Langue française — la « dynamique du déclin »

Québec

L'anglophilie est une donnée récurrente de notre histoire nationale

«I speak français»: le paradoxe linguistique des jeunes Québécois



Mercredi dernier, Télé-Québec diffusait le documentaire I speak français de Karina Marceau, qui examine le rapport qu'entretiennent les jeunes Québécois de 18 à 30 ans avec leur langue, notamment par le biais d'entrevues et d'un sondage effectué à la grandeur du Québec.

Québec

L'anglicisation tranquille de la jeunesse québécoise

I speak français: mon commentaire



Un mot sur le documentaire I speak français , auquel j’ai participé, et qui était diffusé ce soir à Télé-Québec. 

Québec

7 francophones sur 10 trouvent que le français est menacé

Sondage: les Québécois ni souverainistes, ni fédéralistes



Plus nombreux que jamais à s'inquiéter pour la survie du français, les Québécois ne se définissent majoritairement ni comme souverainistes ni comme fédéralistes.

Canada

Le français, éternelle langue de seconde zone au Canada

GRC: priorité à l’anglais, même au Québec



Discrètement, l’automne dernier, la Gendarmerie royale a aboli les derniers postes unilingues francophones de son effectif. Même dans les régions à forte prédominance francophone du Québec, le bilinguisme est maintenant une condition obligatoire d’emploi dans une organisation où les unilingues Anglais prédominent déjà largement à tous les niveaux de la hiérarchie.

Québec

Effondrement de la fierté francophone au Québec

Suicide linguistique



Bravo à ma collègue Sophie Durocher qui a décrié Destination Beauce qui lançait un événement appelé L’Érable Week ! L’organisme a aussitôt retrouvé ses esprits et l’a rebaptisé Semaine de l’Érable. Il reste, hélas, l’imbuvable Poutine Week et le ridicule Gib Fest, le nouveau nom anglais du Festival de la gibelotte de Sorel !

International

Si la France ne peut résister, imaginez le défi pour le Québec...

Basculement de la France au tout-anglais, linguicide organisé du français



Dans le silence complice des grands médias, l’entreprise visant à marginaliser notre langue en tous domaines, à lui substituer l’anglo-américain de la mondialisation financière (le globish), à refouler peu à peu la « langue de la République » (art. II de la Constitution) dans l’espace « domestique », est en passe de franchir un seuil potentiellement irréversible.

Québec

« Les jeunes Québécois parlent français, pensent anglais et rêvent américain. »

Sommes-nous "coolonisés" ?



La semaine dernière, j'ai écrit un texte qui a bien fait jaser, au sujet de l'avenir du français au Québec.    

Canada

Une démarche électoraliste pour acheter les francophones hors Québec

Ottawa veut moderniser et renforcer la Loi sur les langues officielles



Le gouvernement libéral veut moderniser et renforcer la Loi sur les langues officielles.

Canada

Des belles recommandations qui ne seront pas écoutées par Ottawa...

Des belles recommandations qui ne seront pas écoutées par Ottawa...



Les francophones hors Québec réclament d'Ottawa qu'il donne des dents à la Loi sur les langues officielles.

Québec

L'écriture « inclusive » est d'une laideur épouvantable

Discriminatoire, le français? Vraiment?



Ah, cette langue française, hein? Qu’on peine donc à l’écrire comme du monde! L’écriture, c’est mon métier et, pourtant, il est tout à fait possible que vous retrouviez des petites fautes oubliées dans ce billet. C’est qu’à force, on les voit plus et vous voulez que je vous dise? C’est pas bien grave.  

L'inexorable déclin du français : les Canadiens français hors Québec sont en disparition

Le français n'est plus la 2e mais la 3e langue parlée à Winnipeg



Dans la région métropolitaine de Winnipeg, le résidents dont la langue maternelle est le français représentent 4,1 % de la population alors qu'ils sont 4,9 % à avoir grandit avec le Tagalog, la langue des Philippines.

Québec

Des millions dépensés pour un registre des armes à feu en anglais !

Le modèle de son fusil en anglais seulement



Un citoyen de la Montérégie abasourdi de constater que le modèle de son fusil était inscrit en anglais sur son nouveau certificat d’immatriculation fourni par le gouvernement a porté plainte au ministère de la Sécurité publique.

Chronique vidéo de Philippe Plamondon

Nomos-TV

Office de la langue française : Un organe parasite

Il faut que la ministre de la Langue français fasse appliquer la loi


Tandis que Montréal s’anglicise à une vitesse fulgurante, l’Office québécois de la langue française (OQLF) ne fait rien pour endiguer la catastrophe. Il es temps que la CAQ fasse respecter la loi 101 !

Québec

Une nouvelle contestation de la loi 101 en vue

École anglo cédée au réseau franco: une contestation pourrait réussir, dit un constitutionnaliste



Dans un geste rarissime, le ministre de l'Éducation Jean-François Roberge a récemment utilisé un pouvoir prévu dans la Loi sur l'instruction publique pour transférer l’école secondaire anglophone Riverdale, à Pierrefonds, à la commission scolaire francophone de Marguerite-Bourgeoys.

Québec

L'éditorialiste du Montreal Gazette en panique devant la volonté de la CAQ d'appliquer la loi 101

Macpherson: A remake of Pastagate by the Legault government



The Legault government hasn’t forgotten the past. It’s just ignoring it.

Québec

Une immigration tellement importante qu'il faut envoyer les enfants en milieu scolaire anglophone

Franciser... à l’école anglaise



Récemment débarqués, environ 200 enfants d’immigrants seront francisés dans des écoles secondaires anglaises à Pierrefonds et à Pointe-Claire. En effet, la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys (CSMB), qui manque désespérément de locaux, doit composer avec un afflux massif de nouveaux élèves issus de l’immigration.

Québec

La tendance est à la bilinguisation : la CAQ devra être extrêmement sévère sur la langue

«La loi 101 doit être respectée» à l’hôpital de Lachute, dit Legault



Le premier ministre François Legault estime que la loi 101 doit être respectée et que l’affichage bilingue n’a pas sa place à l’hôpital de Lachute.

Québec

Le français à Montréal : urgence en la demeure !

Évolution de la situation linguistique au Québec: un sombre portrait



Vous avez eu l'audace d'affirmer, le 18 décembre, qu'il y a «un sérieux problème» dans la langue d'affichage à Montréal.

Québec

Nous attendons un peu plus de vigueur de la part d'un parti « nationaliste » sur la question linguistique !

Chère Nathalie Roy



Si quelqu’un a été heureux de vous voir devenir la ministre responsable de la loi 101, c’est bien moi. Mais je commence à avoir hâte que vous me donniez l’occasion d’aller me battre pour vous !

Québec

La politique actuelle de francisation des immigrants est une véritable catastrophe

Parlons francisation



Pendant la dernière campagne électorale québécoise, et de façon récurrente d’ailleurs, il a beaucoup été question d’immigration, de francisation et d’intégration. J’aimerais apporter le point de vue de quelqu’un qui, pendant plus de 30 ans, a côtoyé quotidiennement nos nouveaux arrivants.

Québec

La sécession culturelle de Montréal : c'est une conséquence du Plan B d'Ottawa pour faciliter la partition du Québec en cas de déclaration d'indépendance

Bilinguisation du Québec… ou de Montréal?



Alors que l’éditorialiste en chef d’un autre quotidien estimait récemment que « la montée du bilinguisme à Montréal [constituait] une grande richesse », Robert Dutrisac regrette, lui, « La bilinguisation du Québec » (Le Devoir du 5 janvier).

Québec

Il faut mettre fin au bilinguisme institutionnel de l'État québécois

Langue française: la bilinguisation du Québec



François Legault a eu beau exprimer ses craintes quant à l’avenir du français au Québec, son discours d’ouverture ne mentionnait aucune mesure pour défendre ou promouvoir la langue française.

Québec

« L’assimilation à l’anglais menace toujours les Franco-Ontariens. »

L’année des Francos



2018 fut l’année des Franco-Ontariens. Personne ne l’avait vu venir. Pendant qu’au Québec, le mouvement souverainiste poursuivait sa lente agonie, l’éveil politique des Franco-Ontariens fut soudain et puissant. Sa bougie d’allumage portait le nom de Doug Ford.

Québec

Il y a encore des gens pour s'indigner de l'hostilité des Anglais à notre endroit

Réveil passager ou reprise en main du destin des francophones?



La crise linguistique ontarienne fait comprendre que le compromis linguistique canadien est bien fragile.

Québec

Le réseau anglophone continue d'être surfinancé au Québec

Année difficile pour la francophonie, dit Impératif français



Impératif français estime que la dernière année a été difficile pour les francophones de plusieurs provinces au pays, notamment en Ontario.

Québec

Rien n'est jamais acquis, surtout pas la langue

Tenir le français pour acquis



La récente mobilisation des francophones de tout le pays pour protéger les droits des Franco-Ontariens, bafoués au nom des contraintes économiques, revêt pour plusieurs des allures de première : c’est la première fois que la jeunesse québécoise est directement confrontée à la fragilité de la langue française dans le Canada actuel.

Québec

L'anglicisation des élites québécoises préfigure celle du peuple

Le français, qu’ossa donne?



Pitoyable. Lorsqu’on est mairesse de Montréal, donner un discours en anglais seulement dans la seule grande ville de langue française en Amérique est une honte. Le sujet du discours de Valérie Plante, ironiquement, était l’« intelligence artificielle ».

Québec

Montréal devient un territoire étranger au reste du Québec

La colonisée de Montréal



Valérie Plante fait vraiment tout ce qu’elle peut pour nous faire comprendre qu’elle aimerait bien avoir un rôle dans un remake du Temps des bouffons. On l’aura compris au fil des mois, la mairesse préfère l’anglais au français, comme si elle se grandissait en parlant sans accent la langue des puissants.

Québec

Lettre d'Impératif français aux élus responsables

Le français menacé en Ontario et au Québec !



En raison des événements qui ont eu lieu en Ontario, soit l’abolition du Commissariat aux services en français et du projet d’une université de langue française, j’estime que nous avons le devoir d’appuyer les francophones non seulement de l’Ontario, mais tous les francophones hors Québec.

Canada

Mobilisation franco-ontarienne

Les Franco-Ontariens sont montés aux barricades: 14 000 personnes ont dénoncé les compressions antifrancophones



Une foule record de 14 000 Franco-Ontariens en colère est descendue dans les rues aux quatre coins de la province, samedi, pour forcer le gouvernement Ford à annuler ses compressions en francophonie.