Acclamés et chahutés, William et Kate arrivent à Montréal sans encombres

WC à Montréal Michou réapparaît dans le décor, après une éclipse de plusieurs mois... les élections approchent!


Le couple princier est entré à l'intérieur de l'hôpital Sainte-Justine où il a rencontré le premier ministre du Québec, Jean Charest, et d'autres membres du cabinet ministériel, dont le ministre de la Santé, Yves Bolduc.
Photo : La Presse canadienne (photo) Paul Chiasson


La Presse canadienne Montréal - Avec tout juste 20 minutes de retard par rapport à l'horaire préalablement établi, le prince William et son épouse Kate ont fait leur arrivée au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine de Montréal à 16h35 cet après-midi, sous les acclamations de partisans de la monarchie, mais aussi sous les chahuts de quelques dizaines de manifestants pro-souverainistes.
En voyant le cortège de limousines se pointer sur la Côte Sainte-Catherine, leur faisant réaliser que les invités tant attendus arrivaient enfin, les pro-monarchistes se sont mis à scander «Wiliam et Kate», tandis que les opposants criaient «On veut un pays, à bas la monarchie» et «Parasites».
Le couple princier est rapidement sorti de sa limousine, sans le moindre incident, et est entré à l'intérieur de l'établissement où il a rencontré le premier ministre du Québec, Jean Charest, et d'autres membres du cabinet ministériel, dont le ministre de la Santé, Yves Bolduc. Sur place, le couple princier devait rencontrer des patients et leur famille.
Dès 17 h, les sympathisants à la monarchie et les manifestants avaient commencé à quitter les lieux.
Environ une heure avant que le prince William et son épouse Kate ne se pointent à l'hôpital Sainte-Justine, première étape de ce séjour montréalais, plusieurs centaines de curieux et quelques dizaines de manifestants s'étaient déjà massés devant le réputé établissement hospitalier de Montréal.
Les manifestants étaient affiliés à plusieurs organisations souverainistes du Québec, mais sont principalement des membres du Réseau de résistance du Québécois (RRQ). Quelques policiers étaient sur place, mais leur présence se voulait discrète. Sous un soleil de plomb, certains manifestants brandissaient des pancartes sur lesquels était inscrite la phrase «À demain parasites!».
Sur une autre bannière, de format géant, était inscrite la phrase «Royal parasites, go home!» («Parasites royaux, rentrez à la maison»).
Pendant quelques minutes, Mario Beaulieu, de la Société Saint-Jean-Baptiste, Gilbert Paquette, des Intellectuels pour la souveraineté, de même que Maxime Laporte et Marie-Pier Santoire-Rémillard, du RRQ, ont tour à tour lu des passages officiels d'une déclaration dénonçant la monarchie, sous les applaudissements de leurs partisans.
Dans les instants qui ont suivi la lecture de la déclaration, une brève altercation est survenue entre pro et anti-monarchistes, sans aucune gravité cependant.
Un moment cocasse a par ailleurs marqué ces moments d'attente, alors que des partisans des deux groupes se sont précipités dans la rue après avoir aperçu une limousine blanche, avant de réaliser qu'il s'agissait de nouveaux mariés... québécois.
Après leur passage à l'hôpital Sainte-Justine, les célèbres visiteurs participeront à un atelier culinaire à l'Institut de tourisme et d'hôtellerie du Québec. Ils resteront à Montréal jusque vers 22 h, samedi soir, alors qu'ils se dirigeront vers Québec, par voie maritime, à bord du NCSM Montréal.
À lire aussi:
Visite royale - Le Canada fête Kate et William


Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé