La perte de ses objectifs religieux

Cause de l'échec de la colonisation française en Amérique

Chicanes

Tribune libre

http://crc-canada.net/histoire-sainte-du-canada/regime-francais/colonisation/

Christophe Colomb et le Nouveau Monde
Rois d'Espagne et du Portugal: Missionnaires et Conquistadors
Le Pape de Rome décrète le partage du monde (Espagne vs Portugal)
Jean Cabot (Angleterre) transgresse le décret
Champlain et les Jésuites(France): Mandat de la monarchie française: évangéliser
Nouvelle-France: Société chrétienne (Maisonneuve, Jeanne-Mance, Marguerite Bourgeois)

Un siècle de voisinage avec les Anglais vérifia encore ce que le vieux continent connaissait depuis tant de siècles: Qu'il semblait que les mauvais ne pussent vivre que de l'envie qu'ils portaient aux bons.

L'agonie de notre pays va désormais illustrer cette maxime: Comme pris à la gorge par une bête sanguinaire le pays va se trouver emporté, victime impuissante, loin de sa mère et protectrice, la couronne de France... ...si l'héroïsme de l'obéissance chrétienne fonda ici la cité de Dieu, son défaut, voire son contraire, la désobéissance opiniâtre aux desseins divins, va en livrer la réussite, prometteuse d'un si brillant avenir, à la corruption que répandront les protestants.

La perte de la colonie: Affronter les Anglais.

Les troupes françaises. Depuis Colbert, la Nouvelle-France est défendue par les "Troupes de la Marine": recrues levées en France, mais officiers nés au Canada. Connaissant bien le pays et les méthodes indiennes de la guerre (la petite guerre). Gouverneur: Pierre Rigaud de Vaudreuil considérant son infériorité en nombre demande des renforts au Roi de France, Louis XV. Obtient 3,000 hommes des "Troupes de Terre": Marquis de Montcalm: manoeuvres tacticiennes des batailles rangées. Ces derniers se campent dans des attitudes hautaines, suscitant la grogne, causant même le renvoi d'officiers en France et croissance des mésententes, entre Vaudreuil et Montcalm eux-mêmes:

Désastre historique des Plaines d'Abraham!

Ce rappel historique de la débandade du projet français en Amérique nous met en pleine face notre habitude ancestrale à la désunion. Incapables de se tenir unis dans la mission évangélisatrice de la colonisation française, incapables d'un commandement militaire uni contre l'agresseur harceleur, nos ancêtres ont dû lever le drapeau blanc.

Survivants depuis 250 ans, revenus de porteurs d'eau à gestionnaires d'universités et méga hôpitaux, sur le bord d'émerger comme pays libre aux Nations-Unies, que tirons-nous de leçon de l'Histoire?

-Anglicisation dans la distraction

-Chicanes entre nous: Échanger le pays pour une gestion de province dominée.

Où avons-NOUS perdu Notre génie? À la Conquête? (fuite vers Mère-Patrie) ou dans les siècles d'humiliation qui s'en suivirent? Laissés pour morts dans la vallée du St-Laurent, Nous avons vécu d'autosuffisance.

Des "patenteux" se sont démarqués, dans des petits commerces locaux, ou dans l'aventure avec les peuples amérindiens. Succès individuels, métissage, commerce de fourrure, réputation d'intrépides. Ces talents d'entreprise se sont perpétués, au point qu'ils nous ont fait illusion en tant que peuple d'avenir: Artistes internationnaux, parvenus astronautes, bricoleurs d'autoneiges, jusqu'au principe de Peter: construction d'avions, imprimeurs de journaux, comics, politiciens même, à l'étranger parfois, au profit de l'assimilation opportuniste.

La colonisation française a échoué depuis longtemps.

Nos élites ont été scalpées très épais: pas morts, mais sans génie. Comme le chardon dans un champ brûlé, des têtes fortes tirent leur épingle du jeu et parsèment leur graine au vent: on est encore là, vous voyez, we've made it! Don't worry, go ahead, any language will make you rich!

Squared

Ouhgo (Hugues) St-Pierre196 articles

  • 152 334

Fier fils de bûcheron exploité. Professeur retraité d'université. Compétences en enseignement par groupes restreints, groupes de réflexion, solution de problèmes. Formation en Anglais (Ouest canadien), Espagnol (Qc, Mexique, Espagne, Cuba), Bénévolat latinos nouveaux arrivés. Exploration physique de la francophonie en Amérique : Fransaskois, Acadiens, Franco-Américains de N.-Angl., Cajuns Louisiane à BatonRouge. Échanges professoraux avec la France. Plusieurs décennies de vie de réflexion sur la lutte des peuples opprimés.





Laissez un commentaire



2 commentaires

  • Ouhgo (Hugues) St-Pierre Répondre

    6 mars 2016

    Merci, Serge Jean, critique sévère. O.

  • Serge Jean Répondre

    5 mars 2016

    Ah, les plus beaux textes sont ici mesdames et messieurs....