Des questions qui demeurent sans réponse...

Harcèlements et agressions sexuelles

Tribune libre

Depuis quelque temps, il ne se passe pas une journée sans que les médias nous inondent de dénonciations pour harcèlements ou agressions sexuelles de la part de femmes envers des personnages publics, notamment dans le monde culturel. Nous assistons au déferlement de révélations toutes aussi troublantes les unes que les autres visant des personnages dont la réputation était sans tache.


Depuis l’apparition du dernier mot-clic #MoiAussi, les langues se sont déliées, amenant avec elles une escalade sans précédent de dénonciations. On a l’impression d’être entrainé dans un mouvement d'agitation intense qui tourbillonne tel un maelstrom sans fin qui n’a surement pas terminé de laisser ses traces.


Par ailleurs, quel sort est réservé aux hommes et aux femmes « ordinaires » d’ici dont la couverture n’apparaît pas sur les écrans radars médiatiques? Quels moyens la société québécoise entend-elle mettre de l’avant pour agir proactivement à de tels comportements? Quand les écoles se doteront-elles d’un cours d’éducation à la sexualité enseigné par des personnes compétentes en la matière?


Des questions qui demeurent pour l’instant sans réponse mais qui doivent être abordées sans délai pour le plus grand bien du vivre-ensemble entre hommes et femmes au Québec!



Henri Marineau

Québec


 


 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1130 articles

  • 852 342

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé