Langue française — la « dynamique du déclin »

Chaîne alimentaire ou chaîne de l'asservissement volontaire ?



Soyez dignes et «courageux», gens de METRO. Et l'avenir, j'en suis convaincu, attestera sans détour que vous aurez eu raison d'agir comme une entreprise citoyenne éclairée. J'ajouterais même que vous ferez école... dans le Québec de demain. C'est-à-dire: d'ores et déjà. On appelle cela un «effet d'entraînement».

Un autre Roi-Nègre: Gilbert Rozon



Si Gilbert Rozon, en prônant au nom de ses intérêts personnels la bilinguisation de Montréal, ne fait pas ainsi acte de trahison, c’est vraiment que les mots français ne valent plus rien dire. Alors, hurlons-le en anglais : «Shame on you, not just for laugh!»

La différence ouïgoure (Chine)... et les franco-canadiens!

ou l’application du rapport Durham à la Chinoise!!


La différence ouïgoure... - « En 1949, au moment où Mao Zedong et les communistes ont pris le contrôle à Pékin, il y avait une ...

Full bilingue



En fait, le seul conférencier à s'exprimer en anglais, avec Jean Charest, fut le premier ministre du Manitoba Gary Doer. Tous les autres n'ont parlé qu'en français. Ce fut le cas notamment de la représentante de l'Assemblée des régions d'Europe, Michèle Sabban. Contrairement à Jean Charest qui représente une province dont l'unique langue officielle est le français, Mme Sabban représentait pourtant 270 régions européennes réparties dans 33 pays où l'on parle plus d'une trentaine de langues.

Don't worry, be happy

Francophones have little reason to fret so



A new survey has revealed a distinct hardening in francophone attitudes about English and anglophones. This alarming trend has to do, we believe, with inaccurate perceptions, which need to be cleared up before they fester any further. The headline story from the survey was in yesterday's Gazette: 87 per cent of francophones now agree with the assertion that "The French language is threatened in Montreal." That's up ...

Sondage

Le français à Montréal: 90 % des francophones sont inquiets



Marco Bélair-Cirino - Près de 90 % des Québécois francophones estiment que la langue française est menacée à Montréal. Une opinion partagée par moins d'un anglophone ou allophone sur quatre, révèle un sondage Web Léger Marketing-Association d'études canadiennes-Quebec Community Groups Network dévoilé à l'avant-veille de la Fête nationale. Le sondage met en lumière un fossé important entre les perceptio...

Fast track pour les étrangers diplômés

Québec veut réduire ses exigences en matière de français


Québec -- Afin de transformer le plus vite possible des diplômés étrangers et des travailleurs spécialisés en immigrants, Québec escamotera-t-il l'intégration au français? C'est l'inquiétude exprimée par le critique péquiste en matière d'immigration, Camil Bouchard, en réaction à une réorientation gouvernementale en matière d'immigration dévoilée hier par Yolande James. La ministre de l'Immigration et des Communa...

MCGILL UNIVERSITY HEALTH CENTRE

Les Québécois sont écoeurés!

RRQUISTES, À nous de rouvrir les hostilités!!!


Déjà en 2006, plusieurs médias, dont La Presse, rapportaient qu'entre 68% et 76% des Québécois appuyaient la construction d'UN SEUL méga-centre hospitalier universitaire à Montréal, rejetant par le fait même le projet ségrégationniste et économiquement aberrant des DEUX méga-CHU.

Les Anglo-Québécois se sentent «invisibles»



Photo: Archives La Presse Malorie Beauchemin - (Ottawa) Devant les plaintes...

Des précisions sur l'École nationale d'aérotechnique



En réponse à la [lettre d'opinion de M. Yves Beauchemin, parue dans Le Devoir du 14 mai dernier->19855], j'aimerais apporter quelques précisions concernant le contexte de la décision du conseil d'administration du collège Édouard-Montpetit d'offrir le programme de Maintenance d'aéronefs en anglais ainsi que le cadre d'implantation de ce programme à l'École nationale d'aérotechnique (ENA). Tout d'abord, depuis...

Cégep Édouard-Montpetit

L'affaire du doigt dans l'oeil



Serge Brasset, le directeur du cégep Édouard-Montpetit à Longueuil, a de la suite dans les idées. Depuis 2006, il s'échine pour que son établissement offre des programmes en anglais à des étudiants anglophones. Plusieurs obstacles l'en avaient empêché jusqu'ici. Cette année, ses efforts seront récompensés: en août prochain, l'École nationale d'aéronautique de Saint-Hubert (ENA), rattachée au cégep, accueillera des...

<i>La Presse</i> joue à l’autruche avec la langue

Mais si M. Pratte avait choisi la période la plus récente, et plus représentative de ce qui ce passe en ce moment, soit de 2001 à 2006, il aurait fait un tout autre constat


Depuis plusieurs années, les éditorialistes de La Presse n’ont de cesse de dénigrer sans ménagement toute personne qui veut alerter l’opinion publique sur la situation du français. [Dimanche dernier, André Pratte s’en est pris à Luc Plamondon->19683], simplement parce qu’il a émis l’opinion que l'avenir de la langue française est menacé, et particulièrement à Montréal. En taxant ce constat d’«étonnant» et de «caric...

Pas question de «dénationaliser» Montréal



L'auteur est d'avis que le Québec ne saurait être cassé en deux avec, d'une part, une métropole désormai...

Tout va bien - le français va bien, Montréal ne s'anglicise pas, le Québec est bien traité dans la fédération canadian, le banditisme n'a pas infiltré l'administration de la métropole, ni celle des syndicats, ni le gouvernement Charest, personne ne pille la CDP. Tout roule! Question de...

Une question de <i>feeling</i>?



(...) entre 1991 et 2006, la proportion de Québécois allophones capables de parler français a grimpé de 69% à 75%.

Plamondon & Rozon



Grosse journée hier sur le front linguistique. Pendant que les politiciens n'osent plus y toucher - la question linguistique étant devenue ici soit un tabou, soit vue comme une obsession ringarde -, Luc Plamondon et Gilbert Rozon y sont tous deux allés de leurs commentaires. Pour l'auteur Luc Plamondon, il y a de quoi à se préoccuper de la «dégringolade» de la langue française au Québec et du silence des é...

Le français, langue officielle au Québec

Sorry! I don't speak french!

Primauté du français, est-ce toujours vrai?


Un couple prend rendez-vous pour consulter un médecin à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont. Le rendez-vous est fixé pour dans quelques semaines. L’administration de l’hôpital rappelle le patient pour lui demander si il parle anglais. La secrétaire mentionne à sa conjointe que sinon, ils devront se présenter avec un interprète, sans quoi on devra annuler le rendez-vous: le spécialiste est un unilingue anglais ne pouvant tenir une conversation en français.

«Il y a trop de roitelets à Montréal»

Pour Gilbert Rozon, la structure de gouvernance à Montréal est trop lourde. Pour la changer, «il faudrait que des gens influents fassent front commun pour revendiquer des changements à Québec»


Pour Gilbert Rozon, la structure de gouvernance à Montréal est trop lourde. Pour la changer, «il faudrai...

Québec

Technique en entretien d'aéronefs - Décollage d'un DEC en anglais



Clairandrée Cauchy - Le programme de technique en entretien d'aéronefs en anglais prendra finalement son envol l'automne prochain au Collège Édouard-Montpetit. Fortement controversé depuis sa création en 2007, décrié tant par le syndicat des professeurs du Collège Édouard-Montpetit (CEM) que par des organisations de défense du français, le programme technique en anglais a finalement attiré suffisamment...

Bilinguiser Montréal ?



La direction du cégep Edouard-Montpetit impose la bilinguisation de certains départements de ce cégep francophone, ainsi que de l'École nationale d'aérotechnique, avec la bénédiction de la ministre de l'Éducation. Il est faux de prétendre, comme l'indique le directeur Serge Brasset, que les étudiants anglophones recevaient déjà ce service de formation en anglais au collège John Abbott. [Comme l'écrivait Miche...

Even francophone medical grads are leaving Quebec



Quebec has long benefited from unofficial linguistic protectionism; if skilled French-speaking Quebecers wanted to live, raise children, and work in their own language, there were few places in Canada outside this province where they could settle. So Quebec could offer lower pay and poorer working conditions and still retain talent. According to the most recent information from the Canadian Institute fo...

La langue indigène



Certes, il n'y a pas que le bâton. La carotte a aussi ses mérites. Pourtant, quand on en arrive au point où il faut décerner des prix aux entreprises qui acceptent de travailler dans la langue parlée par plus de 80 % de la population, quelque chose ne va pas.

Quebec Incorporated



À quoi sert un Québec inc. fort et dynamique si ses leaders sont indifférents à la place et à la qualité du français dans leur entreprise? C'est la question qui vient à l'esprit à la lecture du reportage publié samedi dans La Presse Affaires. De ce reportage, il ressort que: - le principal porte-parole de certains fleurons de l'entrepreneuriat québécois, tels Bombardier Transport et Mega Brands, est unilingu...

La francophonie des FrancoFolies



Nous pourrions discuter longtemps et apporter des dizaines de cas d'anglicisation du Québec dans le domaine de la culture et des médias, sans parler du milieu de travail. De l'anglais au français avec la Loi 101, du fran...

New Quebec law turns Lara Croft into francophone

Sale of English-only video games prohibited if French version exists


Andrew Chung QUEBEC BUREAU CHIEF - MONTREAL – In Lara Croft's latest action adventure, part of the wildly popular Tomb Raider video game series, the lithe heroine can demand of her evil doppelganger either, "What the hell are you?" or, "Qu'est-ce que tu es, exactement?" And that's exactly the way Quebec wants it, from now on. French language...

Montréal

Cure de jeunesse pour un monument du Square Dorchester



Montréal - Cure de jeunesse pour un monument du Square Dorchester La Ville de Montréal offre une cure de beauté au monument aux héros de la guerre des Boers du Square Dorchester. ...

Le "Montréal idéal" des colonisés malades



Les petits valets à la solde de l'unité fédérale ou du faux souverainisme bilingue n'ont pas fini de sévir sur les ondes de la radio publique et d'y raconter n'importe quoi jour après jour pour endormir le peuple. Voici ce que nous racontait la carpette anglaise

Le démographe Marc Termote renoue avec l'OQLF



Robert Dutrisac - Québec -- Le gouvernement a procédé, hier, à la nomination pour le moins étonnante du démographe Marc Termote à titre de président du Comité de suivi de la situation linguistique à l'Office québécois de la langue française (OQLF). Rappelons que l'OQLF et sa présidente France Boucher avaient été critiqués parce que l'organisme avait tardé à publier l'étude de Marc Termote qui conclu...

Anglos key to Quebec, Weil says

New justice minister discusses her political debut, her views on Quebec society and the language issue - and her other job as a hockey mom


KEVIN DOUGHERTY - Kathleen Weil, Quebec's justice minister and MNA for N.D.G., in Old Montreal this month. Kathleen Weil, Quebec's justice minister and MNA for N.D...