Avons-nous appris des leçons de l'histoire?

Tribune libre


Personne ne peut rester insensible à la catastrophe qui a causé la mort atroce de milliers d'innocentes victimes lors des attentats du 11 septembre 2001! La riposte de l’administration Bush ne s’est pas fait attendre… L’affront envers l’Amérique devait être vengé et tant pis pour le sinistre abattoir! La loi du talion devait s’appliquer!

Quelques jours après les événements qui ont conduit à la chute de Saddam Hussein, soit le 9 avril 2003, j’ai écrit ce poème :
L’honneur est sauvé
Là-bas règne en maître Ben Laden
_ Alors que Bush se flatte la bedaine
_ Ses hommes ayant envahi le sol
_ Lui ouvrant les portes du pétrole
L’affront du onze septembre est vengé
_ L’honneur de l’Amérique est sauvé
_ À bas les méchants terroristes
_ Place aux gentils impérialistes
C’est ce que nous réserve l’histoire
_ Mais qu’en est-il du jeune de Bagdad
_ Qui au bout d’une longue escapade
_ Rencontre sa mère au crématoire?
Pourtant la presse se presse et s’empresse
_ Cogitant avec le président
_ Sur les moyens à prendre pour que cessent
_ Toutes ces injustices sans précédent
Car Britanniques comme Américains
_ Doivent sauver l’honneur et le pouvoir
_ L’histoire leur a légué ce destin
_ Tant pis pour le sinistre abattoir
Avec le recul des dix dernières années, avons-nous appris des leçons de l’histoire?
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2041 articles

  • 1 432 618

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé