Élections fédérales de juin 1968

Pierre Elliot Trudeau déclare la guerre aux nationalistes du Québec

Campagne électorale fédérale de 2021 : l’histoire se répètera-t-elle?

Tribune libre

 


« Qu’est-ce que c’est que ces gens avec un petit esprit? I’ve been trying to put Quebec in its place and the place of Quebec is in Canada nowhere else.» -Pierre Elliott Trudeau. Le ton est donné. Le chef libéral Pierre Elliott Trudeau défiera les nationalistes québécois tout au long de sa campagne victorieuse de juin 1968.

Wikipédia

« Les résultats de l'élection [de juin 1968] sont scellés lorsque, le soir précédant le jour du scrutin, une émeute, que l'on baptisa le Lundi de la matraque, éclate lors du défilé de la Fête de la Saint-Jean-Baptiste à Montréal. Protestant contre la présence du premier ministre au défilé, des partisans de l'indépendance du Québec crient : « Trudeau au poteau ! » en lui lançant des bouteilles et des pierres. Trudeau, qui n'avait jamais fait de service militaire et dont le courage avait en conséquence été remis en question par certains, tient tête aux émeutiers et refuse de fuir la violence malgré les insistances de son escorte de sécurité. Les images de Trudeau se tenant fermement devant les bouteilles lancées par les émeutiers sont diffusées à travers le pays et donnent une poussée encore plus grande aux libéraux parmi les Canadiens anglais qui voient désormais en lui le dirigeant idéal pour combattre la menace du séparatisme québécois. »

Campagne électorale fédérale de 2021

L’histoire se répètera-t-elle?


Régulièrement confronté à des manifestants antivaccins depuis le début de la campagne électorale, le premier ministre libéral sortant Justin Trudeau a réitéré le 6 septembre qu’il ne reculerait pas devant les menaces.

«Je ne veux pas reculer, je ne vais pas hésiter à continuer à me battre pour un Canada où les gens sont protégés, un Canada où les gens suivent la science, le Canada où l’on peut éviter d’autres confinements pour revenir à la vie normale», a soutenu Justin Trudeau lors de son point de presse en matinée à Welland, en Ontario.

https://www.journaldemontreal.com/2021/09/06/trudeau-ne-veut-pas-reculer-face-aux-manifestants-antivaccins-1

https://www.journaldequebec.com/2021/09/07/trudeau-vise-par-des-jets-de-gravier-lors-dun-deplacement-electoral


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1633 articles

  • 1 146 058

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com




Author extra bg

« Rebâtir la confiance »


Author extra bg

Un peu de cohérence, M. Legault!


Author extra bg
Author extra bg

La question qui tue



Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé