PQ - Changement de paradigme

Québec

Un bouc-émissaire de trop

Bernard Drainville: une perte pour le PQ



On a beaucoup parlé, depuis deux jours, de la démission surprise de Bernard Drainville. Avec raison. C’est une figure importante qui quitte le Parti québécois.

Québec

Dumont a raison sur toute la ligne

Rien de réglé



Le départ de Bernard Drainville nous fournit une occasion de revenir sur l’un des moments forts de sa carrière politique: le dépôt de sa Charte des valeurs. Sa proposition était-elle parfaite? Sans doute pas. Mais force est de constater que rien d’autre ne s’est fait depuis et que le problème est toujours entier trois ans plus tard.

Québec

Le jeu des etiquettes

La souveraineté selon les aspirants-chefs du PQ



Sans surprise, la souveraineté et la question du référendum ont vite fait de monopoliser l’attention des cinq candidats dans la course à la direction du Parti Québécois (PQ).

Québec

Ça, c’est clair!

PARTI QUÉBÉCOIS

La formation est à la croisée des chemins, selon Pierre Céré

L’ancien candidat à la direction du PQ croit qu’une profonde réforme s’impose


Peu importe le chef qui sera choisi, le Parti québécois doit entreprendre une réforme en profondeur, sinon il risque l’effondrement, comme ce fut le cas pour l’Union nationale il y a 50 ans.

Québec

Une vision à redéfinir

Ce qu’il reste de nous



C’est parti pour un nouveau round de « qui sommes-nous », « que voulons-nous » et « où allons-nous » grâce à la course à la chefferie du Parti québécois. Exercice qui fait toujours un peu peur mais qui n’est certainement pas superflu, notamment après l’exercice bâclé de la dernière fois, pour ne pas dire du dernier référendum.

La course à la chefferie du PQ vire au festival des poules pas de tête

Petite gigue référendaire



Vieille d’à peine quelques jours, la course à la direction du PQ tourne déjà autour de la question du référendum: le promettre ou pas?

Québec

Ça s'appelle «Rater une belle occasion de se taire»!

La proposition de Marceau ne trouve pas de preneur parmi les candidats péquistes



La candidate à la direction du Parti québécois Véronique Hivon croit que le parti manquerait de crédibilité en proposant à la fois l'indépendance du Québec et le renouvellement du fédéralisme canadien.

Québec

L'évidence même

Le PQ doit rallier les nationalistes, selon Marceau



Non alignés pour l’instant dans la course au leadership, les députés péquistes Nicolas Marceau et Alain Therrien proposent de rallier les nationalistes réfugiés à la CAQ et militent pour un référendum dans le premier mandat d’un gouvernement du Parti québécois.

Québec

Panne de leadership ?

IDÉES

Faux départ à la course à la direction du PQ



La couverture médiatique organisée par les candidats Hivon et Cloutier pour lancer leur campagne à la chefferie est symptomatique à plus d’un égard. La sympathique Véronique, malgré le calendrier extrêmement serré de cette course, annonce qu’elle fera campagne en sillonnant allègrement cet été les parcs publics en famille, à la rencontre des citoyens. Telle la cigale de la fable, peut-on penser !

Québec

Des journalistes murs pour le recyclage

Légendes urbaines à propos du PQ



Je note une chose: l’histoire du PQ est complètement déformée par certaines légendes journalistiques. Et ces mauvaises légendes déforment l’esprit public: certaines formules prémâchées dominent l’analyse médiatique.

Québec

Un pavé dans la mare du PQ

La «symphonie pathétique» du PQ

Pierre Céré livre une charge à fond de train contre la formation politique


Jacques Parizeau a déjà parlé d’un « champ de ruines » pour qualifier le Parti québécois. Jean-Martin Aussant a comparé les stratèges du parti à l’équipage du Costa Concordia — des «naufrageurs entourageux».

Québec

L'indépendance politique passe par l'indépendance des institutions. Une somme, et non un souhait

IDÉES

La démarche indépendantiste selon les patriotes



Tandis que les candidats à la direction du Parti québécois débattent d’échéance référendaire, la Journée nationale des patriotes offre l’occasion de se demander comment leurs pères putatifs, les patriotes de 1837, envisageaient pour leur part le mode d’accession à l’indépendance.

Québec

Les souverainistes ne sont plus en prise sur le Québec réel

Sortir de la bulle



Un jour, j’ai compris que je vivais dans une bulle. Dans ma bulle, tout le monde est souverainiste, ou à peu près. Évidemment, il y a des exceptions. Mais justement, ce sont des exceptions.

Québec

Ça commence par ça, en effet

Hivon veut reconnecter le projet souverainiste au quotidien des Québécois



La candidate à la course à la direction du Parti québécois Véronique Hivon, qui n'est pas «dans le rêve en couleurs», attendrait six mois avant les prochaines élections pour préciser sa démarche d'accession à l'indépendance.

Québec

Le référendum est le dernier acte d'un processus qu'il faut d'abord enclencher

Indépendance et course à la chefferie du PQ

Référendum ou pas référendum ?

Le bon débat ?


Cette semaine aura été marqué par l’onde de choc de la démission de Pierre-Karl Péladeau et le démarrage d’une autre course à la chefferie du Parti Québécois. Depuis ce temps, les médias ne cherchent à savoir qu’une chose : les candidats et les candidates potentielles : sont-ils, sont-elles en faveur d’un référendum au cours du prochain mandat ?

Le PQ est en train d'étouffer de la fixation référendaire de certains de ses membres et de l'enfermement dans lequel le maintient de ce fait le camp fédéraliste

Le double discours



Les péquistes avaient prévu une course polie, soumise au ponçage de la rectitude, rien pour énerver Harold Lebel... Un soi-disant affrontement d’adultes consentants allant d’un micro à l’autre en parlant du pays.

Québec

Un retrait prévisible

Le dérangeur



Les anglophones qualifient ce type de personnage de «loose cannon», un canon détaché de son ancrage sur le pont d’un bateau et susceptible de tirer dans toutes les directions.

Québec

Le devoir de vérité

Référendum: cesser de faire semblant



Jusqu’ici, la course à la chefferie du Parti québécois prenait la forme d’un concours de personnalité entre séduisants jeunes politiciens.

Québec

La peur de s'assumer ne fait pas un programme de parti indépendantiste

LIBRE OPINION

Le Parti québécois ou le mirage du bon gouvernement



Cette semaine sera sans aucun doute le théâtre de nombreuses annonces : les candidats à la succession de Pierre Karl Péladeau affirment déjà sur plusieurs tribunes que leur réflexion progresse rapidement, alors que d’autres indiquent qu’ils feront bientôt une déclaration importante, laissant bien peu de place aux doutes quant à leurs intentions.

Québec

Bonne nouvelle !

Le nouveau chef du Parti québécois sera connu d’ici la mi-octobre



Le prochain chef du Parti québécois (PQ) sera choisi entre la mi-septembre et la mi-octobre, a fait savoir samedi le président du parti, Raymond Archambault.

Québec

Le syndrome Boisclair

Danger mortel pour le PQ



Un parti qui oublie le passé se condamne à répéter les mêmes erreurs. C’est le danger mortel qui guette le PQ à l’aube d’une nouvelle course à la direction.

Québec

L'intériorisation de la vision canadienne

Le mirage du nationalisme sans identité



Pour plusieurs, la course à venir à la direction du PQ sera l’occasion de liquider une fois pour toutes le fameux virage identitaire de 2007 et d’en revenir au nationalisme civique qui a été la marque distinctive du souverainisme post-référendaire, de 1995 à 2007, quand les souverainistes, pour expier la déclaration de Jacques Parizeau sur le vote ethnique, se convertirent eux-mêmes au multiculturalisme.

Québec

En touchant dans le mille, Mario Dumont rend un fier service au PQ

Un PQ sans identité?



Il y a fort à parier que Bernard Drainville ne participera pas à la course à la direction du Parti québécois. Il n’a pas le profil de Justin Trudeau, la saveur du mois. Il porte aussi la fatigue des dernières années complètement folles au cours desquelles il a déjà couru une fois pour diriger le PQ.

Québec

L'Empire Desmarais avance son candidat avec la complicité de Bernard Landry

Les péquistes devraient se rallier à Cloutier, dit Landry



Pour le bien du Québec et dans l'intérêt du Parti québécois, les militants péquistes devraient rapidement se rallier autour de la candidature d'Alexandre Cloutier comme successeur de Pierre-Karl Péladeau, estime Bernard Landry.

Québec

Pas de bousculades chez les présumés candidats

Duceppe presse Cloutier de se lancer dans la course

L’ex-chef bloquiste juge que le député du Parti québécois a l’aplomb nécessaire pour devenir chef


L’ex-chef bloquiste Gilles Duceppe presse Alexandre Cloutier de briguer la direction du Parti québécois.

Québec

Deux poids, deux mesures pour ceux assoiffés de liberté

En ce 04.05.16



Étonnamment, la tuerie du Métropolis, où Henri Richard Bain envisageait de commettre un massacre chez les indépendantistes, a été reléguée à la rubrique des faits divers. Il s’agissait d’un cas isolé, d’une folie passagère, etc.

Québec

Les présumés candidats cherchent des appuis

La course est lancée au PQ

Véronique Hivon se rangera-t-elle derrière Alexandre Cloutier?


Moins de 24 heures après le départ abrupt de Pierre Karl Péladeau, la course à la chefferie du Parti québécois (PQ) s’est mise en branle. La garde rapprochée d’Alexandre Cloutier — considéré comme un des favoris — croise les doigts pour que Véronique Hivon se rallie une nouvelle fois, mais la députée de Joliette songe à se porter candidate.

Québec

Une bienvenue guère enthousiaste

Pascal Bérubé: «si Jean-Martin veut venir, il est le bienvenu, mais...»



Le député et ex-ministre Pascal Bérubé a des réserves quant à un retour de Jean-Martin Aussant au Parti québécois (PQ).

Québec

Au menu...

Chefferie du PQ : Les aspirants



Quand survient une course à la direction, arrivent rapidement les spéculations. Pour les aspirants candidats, avoir son nom dans les articles de rumeurs et les premiers sondages auprès des sympathisants prend une importance fondamentale pour développer son rapport de force.

Québec

Ça presse d'avoir une équipe solide

Changements dans la garde rapprochée de PKP



Pierre Karl Péladeau procède encore à des changements dans sa garde rapprochée. Le chef péquiste ramène le vétéran Manuel Dionne, qui viendra prêter main-forte à l'équipe de communication de l'opposition officielle, a appris Le Journal.