Justinerie

Le show de boucane de Justin

L'interdiction des armes à feu

4d5682eedef1f54221476fbe06d83a00

Tribune libre

 


 


Ottawa interdit 1500 modèles d'armes à feu. Toutefois, les propriétaires de telles armes bénéficient d'une amnistie jusqu'au 30 avril 2022. De plus, un programme de rachat sera créé, mais le gouvernement n'entend pas le rendre obligatoire.

« Le gouvernement prévoit plutôt offrir un choix aux propriétaires : ils pourront soit obtenir un droit acquis visant l’arme à feu concernée, soit être indemnisés s’ils remettent cette arme à feu. De l’information plus détaillée sur les droits acquis et l’indemnisation sera annoncée plus tard. », dit le document gouvernemental.

D’autre part, le secrétaire parlementaire du ministre Blair, Joël Lightbound, a précisé à Radio-Canada qu'il s'agirait d'un droit acquis non permissif, de sorte que les propriétaires d'armes concernés pourraient les conserver, mais pas les utiliser. Comme il fallait s’y attendre, il n'a pu dire quelles mesures pourraient être prises par le gouvernement pour s'en assurer.

Enfin, pour ajouter un peu de pathos à la conférence de presse, elle a été truffée de référence aux massacres qui se sont produits à Polytechnique, en décembre 1989, et au Centre culturel islamique de Québec, en janvier 2017.

En bref, nous assistons là à un show de boucane qui laisse toute la latitude aux propriétaires des armes « interdites », soit de bénéficier d’un droit acquis « sans droit d’utilisation », soit d’être indemnisés s’ils remettent leur arme à feu.

Question

Est-il raisonnable de croire qu’un propriétaire d’une arme à feu la conserve en sa possession sans jamais l’utiliser ou qu’un autre propriétaire choisisse d’être indemnisé moyennant le rachat de son arme? Je vous laisse le choix de répondre…

https://www.lapresse.ca/actualites/national/202005/01/01-5271707-justin-trudeau-nous-fermons-le-marche-des-armes-dassaut.php

"Vieillir"

En cette période pandémique où les personnes âgées occupent presque toute la scène de l'actualité au Québec, j'ai cru bon de vous faire entendre cette très belle chanson de Jean-Marie Vivier...


https://www.bing.com/videos/search?q=jean-marie+vivier+vieillir+vid%c3%a9o&docid=608025682034885548&mid=65A7C7DF62D65D070A7565A7C7DF62D65D070A75&view=detail&FORM=VIRE


Henri Marineau, Québec


Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1608 articles

  • 1 136 137

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé