Langue française — la « dynamique du déclin »

Québec

Quand va-t-on arrêter d'en parler pour enfin faire quelque chose ?

IDÉES

Le français est bel et bien en recul au Québec



Votre texte, Monsieur William Johnson, revient sur le livre blanc d’avril 1977, qui prépara la voie à l’adoption de la loi 101 par le gouvernement du Parti québécois (« Quand le ciel linguistique est menacé », Le Devoir, 25 janvier 2017). Vous dites que ce livre blanc a biaisé les conclusions du rapport Gendron, publié en 1973, en pleine mobilisation générale pour la défense du français.

Québec

Et vite, pendant qu'il est encore temps !

IDÉES

L’avenir du français n’est pas garanti… Agissons pour qu’il le soit.



Le diagnostic est cruel. D’après Statistique Canada, d’ici moins de 20 ans, la population de langue maternelle française au Québec, évaluée à environ 79 % en 2011, chutera selon toute vraisemblance sous la barre des 70 %.

Québec

«Une volonté politique d’acier pour redresser la situation»

Attention, nous reculons fréquemment



Nous savons que le français recule. Nous le voyons. Nous l’entendons. Il recule au Québec. Tout particulièrement à Montréal et beaucoup plus encore au Canada anglais. Une énième étude le confirme à nouveau.

Québec

Le Québec condamné à mort s'il ne choisit pas rapidement l'indépendance

STATISTIQUE CANADA

Le français reculera au Québec comme au Canada

L’anglais continuera d’exercer un fort pouvoir d’attraction chez les immigrants, selon les projections


L’immigration est appelée à « transformer » le portrait linguistique de Montréal d’ici vingt ans, tout comme celui du reste du pays, projette Statistique Canada, soulevant des questions quant à l’avenir du français au Québec et ailleurs.

Québec

L'échec planifié

Franciser sans outils de base

Le nouveau programme est bien accueilli, mais les professeurs se plaignent de l’absence de matériel didactique


L’implantation du nouveau programme de francisation dans les centres de formation aux adultes est décriée par les professeurs, qui dénoncent le manque de matériel didactique pour l’enseigner. Ils réclament un guide d’enseignement et un guide de l’étudiant, des exercices de lecture, du matériel audio, mais surtout des examens et des échelles de positionnement pour permettre un classement uniforme à travers le Québec.

Québec

Une source d'inspiration pour Jean-François Lisée

LIBRE OPINION

Loi 101 au cégep: un gage de diversité culturelle



Le français, il faut encore le rappeler à ceux qui vivent les yeux fermés, est mal en point au Québec, et il l’est encore plus à l’échelle du Canada. Guillaume Marois, de l’INRS, a observé que la proportion des personnes parlant le français à la maison sur l’île de Montréal est passée de 56 % à 54 % entre le recensement de 2001 et celui de 2006.

Québec

Encourageant !

LANGUE

Le français troisième

Un nouveau classement international place le français au troisième rang


Selon un nouveau classement publié en décembre et intitulé Power Language Index (Indice des langues influentes), le français se classe troisième parmi les langues les plus influentes, après l’anglais et le chinois, mais devant l’espagnol, l’arabe et le russe.

Québec

Le melting-pot tant idéalisé par les multiculturalistes finira en pot-de-chambre !

Le mythe du bilinguisme



C’est affligeant. Mais qui s’en étonnera au Québec et surtout parmi les francophones du Canada? Selon un sondage du ministère du Patrimoine commandé par Mélanie Joly dans la foulée de la préparation des fêtes du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, seuls les Québécois francophones croient que le français est menacé au Canada.

Québec

Pee-Wee Trudeau pris en défaut pour «manque de leadership»

Le bilinguisme, yes sir !



Les trois quarts des francophones jugent que leur langue est menacée, mais tout juste un tiers des anglophones s'inquiètent pour l'avenir du français.

Fascinant plaidoyer pour la défense et la promotion de la langue française

Les Français ne seront plus Français sans leur langue



Québec

Les futurs acteurs de ce qui sera peut être le Sommet de Tunis trouveront-ils un autre sens à l’alliance des francophones que celui de « laisser-faire » ?

XVIe Sommet de la Francophonie : une langue en partage pour quoi faire ?



Le XVIe Sommet de la Francophonie s’est terminé dans une indifférence internationale généralisée et a posteriori cela semble plutôt mérité : qui pourrait affirmer s’être senti tout entier suspendu aux conclusions d’Antananarivo ? Concerné ?

Québec

Babel, même francophone, demeure Babel

Académies francophones



Maintenant que le Sommet de la Francophonie est derrière nous, je me permets de mettre la table pour un grand projet qui me tient à coeur depuis longtemps : un réseau d’Académies de la langue française.

Le cheval de Troie

L'Arabie saoudite recalée par la Francophonie



L’Arabie saoudite n’est pas admise au sein de la francophonie, a statué samedi l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en Sommet à Madagascar.

Québec

Plus la Francophonie devient un grand «tout», plus elle devient un grand «rien»

L'Ontario admise au sein de la francophonie



L'Ontario fait son entrée dans le monde de la francophonie sur décision prise samedi au Sommet de Madagascar par l'Organisation internationale de la francophonie (OIF).

Québec

Si les Français cessent de croire au français, qui va y croire ?

Quel avenir pour le français?

À Madagascar, la langue de Molière s’étiole


Les chefs d’État et de gouvernement des pays qui ont le français enpartage se réunissent samedi et dimanche à Madagascar. Mais quel est l’état de cette langue dans le pays hôte du sommet de l’Organisation internationale de la francophonie?

Québec

Une règlementation qui non seulement ne renforce pas la position du français, mais l'affaiblit !

ANGLICISATION DU COMMERCE ET DE L’AFFICHAGE

Le ministre Luc Fortin aurait dû aller plus loin



Après plus d’un an de consultations, nous sommes déçus que le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, adopte une réglementation qui, selon nous, est non seulement floue, mais risque de contribuer à l’affaiblissement du français.

Politique de façade

Du lèche-vitrine à saveur française



La Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal, par la voix de son Président général, Me Maxime Laporte, a vertement dénoncé mercredi les modifications apportées par le gouvernement Couillard aux règles en matière d’affichage commercial. De façon détaillée, la SSJB a taillé en pièces la nouvelle mouture du Règlement sur la langue du commerce.

Québec

Pas fort, pas fort

AFFICHAGE EN FRANÇAIS

Québec va de l’avant avec son règlement



Plusieurs avaient jugé l’approche trop timide, mais pratiquement personne n’a proposé de changement. Le nouveau règlement pour accroître la place du français dans l’affichage des marques de commerce entrera donc en vigueur dans quelques jours sous une forme identique à celle qui avait été présentée en mai.

Québec

Forte recrudescence des plaintes

Le Commissariat aux langues officielles cherche des enquêteurs privés

L’organisme se justifie notamment par l’augmentation du nombre de plaintes


À court d’enquêteurs et inondé de plaintes de plus en plus nombreuses, le Commissariat aux langues officielles se tourne vers le privé. L’agence fédérale a lancé un appel d’offres cette semaine afin de recruter en renfort des enquêteurs sous-traitants.

Québec

Notre peau de chagrin

Loi 101: histoire d’un saccage



Éric Poirier est juriste. Il vient de faire paraître un livre d’une richesse exceptionnelle que tout le monde devrait lire avant de parler de nouveau de l’avenir du français.

Une initiative du Sénat français

Étude comparative sur la législation en matière de formation des étrangers à la langue du pays d'accueil dans sept pays européens



D'après les dispositions adoptées en 2002, la convention d'intégration vise à « l'acquisition des connaissances de base de la langue allemande », afin de permettre aux étrangers de « participer à la vie sociale, économique et culturelle autrichienne ».

Québec

La francisation des enfants de l'immigration n'est pas une priorité à Laval. Ça promet...

Commission scolaire de Laval: faute de fonds, le service de francisation écope



Parce qu'elles doivent encore trouver 1,3 million, les écoles de la Commission scolaire de Laval réduisent leurs services de francisation, a appris La Presse. Des élèves et des enseignants de tous les niveaux écopent, mais la situation est particulièrement difficile en maternelle, où des enseignants de classes ordinaires (communément appelées classes régulières) se retrouvent seuls face à des enfants qui ne comprennent pas le français.

Québec

Un conditionnel lourd d'incertitudes

IDÉES

Le français, langue de la diplomatie?

La clarté et la précision de la langue française devraient lui préserver sa place


Dans quelques semaines, l’Assemblée générale de l’ONU bruissera de discours prononcés, notamment en français, qui demeure la langue officielle ou co-officielle d’une trentaine d’États souverains. Plus que d’autres langues, le français a été un instrument dans l’organisation des relations internationales. Le français, dit-on, est la langue de la diplomatie.

Québec

On prépare les esprits à la résignation devant l'effacement de plus en plus rapide du français

La langue française «sacrifiée» à Rio



L'une des deux langues officielles du mouvement olympique a mauvaise mine ces jours-ci. Les Jeux de Rio font une place insignifiante au français, à tel point que l'Organisation internationale de la Francophonie se dit « gênée » et qu'un vétéran de l'olympisme reproche aux Brésiliens de l'avoir « sacrifié ».

Québec

Une réalité qui est celle des Québécois depuis près de 300 ans

Parler français, c'est résister !



Dans ces temps tragiques où l'angoisse de la France est à la hauteur de sa volonté de combattre ce qui croit pouvoir la briser, j'éprouve une mauvaise conscience. Est-il bien sérieux d'écrire un billet sur la francophonie, sur la langue française et sur ce qu'elles représentent ?

Québec

D'abord diluer l'influence du Québec, puis diluer le fait français dans le monde

FRANCOPHONIE

L’Ontario présente une demande d’adhésion à l’OIF

Après des années d’attente, une demande d’adhésion a été récemment acheminée


Après des années de blocage de la part d’Ottawa, l’Ontario, qui compte la plus importante communauté francophone au pays après le Québec, est sur le point d’obtenir la reconnaissance qu’elle revendique à titre de membre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), a appris Le Devoir.

Québec

«Résister à la puissance colonisatrice de l’anglais.»

Tirer la langue



La langue, on peut la tirer de mépris ou d’effort ou encore pour qu’on nous l’examine puisqu’elle en a long à dire sur nous, mais celle que l’on parle peut, elle, se mettre à tirer dangereusement de l’arrière si l’on n’y prend pas garde.

Québec

Avec les Libéraux, l'exemplarité n'est pas pour demain

LIBRE OPINION

Pour l’exemplarité linguistique de l’État et la francisation obligatoire!



Le Mouvement Québec français (MQF) salue l’annonce de la ministre de l’Immigration, Mme Kathleen Weil, d’investir 250 000 $ d’ici le 30 août à la promotion des cours de français auprès des immigrants qui sont conjoints des travailleurs qualifiés et auprès de ceux qui viennent rejoindre leur famille.

Québec

Une défense mollassonne qui ressemble davantage à une démission

Défendre le français... un jour par année



Pendant les années où Lucien Bouchard était premier ministre (1996-2001), une fois qu’il avait bien mis l’option souverainiste du PQ «en veilleuse» et pour longtemps, dans les médias, on s’est vite rendu compte que pour M. Bouchard, «parler de souveraineté» en public se limitait plus ou moins aux conseils nationaux de son propre parti...

Québec

Bien parler, c'est se respecter

À la rescousse du français



Il est malheureux de constater la fragilité de plus en plus grande de notre identité culturelle au Québec.