PQ - Changement de paradigme

Québec

Lisée a raison : le PQ devra faire son mea culpa avant de se lancer dans une énième course à la chefferie

Lisée refuse de prendre position sur l'avenir du PQ



L’ancien chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, défait le 1er octobre, refuse de prendre position sur l’avenir de sa formation politique.

Québec

Le PQ doit réfléchir intelligemment à son avenir

Alliance PQ et QS? Rien ne presse...



L’encre qui imprimait les résultats de l’élection du 1er octobre dernier n’était pas encore sèche que déjà, certains au PQ voulaient annoncer leur volonté de «collaborer», voire de fusionner avec Québec solidaire.

Québec

Michel David se trompe : c'est en raison de son virage gauchiste que le PQ a perdu des plumes et non parce qu'il n'est pas assez progressiste !

Le rendez-vous manqué



Il n’y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Personne au PQ ne peut plaider la surprise face à ce qu’il est devenu 50 ans après sa création. Son histoire des 15 dernières années se lit comme la chronique d’une mort annoncée.

Québec

« Lors de la prochaine campagne électorale, le PQ ne pourra plus essayer d'être partout en même temps. Sinon, il risque plus que jamais de se retrouver nulle part. »

Quel avenir pour le PQ?



En regardant le résultat des élections, les indépendantistes de gauche se disent : quel gaspillage de votes! Quel gâchis! Si les péquistes et les solidaires avaient additionné leurs appuis, ils auraient soufflé dans le cou de la Coalition avenir Québec (CAQ).

Québec

« Lisée a réussi en moins d’un an et demi à éloigner le parti de René Lévesque de sa base électorale traditionnelle. »

La chute du PQ



Octobre 2018 restera pour longtemps dans les annales du PQ. Deux évènements historiques marqueront ce mois fatidique  : la pire défaite électorale du parti depuis sa création et la célébration de son 50e anniversaire. 

Québec

Misère de la pensée : les perdants heureux du PQ s'autocongratulent de leur défaite

Les candidats du Parti québécois font le point en famille



Une soixantaine de candidats du Parti québécois (PQ) aux dernières élections, élus et défaits, se sont rassemblés à Montréal pour faire le point sur l'échec du parti aux élections, dans le cadre d'une rencontre privée « informelle ».

Québec

Le renouvellement du PQ : un éternel recommencement qui dure depuis 50 ans...

L'éternel renouvellement du Parti québécois



La messe n’est pas dite; l’histoire n’est jamais écrite d’avance. Le chef intérimaire du Parti québécois, Pascal Bérubé, a raison.

Québec

Lévesque n'aimait pas le nom du parti qu'il a fondé

Il y a 50 ans, René Lévesque lançait le Parti québécois



Du 11 au 14 octobre 1968, plus de 2000 personnes se sont réunies au Pavillon de la jeunesse de Québec pour créer un nouveau parti politique : le Parti québécois (PQ). Ancien journaliste et député du Parti libéral, René Lévesque y prononce alors un discours vibrant, qui sera la clef de voûte de la future organisation. Des militants, présents durant ce congrès, se rappellent cet émouvant moment.

Québec

50 ans de Parti québécois

Bonne fête PQ?



Le 11 octobre 1968, commençait le congrès de fondation du Parti québécois. Il célèbre aujourd’hui ses cinquante ans, et pour le dire poliment, il ne les fête pas en très bon état.

Québec

Pas de fusion avec QS : « Ç’a déjà été essayé. Le Parti québécois l’a fait de bonne foi, Québec solidaire a refusé. C’est la fin du chapitre là-dessus »

Pas question de fusionner le PQ et QS



Le Parti québécois et Québec solidaire rejettent l’idée de l’ex-ministre péquiste Réjean Hébert de fusionner les deux formations politiques afin d’unir les souverainistes progressistes du Québec.

Québec

En le nommant chef intérimaire, la gauche du PQ s'assure qu'il ne deviendra pas candidat à la chefferie

Pascal Bérubé est nommé chef intérimaire du PQ



Le caucus du Parti québécois a choisi Pascal Bérubé pour diriger ses destinées à l’Assemblée nationale durant la période de reconstruction du parti qui mènera à l’élection de son prochain chef.

Québec

Quel avenir pour le Parti québécois sous le gouvernement caquiste ?

Souveraineté: la victoire de la CAQ ouvre la porte à quatre années de reconstruction



Les théoriciens de l’impasse souverainiste, qui cautionnaient la mise en veilleuse par le PQ de son option fondatrice en affirmant qu’il s’agissait là du seul choix raisonnable possible, ont aujourd’hui, plus que jamais, le résultat de leurs enseignements sous les yeux.

Québec

Le défi du réel pour le PQ : « Cessez de gérer un déclin dans la négation de la réalité. »

Lettre à mes amis péquistes



Durant toute la campagne, j’ai encore vu à quel point votre parti en est un de militants. J’en ai croisé faisant des téléphones dans les bureaux de circonscriptions, j’en ai vu dans les rassemblements... et j’en ai vu pleurer lundi soir. Des gens de convictions.

Québec

Les appels au PQ pour qu'il fusionne avec QS vont se multiplier

Le PQ doit demander l'aide à mourir



À ses débuts, le PQ venait jouer dans les plates-bandes d’un autre parti souverainiste, soit le RIN de Pierre Bourgault. Ce dernier, voyant le tapis lui glisser sous les pieds, proposa de fusionner les deux formations, mais Lévesque ne voulait pas en entendre parler. Le RIN était trop radical pour lui.

Québec

La Québec-solidarisation du Parti québécois s'annonce inéluctable

Le PQ réfléchira à la convergence avec QS



Au lendemain d’une soirée électorale aux allures de catastrophe, le Parti québécois (PQ) encaissait le choc mardi. Mais une conclusion s’impose déjà pour la présidente du parti : la question de la convergence avec Québec solidaire (QS) devra se poser de nouveau. À condition que QS ouvre une porte qui semble pour l’instant fermée.

Québec

Louise Beaudoin annonce la fin du PQ

L’hécatombe



Le « champ de ruines », celui que voyait déjà Jacques Parizeau au Parti québécois il y a quelques années, ressemble aujourd’hui davantage à un paysage post-bombardement nucléaire. Sans ruines et sans air. Sans chef. Quatrième pour le nombre de sièges. Et sans le dauphin de Monsieur, Jean-Martin Aussant.

Québec

La mort tant annoncée du PQ est-elle arrivée ?

«On vient de changer d’époque», dit un ex-dirigeant péquiste



«On vient de changer d’époque», affirme au Soleil l’ex-président du Parti québécois (PQ), Raymond Archambault, en analysant les résultats électoraux de lundi au Québec.

Québec

Les perspectives ne sont pas roses

La fin du PQ?



Après les résultats de l’élection de lundi, le Parti québécois ne sera plus reconnu comme un parti à l’Assemblée nationale. Il a obtenu moins de sièges que l’Union nationale lors de l’élection historique de 1976. À l’élection suivante, l’UN ne faisait élire aucun candidat.

Québec

Éloge funèbre du parti de René Lévesque

Merci, Parti Québécois



2 octobre 2018, le ciel est gris et très bas aujourd’hui. On dirait que même la température est déprimée et qu’elle a pleuré toute la journée sur Montréal. Le Parti Québécois s’est pris la volée de sa vie, hier soir.

Québec

Après 50 ans d'existence, le PQ se désintègre sous nos yeux

Le PQ encaisse la pire défaite de son histoire



Jamais depuis sa création, il y a 50 ans, le Parti québécois n’avait subi une défaite plus cinglante : avec 17,1 % des voix et 9 candidats élus, la formation de Jean-François Lisée a perdu son statut de parti reconnu à l’Assemblée nationale. Un choc sismique, accompagné de la démission du chef.

Québec

Lisée garde le moral et s'attaque (enfin) à Ottawa

M. Lisée va à Ottawa



C’est devenu un lieu commun que de dire que la campagne électorale en cours est plate. Il faudra toutefois reconnaître que Jean-François Lisée fait des efforts louables pour la rendre plus divertissante.

Québec

La jeunesse péquiste

La souveraineté est morte. Vive la souveraineté!



Les échecs référendaires répétés, les divergences stratégiques au sein de la famille souverainiste, la division du vote indépendantiste, la fatigue des militants, tout concourt à démontrer, sondages à l’appui, que la souveraineté n’a plus la cote au Québec.

Québec

« C’est que le PQ, malgré les bons jours et les mauvais jours, demeure un parti de militants, d’abord engagés pour la cause de l’indépendance. »

Le paradoxe péquiste



Il y a au cœur de la présente campagne du Parti québécois un paradoxe. Alors que, pour des raisons tactiques compréhensibles, il a laissé de côté le temps d’une élection la question de l’indépendance, tellement la population y semble étrangère, ses derniers soutiens, ceux qui tiennent bon alors que tout semble lui tomber sur la tête, lui demeurent fidèles justement à cause de sa raison d’être.

Québec

Lisée s'attaque au programme économique néolibéral de la CAQ

Élections Québec 2018: pour Jean-François Lisée, seul le PQ peut incarner le réel changement



Le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, met en garde les électeurs pour le 1er octobre: ne troquez pas l'austérité libérale que vous avez détestée pour l'austérité caquiste, a-t-il déclaré en lançant sa campagne jeudi.

Québec

Lisée a évoqué la réduction de l'immigration à 35 000 immigrants par année et a cité l'Autriche en exemple

Lisée promet de parler de souveraineté «à tous les jours»



Troisième dans les sondages, le chef du Parti québécois Jean-François Lisée est bien conscient qu’il aura des démonstrations à faire aux Québécois au cours des prochaines semaines.

Québec

Lisée commet une erreur en évitant le sujet des seuils d'immigration : il laisse Legault incarner la défense de la Nation...

Lisée promet de parler de souveraineté «à tous les jours»



Troisième dans les sondages, le chef du Parti québécois Jean-François Lisée est bien conscient qu’il aura des démonstrations à faire aux Québécois au cours des prochaines semaines. Mais le vétéran de la politique provinciale en a vu d’autres. Simplement lors de la course à la direction de son parti, M. Lisée avait dû revenir de l’arrière pour obtenir la confiance des militants péquistes.

Québec

Nourrir correctement les enfants à l'école : la moindre des choses au XXIe siècle !

Le PQ veut libérer les parents du «fardeau des lunchs»



Le Parti québécois s’engage à libérer les parents du «fardeau» d’avoir à préparer les lunchs le matin en mettant sur pied un programme de service de dîners dans les écoles primaires.

Québec

Le PQ mise sur une campagne éclatée pour remonter la pente

Le PQ présente un autobus de campagne... étonnant



Afin de se démarquer de ses adversaires, le Parti québécois a dévoilé mardi un autobus de campagne multicolore, deux jours avant le déclenchement officiel de la campagne électorale.

Québec

Le PQ fera une campagne sur sa capacité à gérer « sérieusement » l'État québécois

Le PQ dévoile son slogan de campagne électorale



Pour cette campagne, le Parti québécois ne mise pas uniquement sur l’image de son chef pour convaincre les Québécois, mais sur sa capacité à bien gérer l’État québécois.

Québec

Lisée essaie de sauver ce qu'il reste de comtés péquistes à Montréal

«C'est au tour de l'Est de Montréal», affirme le chef péquiste Jean-François Lisée



Jean-François Lisée promet «plusieurs milliards de dollars» en investissements gouvernementaux dans l'Est de Montréal si le Parti québécois (PQ) est élu le 1er octobre. Il estime que le secteur peut s'attendre à un «retour d'ascenseur» pour avoir été au coeur du développement industriel du Québec.