VIGILE - Stratégie ouverte et Politique autrement - 2011

Le "mouvement de fond" pour la souveraineté

La population n'en peut plus de ne pas agir en son propre nom


Quoiqu'il en soit, la question de l'indépendance est retombée entre les mains du peuple. La population n'en peut plus de ne pas agir en son propre nom. Ainsi, la souveraineté se métamorphose et se multiplie en de nombreuses voix et voies : des partis, des organismes, des mouvements... On se réanime.

Pour vos assemblées de cuisine

Coeur de la pensée indépendantiste

une pensée indépendantiste claire et cohérente est une fondation puissante pour mettre en oeuvre un changement politique réel


À Andrée Ferretti et Catherine Dorion, avec toute mon admiration _ _ Coeur de la pensée indépendantiste Introduction Cet essai est un plaidoyer pour une pédagogie de l’indépendance. Il s’agit d’un texte aride (27 pages) qui énonce des vérités dérangeantes, mais qui propose aussi un remède : un argumentair...

Serions-nous quelque chose comme un grand flop ?



Tout ce fatras n’augure _ rien de bon sous nos ramures _ et s’y endormir devant ces prédateurs _ c’est engager ses propres fossoyeurs _ toujours prêts à se repaître en définitive _ de notre bonasserie maladive.

Ce jour de l'Indépendance

ou ces jeux indépendants


Le 4 juillet dernier, jour de mon anniversaire, Robert Barberis-Gervais écrivait, sur Vigile, un texte – son 500e - qui m’a fait réagir lorsque je l’ai lu le lendemain, en rentrant d’un séjour en bienfaisante Gaspésie. Pourquoi? J’ai l’habitude de lire les textes de M. B.-G. mais cette fois, j’ai eu l’impression d’un ton différent, un ton de combattant, en ligne avec quelques autres textes dont deux précédents sur l...

Indépendance

Des états généraux au plus vite

La question ne devrait pas être le nombre de votes à obtenir mais plutôt comment empêcher le déclin politique du Québec.


Des États généraux au plus vite Parallèlement à la déroute du Bloc Québecois le 2 mai dernier et à la crise interne du Parti Québécois, on assiste actuellement à la création d'un nouveau parti politique par l'ancien député péquiste François Legault et à l'émancipation de Québec Solidaire tandis que des militants nationalistes travaillent encore à l'ADQ et au Parti Indépendantiste dans le but de s'accaparer du vote d...

Sortir de la crise structurelle et de la crise conjoncturelle

Travailler pour une campagne d'éducation populaire

Un électrochoc pour sortir de la fatigue culturelle


Le PQ a été trop malmené pour s’épargner cette remise en question. Doit-elle venir avant des élections ou lorsqu’il se sera effondré, par après, et que la couleur de la défaite empêchera tout accès rapide au pouvoir provincial ?

Maurice Séguin contre André Pratte

Le Québec, vers la nation intégrale

La nation au sens intégral ne peut donc se réduire à un seul aspect, à l’autodétermination politique ou à la possession de son économie ou à la maitrise de sa culture. Une nation, au sens intégral, doit posséder la capacité d’agir dans les trois domaines.


La nation au sens intégral ne peut donc se réduire à un seul aspect, à l'autodétermination politique ou à la possession de son économie ou à la maitrise de sa culture. Une nation, au sens intégral, doit posséder la capacité d’agir dans les trois domaines.

L'antiracisme: cacher ce qu'ils font derrière ce qu'ils sont

La règle de réciprocité doit aussi s'appliquer à l'intérieur des frontières du Québec: nous traitons nos minorités correctement; alors qu'elles nous traitent correctement!


Le Canada tire son origine d’une agression militaire impérialiste qui s’est poursuivie, pendant deux siècles et demi, par une prédation systématique des vaincus ; une réalité parfaitement évidente quand on considère les privilèges exorbitants dont jouissent les Anglo-Québécois (trois universités, dix-huit hôpitaux, villes défusionnées, etc).

Cuisine alambiquée

Un étal de produits indigestes

Bordel, l’étal est plein de bouffe, mais on ne sait plus cuisiner!


Le [sondage publié dans le Devoir de samedi (11 juin 2011)->38866] constitue un signal d’alarme peu banal : le PQ obtient 21% des intentions de vote, et QS 9%, pour un mirobolant 30% pour les deux partis souverainistes. Qu’espérer avec une telle division? Trois-quatre députés, dont probablement Amir Kadhir, et autour de 120 députés fédéralistes sur 125 imbus d’idées de droite, nouvelles ou anciennes. Bonsoir les s...

Pédagogie de l'indépendance

Les trois niveaux de lutte de Maurice Séguin



Maurice Séguin (1918-1984) est un historien incroyablement important du Québec moderne. Il a formé énormément d'indépendantistes, mais malheureusement, faute de tradition, de vision ou encore d'un véritable intérêt pour l'histoire, il est aujourd'hui négligé. Pourtant, Séguin a su mettre à jour les mécanismes, les structures de la fédération canadienne et il a ...

REPLIQUE

J’aurais voté oui, mais quoi ?



« Si un lion pouvait parler, nous ne pourrions le comprendre. » _ L. Wittgenstein « Ce qui manque à tous ces messieurs, c’est la dialectique. » _ F. Engels Ce texte fait référence à celui de Stéphane Robitaille, J’aurais voté oui, mais…, publié en Tr...

Les Québécois n'aiment pas la vérité

On le voit : il n’y a pas que les Québécois qui détestent les vérités qui dérangent, mais toute l’humanité.


Si chaque peuple devra faire sa part pour éliminer les désordres environnementaux et démographiques dont il est responsable, il appartient aux peuples les plus menacés - c’est-à-dire en premier lieu au peuple québécois - de montrer la voie au reste de l’humanité en adoptant un nouveau paradigme social dont le principe sera que tout apport positif à la société doit être rémunéré et que tout dommage causé doit être pénalisé.

François Legault convie le Québec à un débat borné



À son provincialisme poussé, qui, malheureusement, déteint même parmi des souverainistes au Parti Québécois et au Bloc Québécois, on devrait opposer une vraie politique québécoise nationale et indépendante.

Que sera mon pays?

Chavez ou Bilderberg?


Je termine tout juste la lecture de l’excellent Proclamer la souveraineté sans référendum de Lionel Lemay et soudainement une question surgit. Pour quel type de pays je lutte? Mon pays du Québec je le veux. Cette république ayant à cœur le bien de tous. Et ce, depuis aussi longtemps que j’ai ...

Proclamer la souveraineté sans référendum

Comment pourrait-on justifier une obligation pour le Québec de procéder par voie de référendum avec une telle preuve d'ingérence malhonnête et subversive de la part d'Ottawa.


LE QUÉBEC POURRAIT PROCLAMER SA SOUVERAINETÉ DE FAÇON DÉMOCRATIQUE SANS PROCÉDER PAR RÉFÉRENDUM OBLIGÉ. L'histoire nous démontre que les nombreux changements imposés au peuple québécois depuis son existence l'ont toujours été par décisions unilatérales des autorités françaises, des forces armées et de la monarchie britannique. Depu...

Obliger nos chefs à faire leur travail

Si c'est juste pour battre Charest, pas besoin de voter pour Marois


Si les dirigeants du PQ croyaient vraiment à la possibilité de gagner un référendum à 50% plus un, ils ne chercheraient pas à se faire élire par 40% des électeurs en évitant de parler de souveraineté. Tout au contraire, ils mettraient à profit les immenses temps libres dont ils vont disposer au cours des deux années qui nous séparent de la prochaine élection pour lancer une vaste campagne de promotion de l'idée souverainiste.

Le confort et l'indifférence



Au Canada, les élections du 2 mai dernier ont été une gifle monumentale pour le Québec.

L'APRÈS 2 MAI 2011

Reprendre l'initiative



En adoptant la perspective d’un Québec qui resterait dans le Canada, de quoi aurait-il besoin pour s’y affirmer ? C’est ce que devrait articuler une telle proposition. Jouons franchement le jeu pour qu’elle puisse rallier les souverainistes et les fédéralistes «parlables ».

Défense de la question nationale



Vrai, le Canada vient de s’émanciper du cycle de Meech. La lutte à finir, qui s’était transformée en « drôle de guerre » entre les souverainistes et les trudeauistes, prend fin par l’effondrement commun des belligérants. Le Bloc et le PLC disparaissent de la carte électorale. Nous changeons d’époque. La question nationale ne sera plus fondatrice de l’espace politique canadien. (...) Le mouvement nationaliste a ici une responsabilité majeure, celle de reconstruire une analyse actualisant les fondamentaux de la question nationale dans une nouvelle époque.

Il y aura une étincelle...

C'est écrit dans le ciel



Mais l'inconsistance et l'imprévisibilité des Québécois en matière de «res politica» vont les conduire, un jour, à choisir la voie de l'indépendance.

Gilles Duceppe avait raison : les portes du Canada sont scellées

S’il est prématuré d’avancer des scénarios, il est indiqué d’imaginer deux horizons : l’un de repli, l’autre d’affirmation politique.


Ces dernières années, Gilles Duceppe a répété sur plusieurs tribunes que le Canada ne veut rien entendre des revendications du Québec. Pour lui, les portes sont scellées et l’indépendance est la seule option pour le peuple québécois. Devant ce constat, des penseurs organiques au PQ ont estimé qu’une gouvernance souverainiste qui déploierait un bouquet de revendications pourrait susciter un sursaut en faveur d...

J’aurais voté OUI, mais j’étais trop petit



Douze auteurs y exposent avec force et passion leur désir de vivre dans un pays indépendant, en symbiose avec tous les autres pays du monde, y compris le . Ils expriment leur souffrance d’habiter une région du monde conditionnée par une population étrangère dont ils n’ont pas délibérément choisi la patrie, ni surtout la langue. Ils le font avec leurs...

Plaidoyer pour une urgente réflexion

Le souverainisme bloque l'indépendance

Fallait-il s'attendre à ce que les Québécois appuient le même parti et le même chef pendant cent ans, au nom d'un objectif qui demeure abstrait ?


le message souverainiste médian des quarante dernières années, tant dans la pratique que dans les mots, n’est pas tant l’indépendance, que le Québec fort, dans un Canada uni jusqu’à nouvel ordre.

Pourquoi tirer sur le messager?



Tout en demeurant ouvert en principe au fédéralisme multinational, j'ai tiré la conclusion que le fédéralisme canadien n'était pas réformable. La seule différence entre Mme Dorion et moi, mais elle est de taille, c'est que je ne vois pas la population québécoise emboîter le pas.

Le glaive et la pesée



Allant dans ce sens, l’écriture de Catherine Dorion éveille l’espoir que nous fassions d’un nouvel âge de la parole notre demeure. Souhaitons que la flamme qui porte les convictions qu’elle défend existe de manière grandissante chez-nous. La longue traversée du désert du silence s’achève-t-elle ? Si le vent vient effectivement de tourner, c’est dans cette direction qu’il nous faut en rechercher les premiers signes.

Réplique à Michel Seymour

Le vent a tourné, monsieur Seymour

Ce qui serait moralement condamnable, ça ne serait pas de faire la souveraineté du Québec sans offrir au préalable encore une dernière chance au Canada anglais; ça serait d’empêcher que le Québec sorte de cette ronde absurde de négociations constitutionnelles ratées d’avance (...)


---- [Monsieur Seymour,->37765] Réforme...

Les Leçons d'une défaite



Le spectacle désolant et pitoyable du Québec qui se fait hara-kiri de son pouvoir à Ottawa soulève de nombreuses questions. Une chose est sûre, les électeurs ont remplacé une opposition compétente et dévouée par une opposition inexpérimentée et vouée à la défense prioritaire du . Tout d'abord on peut dire que les Canadiens ont renié le Canada et les Québécois le Québec. Les conservateurs sont majoritaires et l'o...

Lire les Travailleurs de la mer et se donner du courage

Le Labeur

Les fondations du pays se consolident par le travail, pas par la conjoncture


Amis lecteurs, permettez-moi de vous partager une lecture qui inspire et dont nous avons bien besoin. Il s'agit du roman Les Travailleurs de la mer, de Victor Hugo. Il a écrit ce livre lorsqu'il était en exil à Guernesey. Imaginez, Hugo s'est dressé devant l'usurpateur, Napoléon III (d'abord président puis tyran), et lui a reproché sa petitesse. Hugo a renoncé à sa vie sociale et à la célébrité en préférant la...

Comment les négociateurs du Canada anglais peuvent-ils se regarder sans rire?

Il nous faut de toute urgence de nouveaux chefs. Pourvu qu'ils soient d'authentiques patriotes et incorruptibles, n'importe quels braves feront l'affaire!


Une angoisse à couper au couteau s'est infiltrée dans l'âme des Québécois les plus lucides. Descendants d'une longue lignée d'ancêtres qui ont été bafoués, humiliés et artificiellement appauvris par un petit peuple de voleurs, ils ont accepté pendant cinquante ans de gravir en silence la sombre pente qui les a menés à quelques votes seulement du fatidique 50% référendaire. Or, au moment même où ils entrevoyaient la bor...

Les Québécois, vulnérables aux armes de destruction morale



Cela commence par toutes les idées d'ordre général qui traînent dans les rues de notre époque et dont nos ennemis se servent pour convaincre les Québécois qu'il est non seulement vain, mais illégitime de lutter pour leur libération.