Incohérence

Et l’imputabilité du gouvernement?

Il m’apparaît paradoxal de crier à l’imputabilité des autres quand on ne prend aucun moyen pour assumer la sienne

9595aea0dac964f4f3c3166562b7c760

Tribune libre

 


 


Parmi les termes chers à François Legault depuis qu’il est entré en politique, l’imputabilité occupe certes une place de prédilection. Ce n’est donc pas surprenant si les intentions manifestes du premier ministre visent la future imputabilité des cadres du réseau de la santé dans une seconde vague de la crise sanitaire et, par ricochet, un blâme sur leurs actions pendant la catastrophe printanière,

Or, qu’en est-il de l’imputabilité du gouvernement dans la gestion de crise liée au coronavirus, particulièrement la triste hécatombe des personnes âgées vivant dans les Centres hospitaliers pour soins de longue durée (CHSLD)? Et pourtant, ce n’est pas d’hier que la pénurie de main d’œuvre, notamment chez les préposés aux soins des bénéficiaire, fait l’objet de nombreux cris d’alarmes de la part des autorités en place.

Et pourtant, il aura fallu que François Legault lance une vaste opération d’urgence visant la formation de plusieurs centaines de nouveaux préposés aux soins pour espérer mettre fin à ces foyers d’éclosions qui sévissaient dans les CHSLD. N’est-ce pas là une preuve, M. Legault, que votre gouvernement, par son laxisme, a fait la preuve d’un manque flagrant d’imputabilité? Et que dire du manque de ressources matérielles essentielles à une saine gestion de la pandémie dans ces mêmes CHSLD, encore là un manque de planification élémentaire?

Or, le Québec détient le bilan le plus catastrophique des provinces canadiennes, lié notamment, en particulier, à un manque de prévoyance patent et à beaucoup trop d’improvisation. Et pourtant, jamais n’avons-nous entendu le premier ministre Legault prendre quelque part d’imputabilité que ce soit dans la gestion de crise liée au coronavirus. 

Dans ces circonstances, il m’apparaît paradoxal de crier à l’imputabilité des autres quand on ne prend aucun moyen pour assumer la sienne en temps et lieu. À ce chapitre, M. Legault, je vous invite à mettre en pratique ce que vous exigez des autres… C’est une simple question de cohérence élémentaire!

https://www.journaldequebec.com/2020/08/23/limputabilite-des-autres




Henri Marineau, Québec


 




 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1473 articles

  • 1 108 939

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé