ANGLAID. Et si c'était FRENSHIT?

Tribune libre

"ANGLAID. Et si c'était FRENSHIT?"
par Sébastien Dhavernas, candidat libéral
LA Presse
Samedi 9 mai 2009, page PLUS 5
--------
"imaginez qu'un Torontois publie un livre intitulé FRENSHIT."
----------------------------
On a pas à imaginer....
« Speak White »
Ce poème a été écrit en 1967 par Michèle Lalonde. Ce poème est loin de ne parler que du Québec. Il parle du Vietnam, des Juifs, des noirs américains, de l'exploitation en général.
Le 12 octobre 1889, au cours des débats à la Chambre des communes, Henri Bourassa se fait huer par des députés anglophones. Quand il tente de s’expliquer en français, il se fait crier : « Speak White ! ».
Film de Pierre Falardeau en 1980
http://www.youtube.com/watch?v=DqOvfXoGMfY&feature=related
Texte de Michèle Lalande
http://www.geocities.com/athens/forum/5462/ml-white.html
Lecture en 1968
http://www.youtube.com/watch?v=FuQc-yAZNUA&feature=related

Featured 2985a9f8ba1f3c6f4f8cd1587cd591cb

Laurent Desbois92 articles

  • 65 985

Ex-franco-hors Québec, d’origines métis et acadienne, fier Québécois depuis plus de quarante ans, et canadian… par la force des choses et temporairement …. sur papiers seulement!





Laissez un commentaire



5 commentaires

  • Archives de Vigile Répondre

    16 juin 2009

    Je ne connais pas ce Sébastien, mais j'ai connu sa fille dans Wonderfalls lorsque j'habitais Toronto. Merci de l'info.

  • Laurent Desbois Répondre

    11 mai 2009

    Voyons l’éducation que Sébastien Dhavernas a choisie pour ses filles, Caroline et Gabrielle Dhavernas.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Dhavernas
    On ne peut pas dire qu’il n’est pas cohérant!!!!
    • Caroline Dhavernas est la fille des comédiens québécois Sébastien Dhavernas et Michèle Deslauriers.
    • Elle a appris l'anglais très jeune, alors que ses parents l'inscrivent à une école primaire anglophone.
    • Elle a joué dans deux téléséries aux côtés de son père : Réseaux et Urgence.
    • Sa sœur, Gabrielle Dhavernas, est spécialisée en doublage. Le timbre de voix des deux actrices étant très similaire, il est même arrivé à Gabrielle de doubler la voix de Caroline.
    • Elle s'est entraînée( en natation ?) durant deux mois au club Pointe-Claire pour interpréter Marilyn Bell, première à traverser le lac Ontario en 1954.
    • Elle a doublé sa propre voix en français dans la télésérie Wonderfalls.
    • En anglais, elle prononce son prénom Caro"lean" et son nom de famille "Daverna", afin d'en préserver la consonance francophone.

  • Laurent Desbois Répondre

    11 mai 2009

    Sébastien Dhavernas
    http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9bastien_Dhavernas
    Sébastien Dhavernas est un acteur québécois (Dans wikipedia anglais , il se transforme en «Canadian actor »).

    Depuis trente ans en tant que comédien, il a doublé plus de 250 films et séries. C’est ce qui explique que pour plusieurs d'entre nous, nous avons surtout entendu sa voix.

    En 2006, il se présente à la présidence de l'Union des artistes et n'obtient pas ce poste mais est élu au conseil d'administration, dont il démissionne en juin 2008 pour accepter le poste de président du Tribunal canadien des relations professionnelles artistes-producteurs. Ceci à moins de trois mois avant de devenir candidat libéral aux élections dans Outremont.
    À l'élection fédérale canadienne de 2008, Sébastien Dhavernas est le candidat défait dans Outremont pour le Parti libéral du Canada.
    Il avait été coprésident de la campagne du OUI dans Notre-Dame-de-Grâce au référendum de 1995. Mais à la souveraineté, il dit ne plus croire depuis plusieurs années. «On a dépensé beaucoup d'énergie pour cela. Quand j'ai constaté que les Québécois n'étaient pas prêts, je me suis dit qu'il fallait respecter cela et passer à des enjeux plus importants.»
    Il reconnaît de lui-même avoir flirté avec l'ADQ mais dans le but de donner une assise culturelle à ce parti. «J'ai collaboré brièvement avec l'ADQ en 2002 parce qu'elle n'avait pas de programme en matière culturelle et était à 40% dans les sondages. J'estimais que, s'ils étaient si près de former le gouvernement ou l'opposition, il fallait qu'ils aient une plateforme culturelle qui se tienne. C'était mon devoir de citoyen.»
    Il butine vraiment partout ce grand Canadian!!!

  • Laurent Desbois Répondre

    11 mai 2009

    Ce n'est pas d'hier, Sir Dhavernas!!!!!
    Le 12 octobre 1889, au cours des débats à la Chambre des communes, Henri Bourassa se fait huer par des députés anglophones. Quand il tente de s’expliquer en français, il se fait crier : « Speak White ! ».

  • Laurent Desbois Répondre

    11 mai 2009

    Est-ce que quelqu’un peut trouver un lien à L’intégral de ce texte???
    "Anglaid. Et si c'était Frenshit?"
    Par Sébastien Dhavernas
    Candidat libéral
    LA PRESSE
    9 mai,2009, page PLUS 5