PQ - Changement de paradigme

Québec

Le PQ devra peut-être abandonné son bureau permanent et centraliser le budget au national

Le PQ au bord du gouffre financier



Après deux coûteuses courses à la direction et des résultats électoraux désastreux, le Parti québécois (PQ) est financièrement au bord du gouffre. Allocation du Directeur général des élections (DGE), contributions des membres et budgets parlementaires : toutes les sources de revenus du PQ sont en chute sérieuse.

Québec

Passé par Londres, Washington et la Banque mondiale, il veut aider les « forces progressistes » du Québec : Bureau-Blouin est un libéral

Léo Bureau-Blouin: quitter la politique... pour mieux revenir?



Propulsé sur la scène politique en 2012 après le printemps étudiant, Léo Bureau-Blouin est devenu le plus jeune député de l'Assemblée nationale à tout juste 20 ans. Mais son passage en politique a été de courte durée, puisqu'il a été battu en 2014 dans Laval-des-Rapides. Loin d'être amer de la tournure des événements, l'ancien leader étudiant estime que cette défaite a plutôt été «salutaire» dans son cas.

Québec

Si Hivon devient chef du PQ, le parti s'enfoncera davantage dans la complaisance avec la gauche multiculti

Le choix du chef



Selon un sondage Léger et Léger, les femmes seraient en tête dans la course à la succession du PLQ et du PQ. La libérale, Dominique Anglade, et surtout la péquiste, Véronique Hivon, mènent le bal.

Québec

Le PQ a chuté à 9% des intentions de vote tandis que la CAQ monte à 44%

Maman, c’était quoi le PQ?



Maman, c’était quoi le PQ? Si la tendance déclinante du Parti québécois des vingt dernières années se maintient, cette question, les prochaines générations risquent fort de se la poser un jour.

Québec

Même les plus ardents défenseurs du PQ annoncent sa mort prochaine

Triste PQ



Est-ce le moment de fermer le PQ et de repartir ça sous un autre nom?

Québec

« La génération lyrique qui a créé le PQ est en voie de disparition. »

Le PQ à l’agonie



Les partis politiques, comme les humains, peuvent mourir. Dans ma propre vie, j’ai assisté à la mort du Rassemblement pour l’indépendance du Québec qui s’est fait hara-kiri au profit du Parti québécois.

Québec

« Le PQ s'est enlisé à gauche. Dans le sable mouvant des vieilles habitudes bureaucratiques et de ses vieilles amitiés syndicales. »

Le PQ, l'État, etc...



C’est bien la première fois que le PQ demande de regarder ailleurs, lui qui n’a jamais été dirigé par des humbles, mis à part René Lévesque, ce qui fait un sacré bail...

Québec

La direction péquiste refuse de faire son mea culpa sur la place publique

Le danger de l’oubli



Depuis sa fondation, le PQ s’est toujours voulu un modèle de démocratie interne, qui l’a parfois mené au bord de l’implosion. En contrepartie, il a pu compter sur des militants dont le nombre et le dévouement ont longtemps fait l’envie des autres partis.

Québec

Le PQ est-il un parti mort-vivant ?

Caucus hivernal du PQ: la défaite a «fait très mal», dit une députée



Alors que le chef parlementaire du Parti québécois insiste pour regarder vers l’avenir, la députée Lorraine Richard a reconnu mercredi que le résultat du 1er octobre dernier a été brutal.

Québec

Blanchet parviendra-t-il à doubler la députation ?

Le Parti québécois et le Bloc québécois veulent rassembler les forces souverainistes



Le Parti québécois (PQ) et le Bloc québécois (BQ) ont scellé leur réconciliation et leur rapprochement mardi soir.

Québec

Le PQ tiraillé entre les centristes laïcs et la gauche multiculturaliste

Le PQ sur un fil de fer



Les péquistes étaient encore tellement sous le choc de la gifle électorale subie le 1er octobre, pendant la courte session parlementaire d’automne, qu’ils ont quitté Québec pour la période des Fêtes sans même tenir un débriefing.

Québec

Qui se présentera à la chefferie du PQ ?

Chefferie du Parti québécois: «Ça ne m’intéresse pas» – Pascal Bérubé



Le chef intérimaire du Parti québécois (PQ) Pascal Bérubé ne sera pas candidat à la succession de Jean-François Lisée, a-t-il assuré aujourd'hui en entrevue à Dutrizac de 6 à 9.   

Québec

C'est peut-être le PQ qui aurait du être plus à l'écoute de son électorat...

Réseaux sociaux: Bérubé appelle les péquistes à l'ouverture



 Le chef intérimaire péquiste Pascal Bérubé appelle ses troupes à «plus de civilité» sur les réseaux sociaux.

Québec

Le PQ ne trouve rien à redire sur son programme mi-figue mi-raisin : les péquistes incapables de la moindre auto-critique

Le PQ au pouvoir en 2022? Pascal Bérubé y croit



Le Parti québécois (PQ) entend former le prochain gouvernement en... 2022. « Tout est possible », estime le chef intérimaire péquiste, Pascal Bérubé.

Québec

La cause de l'indépendance est-elle encore obligatoirement liée au Parti québécois ?

Indépendance: la paresse et la tragédie



L’année 2018 tire à sa fin et elle emporte avec elle l’ancien cycle politique qui caractérisa la deuxième moitié du XXe siècle au Québec, au courant duquel l’enjeu de l’indépendance était central au sein de la joute politique.

Québec

Le PQ est-il condamné à mourir ?

Tirer un trait sur le Parti Québécois



L'Office national du film a rendu disponible sur le web le documentaire Pauline Julien, intime et politique. J’y ai découvert une grande voix, qui m’a rappelé celle d’Édith Piaf.

Québec

Drôle d'initiative du PQ...

Legault empêché de prononcer ses vœux de Noël



Les Québécois n’auront pas droit cette année aux traditionnels voeux de Noël prononcés par leur premier ministre en Chambre, au terme de la session parlementaire.

Québec

Une bonne initiative du Parti québécois

Le PQ veut abolir le serment à la reine



L'opposition péquiste veut abolir le serment d'allégeance prêté par les députés de l'Assemblée nationale à la reine Élisabeth II.

Québec

L'attaque de Lisée contre QS est venue trop tardivement

Analyse erronée de Lisée



Débusquer les fausses nouvelles, vérifier les déclarations des politiciens, trouver les vrais chiffres : les recherchistes de notre Bureau d’enquête, basées à Montréal, Québec et Ottawa, se spécialisent dans l’art de rétablir les faits. Chaque samedi, elles vous présentent leurs trouvailles pour vous permettre d’y voir plus clair dans l’actualité de la semaine.

Québec

L'avenir du PQ est-il dans un renouvellement de l'autonomisme musclé ?

Infaillible PQ!



Après l’infaillibilité papale de l’Église catholique, voici l’infaillibilité péquiste version Jean-François Lisée ! Malgré la débandade de son parti, le chef démissionnaire s’est autodécerné une note parfaite pour sa performance électorale.

Québec

Le PQ est resté dans les années 1990

Le PQ n’a pas vu le vent tourner



Ainsi, Jean-François Lisée considère qu’il n’a commis aucune erreur pendant la dernière campagne électorale­­­.

Québec

Lisée incapable de la moindre autocritique

Lisée : non, rien de rien !



Je tombe parfois dans le panneau de croire que j’ai tout vu et tout entendu. Je suis ensuite estomaqué devant une situation qui repousse les limites de l’incroyable.

Québec

Une remise en question qui ne fera pas que des heureux

On fait quoi avec le PQ?



C’était la Conférence des présidents du Parti québécois en fin de semaine à Montréal. Le grand post mortem de la dégelée subie par le parti lors de la dernière élection.

Québec

Réjean Parent n'aime pas voir le réel en face : c'est le gauchisme qui a fait perdre le PQ

Pauvre PQ, tu t’endors



Réuni en Conseil national, avec une participation de 350 délégués, le Parti québécois a procédé à un premier bilan postélectoral de la déconfiture subie lors du dernier scrutin. Pour l’essentiel, on semble retenir que ce n’est pas la faute à Jean-François Lisée, que le parti s’est trop rangé à gauche et que l’indépendance n’était pas suffisamment promue. L’exercice démontre une fois de plus l’incapacité du PQ à reconnaître ses erreurs pour mieux orienter son action future.

Québec

« Quand on a tendu la main à Québec solidaire, on a perdu beaucoup de gens qui étaient au centre et au centre droit. »

Parti québécois: appel à un virage à droite pour se recentrer



Qu’il soit de droite, du centre ou de gauche, tout indépendantiste doit se sentir à la maison au Parti québécois, plaide Pascal Bérubé, moins d’un mois et demi après s’être vu confier l’intérim à la tête du groupe parlementaire.

Québec

Le navire péquiste à la dérive

Mea culpa péquiste



C’est un classique. Après une défaite électorale, les péquistes se réunissent pour se demander ce qui n’a pas marché. La direction sortante affirme qu’elle a mené une excellente campagne, pendant que des voix s’élèvent pour dire qu’il aurait fallu être plus souverainistes et plus à gauche.

Québec

Si, il a fait une grosse erreur : il n'a pas réussi à imposer une ligne politique claire

Bilan de campagne du PQ: Lisée ne pense pas avoir fait d’erreur



Jean-François Lisée estime que le Parti québécois (PQ) a « gagné la campagne », même s’il a encaissé une défaite cuisante aux dernières élections québécoises.

Québec

« Il est loin d’être clair qu’un parti défendant à la fois l’indépendance et des positions fermement ancrées à gauche est en mesure de rallier une majorité d’électeurs »

1968-2018: d’une convergence indépendantiste à l’autre



Une fois par mois, Le Devoir lance à des passionnés d’histoire le défi de décrypter un thème d’actualité à partir d’une comparaison avec un événement ou un personnage historique.

Québec

Parler de souveraineté ne suffit plus ; il faut prendre le pouvoir et poser des gestes d'État

La nécessité de réfléchir, mais surtout d’agir, du Parti québécois



Les candidats élus et battus, y compris l’ex-chef Jean-François Lisée, se réunissent « à huis clos » samedi à Montréal afin de tirer les leçons de la dernière campagne électorale du Parti québécois, qui s’est conclue sur son pire résultat enregistré en 50 ans. Quels sont les ressorts de la défaite du 1er octobre dernier ? Quels sont les défis à relever d’ici au prochain rendez-vous électoral ? Tour d’horizon.

Québec

Est-ce que le PQ est condamné à mourir avec les baby-boomers ?

Le chef du PQ n’est plus le chef du mouvement souverainiste québécois



En cinquante ans, le Part québécois a toujours joué un rôle central dans l’évolution du mouvement. À l’exception de la période du « beau risque » de René Lévesque et de l’affirmation nationale de Pierre Marc Johnson, son chef s’est toujours retrouvé au coeur de l’élaboration du chemin devant mener à l’accession du Québec à son indépendance. Aujourd’hui, son hégémonie sur le mouvement souverainiste est bel et bien terminée. […]