Sagesse pour la vie

Des pensées qui peuvent s'appliquer aux aspirations du peuple du Québec

Tribune libre

photo "left"
Depuis plusieurs années, un petit livre de chevet contenant des pensées, intitulé « Sagesse pour la vie », est posé sur une table dans mon salon et, à l’occasion, il m’arrive de l’ouvrir et de lire une page au hasard.
Même si la plupart de ces réflexions s’adressent aux individus, j’y ai souvent perçu une connotation avec certaines situations que peuvent vivre les peuples. C’est dans cette optique que je vous en propose quelques unes qui, à mon sens, peuvent s’appliquer aux aspirations du peuple du Québec.
« Paradoxalement, il n’y a que dans l’évolution, la réforme et le changement que l’on peut trouver la sécurité » Anne Morrow Lindbergh
« Quand on veut vraiment quelque chose, on l’obtient. Il faudra peut-être être patient, travailler dur longtemps, mais c’est possible. Cette conviction est le pré-requis de toute entreprise, artistique ou autre » Margo Jones
« On n’est jamais vraiment perdant tant qu’on persévère » Mike Ditka
« Un jour, j’ai déterminé la façon dont je procéderais chaque fois que je devrais faire un choix pour mon avenir. Je passe tous les arguments en revue en distinguant ceux qui sont guidés par la peur de ceux qui sont le fruit de la créativité. Et toutes choses étant égales par ailleurs, je fais mon choix pour un avenir qui laisse davantage parler de place à ma créativité. Je crois que c’est en se basant sur ce principe que la jonquille et la crocus décident de se frayer une place à la surface de la terre » Katharine Butler Hathaway
« La vie ne demande pas d’aller au-delà de ses forces. Le seul exploit possible est celui de ne pas s’enfuir » Dag Hammarskjold
« Il y a assez de personnes qui nous disent ce qui est. Il nous en faudrait qui nous disent ce qui pourrait être » Robert Orben
« La victoire est souvent retardée mais rarement au sommet du courage…Pour moi, ce sommet, c’est la liberté. Cette liberté qui nous vient avec la certitude que nulle puissance terrestre ne peut nous détruire; que la seule chose qui nous est indispensable est un esprit sain : qu’en définitive, c’est le courage de nos opinions qui fait bouger les choses, et qui rend tout changement possible » Paula Giddings
« Si nos peuples doivent lutter contre l’asservissement, nous devons les armer de l’épée, du bouclier et de l’écu de la fierté, afin qu’ils croient en eux et en leurs possibilités, héritage d’une véritable connaissance des exploits du passé » Mary McLeod Béthune
« L’espoir porte un costume de plumes, se perche dans l’âme et inlassablement chante un air sans paroles; mais c’est dans la tempête que son chant est le plus doux » Emily Dickinson
« Quels que soient les défis que la vie vous oppose, rappelez-vous de regarder toujours le sommet de la montagne, car de cette façon, vous regarderez la grandeur. Souvenez-vous de cela, et ne laissez aucun problème, quelle que soit son importance, vous décourager ni vous distraire par plus petit que le sommet de la montagne » Alfonso Ortiz
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau2047 articles

  • 1 439 036

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé