Les influenceurs

L’envers de la médaille

Tribune libre

 


Force est de constater que le voyage a bord d’un avion de Sunwing en direction du Mexique a laissé derrière lui une conception pour le moins négative de ceux qui se proclament des « influenceurs ».

Or, dans un article publié dans Le Soleil du 8 janvier sous la rubrique Point de vue titré Vers une utilisation consciente de nos réseaux sociaux; comprendre la valeur des influenceurs, Ann-Florence Brouillard, directrice générale chez Brouillard, tente d’
éclaircir le concept des «influenceurs» pour essayer de mieux le comprendre

D’entrée de jeu, Mme Brouillard distingue les influenceurs d’ « occasion » de ceux qui en font une profession sur des bases solides. Ainsi, pour la plupart, les passagers du vol de Sunwing étaient des « vedettes » de téléréalités qui ont profité de leur gloire éphémère sur les réseaux sociaux pour se faire connaître…mais surtout pour faire « un coup d’argent ».

Aux yeux d’Ann-Florence Brouillard, la saga engendrée par les fêtards en plein vol à 30 000 pieds au-dessus de l’Atlantique, est l’occasion de s’interroger sur nos attentes eu égard à la qualité des contenus qui sont offerts par les influenceurs sur les médias sociaux, notamment sur Instagram et TikTok. Car en fait, « qu’on les aime ou non, les réseaux sociaux sont là pour rester et le concept de l’influence aussi, alors participons-y positivement et activement pour en faire un lieu enrichissant, amusant et bienveillant pour tous », insiste Mme Brouillard.

En bref, l’influenceur fait dorénavant partie intégrante des médias sociaux. Il nous appartient de distinguer celui dont l’approche et le contenu portent à réflexion, et ignorer ceux et celles qui se disent influenceurs mais dont le seul objectif est d’engraisser leur cagnotte peu importe le chemin pour y parvenir…

Note


Brouillard est une firme de communication basée à Québec qui a près de 35 ans d’expérience. Depuis l’arrivée de la deuxième génération dans l’entreprise, équipe est encore davantage le mot d’ordre chez Brouillard. L’entreprise épaule des centaines de clients chaque année pour des mandats ponctuels ou de l’accompagnement en continu. Adaptés à la réalité de chacun de ses clients, les services de Brouillard sont toujours personnalisés et offerts dans une ambiance décontractée, mais toujours professionnelle. Brouillard œuvre dans une multitude de domaines variés, allant du milieu des affaires, à l’immobilier, au tourisme, à l’hôtellerie et à la restauration, en passant par le divertissement et les arts et spectacles, mais aussi par le sport, la technologie et la santé.


 Henri Marineau, Québec

 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1701 articles

  • 1 177 503

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé