Tétrault et Sauvageau lancent l'éponge...

La pointe de l'iceberg

Tribune libre

Le retrait subit des deux candidats sous les bannières du PLQ et de la CAQ en vue de l’élection complémentaire du 2 octobre dans la circonscription de Louis-Hébert laissée vacante par le départ de Sam Hamad revêt, à mes yeux, toutes les apparences de la manifestation d’une tolérance zéro de la part des deux chefs des partis concernés, à savoir Philippe Couillard et François Legault.
Or, à partir du moment où les motifs de départs sont de notoriété publique, il m’apparaît évident que les directions des partis étaient placées devant une situation de non-retour eu égard aux allégations de harcèlement psychologique de la part des deux ex-candidats.
Devant cet état de fait, il ne faudrait surtout pas conclure que tout est « blanc » au royaume de la politique. En termes clairs, la « tolérance zéro » affichée par MM Couillard et Legault n’a rien de révolutionnaire compte tenu des témoignages accablants dont MM Tétrault et Sauvageau font l’objet…À mes yeux, ces deux retraits de candidats ne représentent que la pointe de l’iceberg!
NDLR

Dans tout ce branle-bas de petite politicaillerie de fond de ruelle, où la lutte à finir semble se jouer entre la CAQ et le PLQ, je retiens que l’idée de « faire de la politique autrement » n’est pas pour demain la veille et que nous devrons nous résigner à assister à des spectacles aussi loufoques pendant encore bien des lunes!...
Henri Marineau
Québec

Featured 19e390a78eaf9d290f5b6b4a1e389e83

Henri Marineau1823 articles

  • 1 236 718

Né dans le quartier Limoilou de Québec en 1947, Henri Marineau fait ses études classiques à l’Externat Classique Saint-Jean-Eudes entre 1959 et 1968. Il s’inscrit par la suite en linguistique à l’Université Laval où il obtient son baccalauréat et son diplôme de l’École Normale Supérieure en 1972. Cette année-là, il entre au Collège des Jésuites de Québec à titre de professeur de français et participe activement à la mise sur pied du Collège Saint-Charles-Garnier en 1984. Depuis lors, en plus de ses charges d’enseignement, M. Marineau occupe divers postes de responsabilités au sein de l’équipe du Collège Saint-Charles-Garnier entre autres, ceux de responsables des élèves, de directeur des services pédagogiques et de directeur général. Après une carrière de trente-et-un ans dans le monde de l’éducation, M. Marineau prend sa retraite en juin 2003. À partir de ce moment-là, il arpente la route des écritures qui le conduira sur des chemins aussi variés que la biographie, le roman, la satire, le théâtre, le conte, la poésie et la chronique. Pour en connaître davantage sur ses écrits, vous pouvez consulter son site personnel au www.henrimarineau.com





Laissez un commentaire



Aucun commentaire trouvé