L'anglais de Manon

« Si vous appelez ça être socialistes, bien sûr que nous le sommes. S’ils appellent ça du marxisme ? Oui, ça l’est » Manon Massé à CBC...en anglais

Tribune libre

La co-porte-parole de Québec solidaire (QS), Manon Massé, aura beau invoquer les difficultés qu’elle éprouve avec sa « langue de Shakespeare toute mélangée », on ne peut imaginer qu’elle puisse mélanger les mots « marxist » et « marxiste ».


Dans une entrevue accordée à CBC, Mme Massé n’a pas rejeté les étiquettes que certaines adversaires tentent de coller au parti de gauche. Elle a expliqué que son parti souhaite une révolution en matière de changements climatiques. « Si vous appelez ça être socialistes, bien sûr que nous le sommes. S’ils appellent ça du marxisme ? Oui, ça l’est », a-t-elle affirmé:


« I think the revolution that Québec solidaire bring up is a revolution who put climate change and people at the center of our target. If you call that socialism, of course we are. If you call it marxism, yes it is. »


Dans le même ordre d’idée, rappelons nous qu’en début de campagne, Mme Massé avait plaidé ses défis avec la langue de Shakespeare après avoir déclaré que l’anglais « is an official language in Quebec » Avouons que la traduction française ne demande pas un cours de traduction 101!


Finalement, dans tout cet « imbroglio », Mme Massé s’est engagée à continuer à améliorer son anglais. Pourtant, si je me fie aux exemples pré-cités, je n’en vois aucunement la nécessité…la traduction littérale ne prête à aucune confusion. 



Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1308 articles

  • 1 169 654

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé