Aux urnes, citoyens!

Tribune libre

Selon les deux derniers sondages, tout porte à croire que le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, dirigera le prochain gouvernement qui devrait être minoritaire… Voilà pour les sondages!


Or, nonobstant les électeurs qui ont déjà voté par anticipation, ce n’est qu’en fin de soirée lundi que nous connaîtrons vraiment le choix des Québécoises et des Québécois. D’ici là, le sort de cette élection 2018 est entre les mains des citoyens du Québec qui se sont prévalus ou se prévaudront de leur droit de vote.


Nous avons vécu une campagne électorale en dents de scie au cours de laquelle le calme et la tempête se sont succédé régulièrement, ballottée entre la valse des promesses électorales à coups de milliards $ et les attaques personnelles parfois cyniques qui ont donné lieu à des combats de coqs acharnés entre les chefs de partis.


Pour employer une expression populaire, si la tendance se maintient, nous assisterons à deux luttes, la première entre la CAQ et le PLQ, et la deuxième mettant aux prises le PQ et QS.


Il appartient maintenant aux électeurs québécois de se prévaloir de leur droit de vote en se présentant aux urnes en grand nombre et de faire connaître démocratiquement leur choix, seuls avec leur conscience dans l’isoloir... Le verdict final leur appartient!



Henri Marineau, Québec

 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1308 articles

  • 1 169 654

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé