Langue française — la « dynamique du déclin »

Parler français à Montréal



Voilà donc ce que j'aimerais nous proposer comme résolution collective pour 2010: parler français partout au Québec, toujours et en toutes circonstances. Point final. Deux seules exceptions: pour les touristes en visite, et pour les situations d'urgence ou à caractère humanitaire. Bien sûr qu'en cas d'urgence, on sauve une vie sans égard à la langue. Mais le reste du temps, on sauve un peuple.

Après l'enseignement de l'histoire en anglais à l'école française, voici l'enseignement du français à l'école anglaise. Le Québec en folie!

Les écoles anglaises feront de l'oeil aux francophones



Sébastien Ménard - Déjà victimes de la compétition du réseau privé, les écoles francophones de Montréal devront dorénavant se méfier de leurs collègues anglophones, qui lanceront aujourd'hui une offensive visant à aller gruger une partie de leur clientèle. Selon ce qu'a appris le Journal, la Commission scolaire English- Montréal (CSEM) tentera de convaincre des élèves éligibles à l'enseign...

L'anglais, langue unique ?



Pis : le refus de tout débat public accompagne cette politique linguistique inavouée portée par une élite dé-territorialisée qui, à droite comme à « gauche », méprise ouvertement ses origines et rêve d’un monde uniformisé dans lequel elle pourra enfin ressembler parfaitement à ses maîtres.

L'évangélisation bilingue

Quant à nous, catholiques de Montréal, nous devons nous montrer solidaires pour mettre fin à cette politique de bilinguisation de notre Église.


Quelle n'a pas été notre stupéfaction d'apprendre, par la voix de quelques pasteurs, que la politique linguistique de l'Église de Montréal s'alignait présentement sur le bilinguisme et le biculturalisme de la politique fédérale plutôt que sur celle du Québec. Courriels, revue et communications du diocèse sont devenus bilingues, laissant ainsi croire aux immigrants catholiques que l'État du Québec l'est aussi et q...

Le discours de Bourassa au Congrès Eucharistique de 1910



Eminences, Messeigneurs, Mesdames, Messieurs, Depuis deux jours, dans ces séances mémorables, des apôtres de l'Eglise universelle vous ont énoncé les vérités de la foi et prêché le culte de l'Eucharistie: des chefs de l'Eglise canadienne ont rendu témoignage à la religion vivante de leur peuple (applaudissements); des prélats étrangers ont glorifié les magnificences du congrès de Montréal; l...

Racisme canadian

La langue de chez nous

«Oh! You are one of those. Fuck you.»


Maurice Leduc - Outremont - Lundi 21 décembre 2009. Je marche dans une rue de mon quartier. Un homme m'interpelle de l'autre côté de la rue. Je m'approche. Il me demande en anglais où est la rue Bloomfield. Je lui dis: «Parlez-vous français?» Il répond oui et me pose sa question en français. Je lui indique le chemin. J'ajoute ensuite: «Puis-je vous demander pourquoi vous vous êtes adressé à moi en ...

Henri Bourassa dégage le sens de l'événement

Est-il bien certain, même après l'interview du 13 septembre, que les préoccupations anglicisantes, impérialistes même, soient totalement étrangères à la thèse de Mgr l'archevêque de Westminster ?


D'aucuns ont cru voir dans le discours de Mgr Bourne et le mien un débat contradictoire, une sorte de dispute nationale. D'autres ont accepté l'interview de Sa Grandeur comme une explication complète et satisfaisante de son attitude. Ce sont là des opinions de surface. L'importance de la question mérite une étude plus approfondie. Pas de contradiction fondamentale Il n'y a pas, entre la th...

Discours de Mgr Bourne au Congrès Eucharistique de Montréal (1910)



Eminentissime Cardinal Légat, Eminences, Messeigneurs, Révérends Pères, Mesdames et Messieurs, C'est' à peine une exagération de dire qu'à l'heure actuelle, les regards du monde entier sont tournés vers le Canada. Il est au moins absolument vrai que chez nous, en Angleterre, il y a des hommes de toute condition qui pensent au Canada comme ils n'y ont jamais pensé encore. P...

Bilinguisme de l'Église - Bienvenue! Welcome!

Présentés comme des compromis charitables, ces arrangements laissent transparaître un inquiétant reniement de soi.


À quel étrange asservissement succombons-nous donc, collectivement et individuellement, en oubliant qu'au Québec la langue officielle n'est pas en partage avec l'anglais et que l'exemple doit venir de haut, donc des institutions?

Des prêtres inquiets du bilinguisme de l'Église



Alec Castonguay - A Montréal, la plupart des communications de l'Église catholique sont maintenant bilingues, c...

La nébuleuse idéologique des Jeunes péquistes



Quand la méthode remplace le but et quand le but remplace l’idéal, ce ne sont plus des bergers qui mènent les moutons, mais des abatteurs. Et quand ce sont des Québécois eux-mêmes qui se font les plus grands défenseurs de la majorité anglophone, on mesure mieux tout le chemin qu’il reste à parcourir avant d’assurer la survie de notre langue et de nos valeurs.

Ça suffit!



Je ne demande pas 95% de chanson francos. Je demande le respect de ce que nous sommes, et de ce que le Club de hockey Canadien est censé symboliser, c'est-à-dire le seul club de hockey sur glace en Amérique du Nord dont les partisans sont très majoritairement francophones. C'est tout.

Islande - cours de langue



ISLANDE : COURS DE LANGUE La langue nationale est l’islandais (íslenska), une langue germanique apparentée au danois et au suédois. Elle correspond au vieux norois, la langue ancienne de la Scandinavie. L’alphabet l...

Le drame du nénufar



Chantal Contant - Les rumeurs sont parfois coriaces: quel est le pluriel de «cheval»? La réponse est uniquement «des chevaux», malgré les fausses rumeurs véhiculées dans les médias. Vous pensiez que c'était ça, la nouvelle orthographe? Pas du tout. Les rectifications orthographiques du français régularisent plutôt quelques accents, des traits d'union incohérents, des pluriels étrangers ou invariable...

Nouveaux arrivants: Québec continue de communiquer en anglais

Le gouvernement du Québec continue de communiquer en anglais avec les nouveaux arrivants, leur vie durant.


Olivier Caron - C'est ce qui est rapporté vendredi par Le Devoir, qui note qu'en agissant ainsi, le gouvernement fait fi de la volonté de Christine St-Pierre, ministre responsable de la Charte de la langue française. Celle-ci s'était pourtant engagée à rendre «exemplaire» l'administration publique québécoise quant à son usage du français, ajoute le quotidien. Par exemple, la Régie de l'a...

Un film de Michel Brault

Éloge du chiac



Un Rhodésien furtif et son Canada inventé - un bagel avec ça!

Franco-ontarians have reasons to be upset



Francophones in Ontario fought hard for the right to government services and documentation in French. That right was entrenched in the 1986 French Language Services Act, whose preamble affirmed the province's desire to preserve the cultural heritage of French-speaking residents. Imagine their shock when a tourist brochure from Tourisme Québec arrived at the door in English only. Instead of being appreciated b...

Langue française : état d'urgence, par un collectif d'associations



Les associations qui signent cet appel regroupent des démocrates de toutes sensibilités idéologiques. Unanimes, elles dressent un constat angoissant du sort politique fait à la langue française en France. "Langue de la République" (art. II de la Constitution), le français est une condition du vivre-ensemble national et républicain, et, selon les sondages récents, il est pour 80 % de nos concitoyens un des principaux p...

Entrevue avec Pierre Curzi



Bien que la question des cégeps ait défrayé la manchette, Pierre Curzi insiste sur la panoplie de mesures qui sont nécessaires pour freiner le recul du français, particulièrement à Montréal.

Pour la réforme de l'orthographe



La réforme de l'orthographe, qui date déjà de 1990, fait enfin parler d'elle au Québec. Or, comme c'est souvent le cas en matière de langue ou d'éducation, les débats qu'elle suscite sont confus, et les prises de position sont souvent mal informées. Ainsi, plusieurs, notamment Denise Bombardier, assimilent cette réforme à une baisse des exigences et croient qu'elle n'a pour but que de faire réussir plus d'élève...

Pris en otage dans le débat sur l'identité



Au Québec comme en France, le mois de novembre a vu repartir les débats sur l'identité nationale. En France, c'est le ...

Les faux-amis

Québec-Ottawa : les vases communicants linguistiques

Chaque année de plus avec Charest à la barre rapproche le Québec français du naufrage.


Statistique Canada forme, avec Patrimoine canadien et le Commissariat aux langues officielles du Canada dirigé par Graham Fraser, une espèce de triangle des Bermudes pour ce qui est de toute information inquiétante sur l’état du français.

Langue: l’exode et l’épicentre du séisme



Un vrai débat est ouvert sur l’importance linguistique de l’exode des francophones en banlieue. Enfin ! Cette semaine, la chroniqueuse [Lysiane Gagnon->23...

Un nouveau contrat social avec les nouveaux Québécois

Les Québécois veulent voir leurs élus défendre leur identité nationale. C’est ce que le PQ entend faire.


Hier, à la clôture du Conseil national du Parti Québécois, j’étais particulièrement heureux de constater à quel point nos militants, notre caucus et notre chef étaient unis dans leur volonté d’affirmer notre identité nationale, notre langue et les valeurs que nous partageons. J’y ai aussi apprécié le ton serein des discussions dans lesquelles nous avons réaffirmé ce que nous sommes en tant que parti politique et ce pou...

Un jugement facile et condescendant



Difficile de ne pas réagir à la récente vague d'articles et d'interviews concernant la maîtrise de la langue f...

Banlieue: la défrancisation tranquille



Il y a quelques semaines, j’écrivais un billet démontant le mythe de l’exode des francophones de Montréal vers la banlieue. À écouter certains, il aurait suffit de redonner le goût de Montréal aux francophones en y plantant des arbres et en y inaugurant des parcs pour qu’ils quittent une banlieue soi-disant hyper-francophone et reviennent dans la métropole. J’ai utilisé les chiffres de Charles Castonguay pour détruire ...

<i>What do you say?</i>

L’anglicisation subliminale des petits Québécois par l’utilisation de titres anglais.


Pulsart, Peppa Pig, Berenstain, 6Teen, Kid Paddle, Duck Dodgers, Acceleracers, RatZ, Totally Spies, Billy&Mandy, South Park, Atomic Betty et Yakkity Yak. Des titres d’émissions anglophones? Pas du tout: quelques titres seulement d’émissions francophones pour les enfants sur Télétoon. L’anglicisation subliminale des petits Québécois par l’utilisation de titres anglais. Alors que le Ministère de l...

Défense du français



Jean Di Tomaso - La défense du français ne devrait pas être identifiée ou appartenir à un parti ou à un groupe quelconque. Tous les francophones devraient se sentir concernés. Mais nous sommes divisés entre nous; ce qui fait le jeu et le bonheur de la partie adverse. Sans parler d'une certaine indifférence au sein d'une large tranche de la population. Mes grands-parents paternels et maternels son...