Gilles Duceppe sort de sa tanière

QS, la « gauche caviar »

7aeeb5113fca11c1266e025e30d50808

Tribune libre

À titre d’exemple de contradiction dans les propositions de Québec solidaire (QS), Gilles Duceppe, lors d'une entrevue téléphonique accordée à La Presse canadienne, s’exprime en ces termes : « QS prend position pour la lutte contre les gaz à effet de serre et contre le pétrole, alors que Mme Massé, sur sa page Facebook, elle est en quatre roues et elle a un gros bycik à gaz. Il y a toujours bien une limite… QS, c'est la gauche caviar, la gauche pétard! »


Gilles Duceppe n’y va pas de main morte non plus en qualifiant Manon Massé de « souverainiste à temps partiel », alléguant comme argumentaire que, durant la campagne fédérale de 2011, « le NPD et QS étaient main dans la main dans la plupart des comtés»,  encore étonné de constater que lors des élections fédérales, les solidaires semblaient oublier «qu'ils étaient souverainistes ».


Enfin, M. Duceppe tombe à bras raccourcis sur la piètre qualité du français de Manon Massé en donnant quelques exemples d'expressions fautives employées selon lui par la députée solidaire et qui lui écorchent les oreilles: « Ça l'a beaucoup d'importance» (au lieu de «cela a»), «les travaillleurs social» (au lieu de sociaux), et « les vingt "zemployés"». Quand on aspire à diriger le Québec, « me semble-t-il qu'on devrait mieux parler que cela », insiste Gilles Duceppe.


La sortie de Gilles Duceppe n’est certes pas sans lien avec la vague sur laquelle surfe QS à quelques jours des élections et qui est en train de menacer le PQ eu égard aux intentions de vote des Québécois. Toutefois, force est de constater que ses commentaires touchent la cible à bien des égards! 


https://www.msn.com/fr-ca/actualites/elections-provinciales-2018/gilles-duceppe-critique-manon-massé/ar-AAAGBga?li=AAanjZr&ocid=spartandhp



Henri Marineau, Québec


 


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1297 articles

  • 1 168 945

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé