Langue française — la « dynamique du déclin »

Québec

Demain, la disparition des Franco-Ontariens : l'immigration n'y changera rien

Francophonie en Ontario : « La situation projetée est alarmante »



Le poids démographique des francophones en Ontario est en baisse significative et le Commissariat aux services en français de l'Ontario lance un appel à l'aide aux politiciens de Queen's Park.

Canada

Le français, langue étrangère au Canada

Le français n'est pas une langue secondaire



La version française du site d'appel d'offres du gouvernement fédéral présente des problèmes systémiques qui contreviennent à la loi, dénonce le Commissaire aux langues officielles dans un rapport préliminaire. Des constats durs, mais mérités qui, espérons-le, seront entendus à Ottawa. Il faut arrêter de traiter le français comme une corvée administrative dont on s'acquitte pour s'en débarrasser.

Québec

Un Canada multiculturaliste, mais certainement pas bilingue !

Les appels d’offres en français sont bâclés



Il s'agit d'un problème « répandu » et « systémique », selon le commissaire aux langues officielles. Le commissaire aux langues officielles Raymond Théberge juge sévèrement le ministère des Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC). Dans un rapport préliminaire, publié en juin, M. Théberge reproche à SPAC de ne pas avoir pris les mesures nécessaires afin d'assurer un français de qualité égale à l'anglais.

Québec

L'effondrement culturel se poursuit : chanter en anglais à la fête nationale devient une revendication artistique

Célébrer en français, ce n’est pas se «refermer»



Depuis une décennie, chaque année ou presque, il y a quelqu’un pour déplorer publiquement qu’on ne chante pas en anglais au spectacle de la fête nationale du Québec.

Canada

Le Canada défend le multiculturalisme à outrance, mais est incapable d'assurer le bilinguisme dans sa capitale

Ottawa, une capitale bilingue? «Sorry, I don’t speak French»



Ottawa a beau être officiellement bilingue depuis l’hiver, une simple promenade en ville permet de constater que le français y est pratiquement absent. Et cela, même si le fédéral rêvait il y a 50 ans d’une capitale où les deux langues officielles du pays cohabiteraient « sur un pied d’égalité ».

Québec

Un document qui porte le nom de « Bonjour Hi » nous expliquant que tout va pour le mieux...

Les deux solitudes se rapprochent au Québec



Fini le temps des deux solitudes, clame Jack Jedwab de l’Association d’études canadiennes, qui vient de publier un sondage sur les perceptions mutuelles des anglophones et des francophones au Québec. Les contacts sont de plus en plus nombreux entre les deux groupes linguistiques, qui s’apprécient respectivement.

Québec

La fierté de l'État québécois doit passer par la défense de sa langue nationale

Un été à se faire piler sur la langue



Relâche estivale pour cette chronique d’opinion jusqu’à la fin août. Je garde toutefois ma page du cahier Weekend pour vous parler de voyages. En guise d’au revoir, j’aimerais aborder, encore une fois, le cas de notre pauvre langue française.

Québec

Les francophones, éternels seconds au Canada

Services fédéraux : les francophones attendent plus longtemps



Le commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge, a déposé mardi son rapport annuel. Son principal constat : les francophones doivent attendre plus longtemps que les anglophones pour recevoir des services dans leur langue au sein des institutions fédérales.

International

L'anglomanie de la F1

La FIA à Paris...but English only



Dans le fond, je suis content que ça arrive à un jeune. François-David Rouleau, un des jeunes loups des sports, a posé sa question en français à Lance Stroll. Lance parle très bien français, François-David représente Le Journal de Montréal et de Québec, on est à Montréal et au Québec dont la langue officielle est le français...

Québec

À Montréal, parler français est un combat du quotidien

Toujours exiger le français... toujours !



Mon Verdun natal est malheureusement l’un des recoins les plus colonisés du Québec ! Laissez-moi vous raconter une scène survenue dimanche dernier.

Québec

Chronique de Richard Le Hir

LE BARREAU ATTAQUE LA CONSTITUTIONALITÉ DES LOIS QUÉBECOISES (2)

Un revers cuisant pour les Barreaux du Québec et de Montréal

Le Québec et les Québécois l’ont échappé belle !


Le 13 avril dernier, les Barreaux du Québec et de Montréal (le second étant une section du premier) annonçaient, à la stupéfaction générale, leur intention de contester tous les deux la validité constitutionnelle de toutes les lois du Québec pour le motif farfelu qu’elles n’auraient pas été adoptées correctement dans les deux langues officielles du Canada.

Québec

L'effondrement du fait français

Français, l’exemple québécois n’existe pas



Même au Québec, fière province francophone du Canada anglophone, le français perd du terrain devant la progression – orchestrée ? – de l’anglais.

Québec

« L'ironie dans cette affaire, c'est que l'AANB, y compris son fameux article 133, n'existe pas en français ! »

Le Barreau c. la langue officielle



Pour une question de mauvaise traduction, le Barreau du Québec et celui de Montréal ont demandé à la Cour supérieure de forcer l’Assemblée nationale à adopter le bilinguisme intégral en matière législative, comme à Ottawa.

Québec

Que devient la langue française face aux assauts de l'anglomanie ?

Brasser la langue française pour la protéger d’elle-même



Il faudrait peut-être décoller son nez de ses stories Instagram, de ses « engagements » dans les réseaux sociaux numériques, des big dataqui nous façonnent et des égoportraits qui nous affligent pour en prendre un peu plus conscience : « L’incessante poursuite de nouvelles connaissances, de découvertes et fabrications innovantes, l’accumulation infinie de données, leur numérisation, leur diffusion universelle modifient la pensée, qui modifie le langage, nécessairement contaminé par la pensée et la langue technique en général, numérique en particulier », écrit Jean-Michel Delacomptée dans Notre langue française, une exploration politique et esthétique de la langue sur un terrain balisé par l’inquiétude, la lucidité et l’érudition.

Québec

Il faut reconquérir nos institutions abandonnées aux trudeauistes

La demande d’invalidation des lois est un recours politique qui doit être abandonné



Le 24 mai prochain se tiendra, à Montréal, une assemblée générale extraordinaire du Barreau du Québec. Des avocats veulent exiger l’abandon de l’action qu’intente l’organisme : ce dernier demande l’invalidation de toutes les lois québécoises sous prétexte que le processus menant à leur adoption n’est pas suffisamment bilingue.

Québec

La francisation des immigrants ne règle pas tout : les islamistes peuvent être francophones...

Vous avez dit «francisation» ?



Vous avez dit «francisation» ? Voire même «intégration» des nouveaux arrivants ? Ça tombe bien. La campagne électorale approche à grands pas et choix de visions diamétralement opposées il y aura entre le Parti libéral du Québec, le Parti québécois, la Coalition avenir Québec et Québec solidaire.

Québec

80% des avocats s'opposent à la contestation du Barreau

Un groupe d’avocats souhaite que le Barreau se rétracte



Un groupe d’avocats vient de forcer la tenue d’une assemblée générale extraordinaire du Barreau du Québec, exigeant que leur ordre professionnel se rétracte après avoir saisi l’Assemblée nationale en justice le mois dernier pour qu’elle traite la langue anglaise à égalité avec le français.

Québec

Chronique de Gilles Verrier

Jean-François Lisée, un Claude Morin 2.0 ?

La Loi 99, Lisée et la décomposition

La canadianisation de l'indépendance


Pour certains, la Loi 99 est la loi la plus importante de l'État du Québec. Mais voyons-nous tous la même chose ?

Québec

Chronique de Christian Rivard

Le déni de Pee Wee Trudeau

Un affront sans commune mesure

Des paroles les plus calomnieuses sur la langue française au Canada


Le premier ministre canadien Justin Trudeau était de passage dans l’Hexagone les 16 et 17 avril dernier. Il est alors devenu le premier premier ministre du Canada à être accueilli à Assemblée nationale, au Parlement de la Cinquième République française, à Paris. Face à une assemblée divisée par des applaudissements et des huées des 577 députés, Justin Trudeau a mâchonné des paroles les plus calomnieuses sur la langue française au Canada :

Québec

Voilà où mène le pédagogisme : à l'effondrement de la maîtrise de la langue française

La qualité du français en déclin au secondaire



Ces professeurs vous ont enseigné le français. Ils enseignent maintenant à vos enfants. Et pour la plupart, leur constat est sombre : la qualité de la langue est en déclin chez les jeunes du secondaire.

Québec

Les colonisés applaudissent l'initiative de Lisée : la normalisation du Québec bilingue

Un débat en anglais ? Yes please!



Si tout se déroule comme prévu, le 14 septembre 2018 sera un jour historique. C’est à ce moment que devrait se tenir  le tout premier débat des chefs télévisé en anglais.

Québec

Chronique d'Alexandre Cormier-Denis

Un bon-ententiste comme chef du PQ

Lisée trahit le Québec français

L’anglicisation du débat public


Pour la première fois de l’histoire politique du Québec, il y aura un débat télévisuel des chefs des partis politiques qui se fera uniquement en anglais.

Québec

Pourquoi s'opposer au « Bonjour/Hi ! » si c'est pour tenir un débat politique en anglais ?

Une province full bilingue



Avouons-le. L’ambition de former une nation véritablement distincte de par sa langue et sa culture, même en demeurant au sein du Canada, nous quitte sourdement. Les symptômes sont trop nombreux pour les lister dans une courte chronique.

Québec

L'effondrement du fait français ne peut être masqué par les radio-canadiens

L'anglicisation du Québec

Les faits sont têtus, Monsieur Auger

L'anglais gagne du terrain


Le français recule au Québec ? Un mythe, proteste Michel C. Auger dans La Presse +. Or, loin de s’appuyer exclusivement sur les faits, comme il le prétend, Auger s’emploie allègrement à les déformer et falsifier.

Québec

Anglicisation du Québec : Lisée est devenu fou, il valide l'idée d'un Québec bilingue !!!

Débat électoral en anglais: tous les partis disent oui



Mardi matin, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a ouvertement demandé à ses adversaires de participer à un débat électoral à l'invitation d'un consortium de médias anglophones. Le premier ministre Philippe Couillard et le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, ont par la suite tour à tour accepté.

Québec

Manifestation le 15 mai devant le Barreau du Québec

Manifestation contre la bilinguisation des lois québécoises



Le Mouvement Québec français (MQF) organise une manifestation en opposition à une récente décision du Barreau du Québec qui, avec le Barreau de Montréal, veut faire invalider les lois et les règlements du Québec, qu'il juge inconstitutionnels.

Québec

Le français petit-nègre promu par le fédéral

Revenu Canada massacre le français



Ah, le mois d'avril, l'époque bénie des impôts ! Je voulais être une bonne citoyenne écologique, et tout et tout, et payer mes impôts en ligne.

Québec

Chronique de Me Néron

DE QUI LE BARREAU SE MOQUE-T-IL ?

Plaider par traducteurs et interprètes

Le pacte de 1867 reposait sur la promesse du bilinguisme


La nomination de personnes unilingues aux plus hautes fonctions dans les institutions fédérales laisse à penser que le gouvernement fédéral, désormais affranchi de toute gène venant du Québec, poursuivra son œuvre, tout en affirmant et assurant la prédominance linguistique de la majorité anglophone au sein des institutions sous sa responsabilité.

Québec

Les Québécois, un peuple mort-né ?

Les larmes du crocodile



Snif ! Le West Island est triste. Heureusement que le docteur Couillard est là pour consoler ces rednecks Canadian qui survivent de peine et de misère en territoire québécois, où le français se meurt trop lentement.

Québec

Malgré tous les reculs, les Québécois tiennent à leur langue

En français, que cela vous plaise ou non



Longtemps, la langue française a été un sujet réactif, au Québec. Des années 1960 à la fin des années 1980, elle a été au cœur de nombreuses manifestations. Les Québécois en avaient assez de vivre en étrangers dans leur propre pays.