habits qui s’apparentent à une tenue de ville ». Or selon Wikipédia, « la tenue de ville est un code vestimentaire occidental répandu dans le monde des affaires… les hommes sont invités à se vêtir d'un complet avec une cravate et les femmes d'un tailleur ou d'une robe sobre. »


En conséquence, les élus de Québec solidaire, notamment les députés Sol Zanetti et Catherine Dorion, en s’abstenant de porter « des habits qui s’apparentent à une tenue de ville », commettent un écart de conduite, une frasque grossière eu égard au décorum qui doit régner à l’Assemblée nationale du Québec.


À agir comme des adolescents en rébellion contre toute forme d’autorité, ces députés réussissent à attirer l’attention des médias à tel point que le message qu’il leur adresse passe carrément sous le radar au détriment de leur accoutrement qui, lui, fait la manchette… En passant, Mme David et M. Khadir, que pensez-vous de votre relève?


Information complémentaire: Code vestimentaire au parlement étudiant 


www.tvanouvelles.ca/2018/12/06/code-vestimentaire-a-lassemblee-nationale-le-parlement-etudiant-plus-severe-1



Henri Marineau, Québec        


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1273 articles

  • 1 168 021

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé