Langue française — la « dynamique du déclin »

Québec

La France découvre avec stupeur qu'elle n'est pas à l'abri du fléau de l'anglais

Le français, langue morte à la télé



La secrétaire d’État chargée du Développement et de la Francophonie, Brigite Girardin, désireuse de servir une bonne cause, a par provocation envoyé un courrier truffé d’anglicismes au "monde du travail, en pleine semaine de la francophonie, pour démontrer à quel point ceux-ci ont envahi et dénaturé la langue française".

Québec

Le mépris dans toute sa splendeur

L’anglais règne sur le nouveau CHUM

Trois ans plus tard, l’OQLF est incapable de forcer l’usage du français sur le chantier


Voilà trois ans que l’Office québécois de la langue française (OQLF) sait que quelque chose ne tourne pas rond sur le chantier du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). Pourtant, l’utilisation de l’anglais dans les communications, les documents de travail et les plans et devis du mégacomplexe hospitalier subsiste, ont déploré de nombreux travailleurs de la construction, vendredi, à l’occasion de la Journée internationale de la francophonie.

Québec

Choisir l’anglais, c’est s’exclure au passage

20 MARS, JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FRANCOPHONIE

Comme les marins d’Ulysse

L’Union européenne choisit l’anglais, quitte à s’exclure au passage


Dans son plus récent rapport sur la situation de la langue française dans le monde, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) constate une « spectaculaire régression » de l’usage du français au sein de l’Union européenne.

Québec

Voici un sujet sur lequel Vigile est en parfait accord avec Lysiane Gagnon

Bouteille à la mer



C’était une toute petite bouteille lancée dans la mer infinie des résolutions du début d’année, mais elle m’a valu un très gros courrier, preuve que la qualité du français reste un souci vivace chez nombre de lecteurs.

Québec

Pas de substitut à l'effort

Le français des futurs enseignants



Nous apprenions lundi que 50 % des futurs enseignants échouent leur première passation de l’examen de français obligatoire à l’université. Le test obligatoire pour l’obtention de leur brevet a souvent fait les manchettes pour sa complexité, et ce, même avant que le TECFÉE n’apparaisse.

Quand les anglophones se plaignent de ne pas avoir suffisamment de cours de français

Chateauguay students have no French teacher, learn using Rosetta Stone



Les étudiants de l'école anglophone Howard S. Billings High School de Châteauguay n'ont pas accès à un professeur de français et suivent plutôt leurs sur un logiciel de traduction.

Québec

Inattendu, mais bienvenu

Un juge réaffirme la pertinence de la loi 101

Un groupe de commerçants qui souhaitent afficher en anglais portera sa cause en appel


Malgré les années qui passent, la loi 101 est toujours nécessaire pour protéger le français au Québec, confirme un jugement de la Cour du Québec rendu mercredi au sujet de la langue d’affichage.

Québec

Une question de courage

Contre la capitulation linguistique



En tout temps, en tout lieu, je défends le français, sa qualité et son statut. C’est une obsession. Et si je dois défendre ma langue maternelle, la seule langue officielle du Québec, c’est qu’elle est attaquée, de l’extérieur et de l’intérieur.

Québec

Le français n'est pas médiocre. Ceux qui le bafouent ou le trahissent le sont

LETTRE

La médiocrité du français



Quand Victor-Lévy Beaulieu prend la parole, il n’y va jamais avec le dos de la cuillère, il ne mâche pas ses mots et ne fait pas dans la dentelle. Cela peut parfois froisser les esprits délicats, mais on n’a jamais besoin de chercher à comprendre ce qu’il veut nous dire ; c’est clair comme de l’eau de roche. Le texte reproduit de la page Facebook de l’auteur, publié dans Le Devoir du 31 décembre, en est une éloquente illustration.

Québec

À force de l'assassiner, il va devenir une langue morte

Le français, langue inutile



L’institut de recherche en économie contemporaine (IRÉC) publiait la semaine dernière une étude sur le français dans les services de santé et de services sociaux du Québec. Les conclusions de cette étude n’étaient pas réjouissantes : on y comprenait que l’État utilise des fonds fédéraux, menant à la bilinguisation des services, faisant en sorte que l’anglais se positionne en concurrence au français.

Québec

LA RÉPLIQUE › TEXTOS ET QUALITÉ DU FRANÇAIS

Une réflexion passéiste



Monsieur Bergeron, Dans votre texte du 6 novembre, vous parlez du manque de culture générale de vos étudiants et de leur manque de vocabulaire. Vous l’associez entre autres à la culture du texto. Or, il n’existe aucune étude sérieuse sur les impacts négatifs du texto sur la langue et le vocabulaire. Si vous en avez une, je la consultaerai avec plaisir. Pour ma part, je me méfie des généralisations anecdotiques comm...

Québec

Réduire le champ de la pensée

Quand 2014 rappelle «1984»

En Océania, les dirigeants politiques imposent d’une manière graduelle une langue construite sur mesure pour réduire le champ de la pensée


Monsieur le Ministre Bolduc, au début de chaque session, je fais passer un petit test de culture générale à mes étudiants de niveau collégial, une quinzaine de questions sur des personnages importants dans l’histoire des idées, mais aussi sur quelques mots du vocabulaire.

Québec

Pour l'amour du français

La qualité du français dans nos universités



Je suis étudiante à l’Université Laval, et mes notes de cours, comme mes examens, abondent de perles comme celle-là. En voici quelques autres tout aussi délicieuses : « l’approche psychanalytique s’est développé à l’extérieure de la psychiatrie » ; « on diagnostic cinq garçons autistes pour une seule fille » ; « les huit symptômes décrit ont été classés en trois catégories » ; « ceci dépasser les objectifs du cours ».

Québec

Sa Majesté la langue française

LETTRE

La qualité de la langue



« Je voudrais que la langue reste claire pour qu’on puisse s’en servir, élégante et légère pour qu’on y prenne plaisir, univoque et rigoureuse pour que l’esprit ne s’y égare pas » (Jean d’Ormesson, Odeur du temps, éditions Héloïse d’Ormesson, Paris, 2007, p. 301).

Québec

Bolduc, le fossoyeur du français !

FRANÇAIS AU COLLÉGIAL

Dévalorisation



S’il fallait une preuve supplémentaire qu’Yves Bolduc n’est pas à sa place au ministère de l’Éducation, nous l’avons obtenue la semaine dernière. En réponse à des questions sur les suites à donner au rapport Demers, le ministre a tenu des propos contradictoires, confus et erronés qui, malgré ses dénégations, laissent présager le pire : un nivellement par le bas.

Québec

De la traîtresse notion de prédominance du français

Le PQ doit se brancher sur la langue



Le Parti Québécois ne doit pas seulement clarifier sa position vis-à-vis de l’indépendance. Il doit en faire autant en ce qui concerne sa politique linguistique.

Québec

Et Couillard n'y voit pas de problème

L'Anglais de Montréal



Depuis quelques années, on dit que le Québec, terre de deux langues d'usage, s'anglicise. Montréal et sa périphérie en particulier.

Québec

Après le joual, le frog ? Félicitations pour votre beau programme !

LIBRE OPINION

Avenir du français: disséquer la grenouille



Lors de son passage à l’émission de Christiane Charette (125, Marie-Anne) dimanche dernier, Christian Rioux a fait, à mon avis, l’éloge de la langue française, l’éloge de notre spécificité culturelle, l’éloge de notre peuple. Fait étrange, personne ne l’a applaudi dans la salle.

Québec

Culpabiliser ceux qui se tiennent debout, encenser ceux qui s'agenouillent

Confessions d’un «grammar nazi»

L’utilisation courante de l’anglais dans nos interactions privées au quotidien découle de rapports de domination naturalisés et banalisés


La plupart de mes amis parlent une langue marquée par la présence de nombreux anglicismes et mots anglais. Chaque phrase a son petit mot ou sa petite expression anglaise pour illustrer une subtilité ou un sentiment que, visiblement, le français ne peut (plus) exprimer.

Québec

Tout va-t-il vraiment pour le mieux dans le meilleur des mondes ?

Franglais : ce que j’ai appris cette semaine



J’ai publié dimanche dernier dans le Journal de Montréal une chronique sur le progrès du franglais au Québec. Je m’en désolais. On me l’a reproché. Ce que j’aurai compris de ma semaine? Pour bien des jeunes Québécois, le franglais n’est plus un problème, c’est une forme de métissage identitaire et d’hybridation linguistique qui témoigne de notre inventivité culturelle.

Québec

Le snobisme suicidaire des jeunes

Le franglais: le raffinement des colonisés



Le franglais a toujours existé au Québec. Mais alors qu’il s’agissait d’une marque de pauvreté culturelle et économique, il est désormais revendiqué, fièrement assumé, comme un signe de sophistication identitaire.

Québec

«Quand l'ogre est là, on ne fait pas la fine bouche !»

Contre les collabos linguistiques



Les québécois souhaitent un enseignement intensif de cette langue au primaire, trouvent normal qu’elle prenne de plus en plus de place dans les universités francophones et ne voient pas de problème dans le fait que des artistes francophones choisissent de créer en anglais ou dans la présence de chansons anglaises dans nos téléséries et nos films.

Québec

Les ravages de l'américanisme

La langue française a-t-elle encore la cote ?



Contrairement à des idées bien ancrées, le français est aussi une langue de travail international. Une récente étude britannique le montre.

Québec

Dérive linguistique dans un établissement subventionné par l'État

LIBRE OPINION

En français au Fuchsia, SVP!



Au début de la semaine dernière, j’ai réservé une table pour deux au Fuchsia, restaurant de l’École internationale d’hôtellerie et de tourisme du Collège LaSalle, à Montréal. Jeudi, je m’y suis donc rendue en compagnie d’une amie pour le repas du soir.

Québec

Merci Boileau ! (Nicolas Boileau-Despréaux, 1636 - 1711)

La liberté par la langue



J'ai deux enfants, un garçon de bientôt 24 ans et une fille de 21 ans. Ma femme (enseignante au collégial) et moi (ex-journaliste), nous nous sommes toujours fortement impliqués dans l'éducation de nos enfants.

Québec

L'échec honteux

Une vigie pour le français



La piètre qualité du français chez les jeunes Québécois revient sporadiquement dans le débat public, donnant lieu à de hauts cris, à des réformes et à des coups de barre.

Québec

Langue seconde ? Ou langue morte dans notre âme ?

Le boulet



Les continents se déplacent imperceptiblement sans qu’on en ait conscience. Il en va de même de certaines idées qui s’incrustent dans le paysage sans qu’on les voie arriver. Un beau matin, elles sont là et on croit qu’elles y ont toujours été.

Québec

L'anglomanie galopante menace le français

Le français supplanté par l’anglais comme discipline scolaire



Dans son édition du 22 avril 2014, le quotidien Le Soleil nous apprenait que le ministère de l’Éducation a publié récemment une liste orthographique de quelque 2700 mots pour compléter le programme de français langue première du primaire. Cette liste, qui correspond au vocabulaire de base, doit servir d’outil de référence pour les enseignants en leur indiquant quels mots devraient être appris à chaque année de l’école primaire.

Québec

L'assimilation tranquille

Impératif français - Mensonges et manipulations politiciennes du ministre Bolduc



Selon lui, tout est bon pour faire progresser l'anglicisation des jeunes et la défrancisation du système scolaire québécois.