Tous les membres de la communauté juive Beth Chebad appelés à s’isoler

200e1269e0010f6d4b2b44915da75de7

Respecteront-ils les recommandations ?


La congrégation juive Beth Chabad de Côte-Saint-Luc dans l’ouest de l’île de Montréal demande à toutes les personnes qui ont fréquenté son centre culturel, situé au 6501 Kildare, de se mettre en isolement. Au moins une personne qui a fréquenté l’endroit ces derniers jours a reçu un test positif à la COVID-19.  


La communauté a publié un communiqué jeudi soir affirmant que « quelques cas dans le Beth Chabad [de Côte-Saint-Luc] » ont reçu un test positif.  





PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE


Des affiches placardées dans la porte de la résidence pour aînés King David.





La directrice du centre, Sarah Raskin, cosignataire de la lettre, affirme cependant qu’il y a eu confusion. « Il y a peut-être d’autres cas, mais ils ne se sont pas manifestés. Pour l’instant, à notre connaissance, il n’y a qu’une seule confirmation », dit-elle.  


 

La municipalité de Côte-Saint-Luc indique qu’elle n’a pas fait de vérification indépendante avant de publier un communiqué rapportant « plusieurs cas ».  


« Tout le monde qui était [au centre] Beth Chabad doit s’isoler, insiste néanmoins Mme Raskin. Nous savons que la personne est allée au centre, mais c’est une très grande place, on ne sait pas précisément ce qu’elle y a fait ».  


« C’est un centre qui est fréquenté par de nombreuses personnes. La dernière prière tenue à la synagogue du centre a eu lieu samedi dernier. Il y avait un petit nombre de personnes et depuis, il n’y a pas eu d’autres prières », a-t-elle assuré.  


La municipalité de Côte Saint-Luc affirme que la personne infectée, un homme selon nos informations, habite la résidence pour personnes âgées Le King David, situé au 555, avenue Trent. Elle a été transportée mardi à l’hôpital juif de Montréal. « La Santé publique est intervenue rapidement pour aider à réduire l’impact et la propagation », affirme la municipalité. Une enquête a été menée pour connaître les allées et venues et les différentes interactions que la personne a pu avoir.


Le premier ministre François Legault a demandé mercredi à toutes les communautés religieuses, « sans exception », de fermer les lieux de culte et de rassemblement. Il a réitéré cet appel vendredi, dans une déclaration transmise par son porte-parole Ewan Sauves : « Nous sommes dans une situation exceptionnelle. Nous comprenons que les décisions que nous prenons bousculent nos habitudes et modes de vie. Cela dit, ces directives émanent de la Direction de la santé publique et sont essentielles dans notre bataille contre la propagation et la transmission de la COVID-19. Notre priorité est et demeurera la santé et la sécurité de tous les Québécois, peu importe leur âge, leur origine ou leur religion. »


Inquiétudes du maire





PHOTO GRAHAM HUGHES, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE


Le maire de Côte-Saint-Luc, Mitchell, Brownstein





Le maire de la ville de Côte-Saint-Luc est inquiet pour ses citoyens : sa population, avec 30 % d’aînés, est la plus âgée du Québec, dit-il.


Pour protéger sa communauté, le maire Mitchell Brownstein veut que le premier ministre François Legault ordonne la fermeture de tous les commerces non essentiels.


Plusieurs fêtes ont été célébrées récemment dans la communauté Beth Chabad, a souligné le maire, inquiet, en entrevue.


L’un des citoyens de la ville qui serait atteint de la COVID-19 a également assisté à un mariage de 250 personnes dans une synagogue de Westmount la fin de semaine dernière, a-t-il aussi dit.


Toutes les synagogues, grandes et petites, ainsi que les autres lieux de culte sont maintenant fermés à Côte-Saint-Luc, confirme le maire.


La Ville a même décrété l’état d’urgence mardi.


Le maire Brownstein veut maintenant que tous les centres commerciaux et commerces non essentiels soient fermés. Cela exclut évidemment les pharmacies et les magasins d’alimentation.


La mesure est demandée aux commerces de façon volontaire et « la plupart ont dit oui », a indiqué le maire. Mais pour les autres, il espère une ordonnance gouvernementale.


Il se réjouit aussi que les autorités de la Santé publique soient intervenues aussi rapidement pour aider à réduire l’impact et la propagation. Une enquête est en cours sur les déplacements de la personne ainsi que sur ses interactions à l’intérieur de la résidence de 104 unités réparties sur plusieurs étages.


« Restez calmes et restez à la maison », demande le maire à ses citoyens.


« On ne sait pas avec qui vous avez été en contact, on ne sait pas qui est infecté », explique-t-il.


Il demande aux « snowbirds » qui reviennent au pays d’être très prudents et de s’isoler. Cette même requête est faite à ceux qui présentent des symptômes de la COVID-19 et à ceux qui ont été en contact avec des personnes atteintes.


Le maire exhorte les citoyens à appliquer les règles de distanciation sociale et de suivre immédiatement toutes les recommandations du gouvernement du Québec à propos du coronavirus.