Langue française — la « dynamique du déclin »

Canada

Le bilinguisme sera attaqué au nom des langues autochtones

Lancement d'une consultation en ligne sur les langues officielles au Canada



Alors que le 50e anniversaire de la Loi sur les langues officielles du Canada approche à grands pas, le Commissariat aux langues officielles invite les Canadiens à donner leur opinion sur des aspects très concrets de la Loi par l'entremise de consultations publiques en ligne.

Québec

Un coup de bâton pour le Bâtonnier

Le Barreau doit faire marche arrière



La supériorité législative d’une norme constitutionnelle n’emporte pas nécessairement sa supériorité morale. C’est précisément ce qu’oublie le Barreau du Québec en s’appuyant sur une norme aux relents coloniaux pour défendre la bilinguisation institutionnelle du processus de rédaction législative à l’Assemblée nationale du Québec.

Québec

Un autre propagandiste radio-canadien

Langue française au Québec : Michel C. Auger tord la réalité



Lors de son passage à Tout le monde en parle le dimanche 15 avril dernier, Michel C. Auger a présenté son livre 25 mythes à déboulonner en politique québécoise. Le Mouvement Québec français déplore la désinformation entourant les affirmations énoncées par le journaliste sur la question linguistique au Québec. La question de la langue, c’est très sérieux. Il est primordial qu’elle soit traitée avec rigueur et justesse.

Québec

Une institution contre nous

Le Barreau attaque la constitutionalité des lois Québécoises

J’ai honte !

Le fédéral fait faire son sale boulot par le Barreau qui se met prestement à son service


Dans un geste sans précédent, le Barreau du Québec et le Barreau de Montréal viennent de s’unir pour demander aux tribunaux d'invalider les lois ou les règlements adoptés par le gouvernement du Québec et l'Assemblée nationale au motif qu'ils sont inconstitutionnels !

Québec

Le Barreau se prend pour l’ancien lobby anglo-québécois Alliance Québec

Les colonisés du Barreau (suite)



Mon billet posté ce mercredi sur mon blogue a fait beaucoup réagir. Le mot «colère» revenant souvent. Et avec raison. Le sujet était celui-ci : La Presse rapporte que «le Barreau du Québec et celui de Montréal demandent aux tribunaux d'invalider les lois ou les règlements adoptés par le gouvernement du Québec et l'Assemblée nationale au motif qu'ils sont inconstitutionnels.

Québec

Le livre de Auger : du grand n'importe quoi

Le mythe qu’entretient Michel C. Auger



Dans son récent ouvrage Revoir nos idées préconçues, fraîchement arrivé chez les libraires, le chroniqueur Michel C. Auger dit souhaiter s'attaquer aux idées préconçues du paysage politique québécois. Pour ce faire, ce dernier consacre le premier chapitre de son livre à la question linguistique, sur laquelle il a publié également un texte dans les pages de La Presse dimanche dernier.

Québec

Chronique de Charles Castonguay

Les chiffres officiels cachent le réel

Part du français dans les gains par voie d’assimilation

Une anglicisation naissante des francophones de souche


Le Commissariat aux langues officielles du Canada a mis à jour les statistiques sur son site Web. On y trouve, entre autres, un portrait simplifié de la population selon la langue maternelle et selon la langue d’usage à la maison au recensement de 2016, après répartition des déclarations de deux ou trois langues de manière égale entre les langues déclarées.

Québec

Le Barreau ne fait pas autant de zèle pour défendre le français...

Le Barreau et le temps des autres



Dans sa requête déposée vendredi, le Barreau demande que l'entièreté des lois, règlements et décrets du Québec soient déclarés «nuls, inopérants et sans effet». Gros après-midi au bureau...

Québec

Michel C. Auger : un propagandiste radio-canadien totalement décrédibilisé

Le «jovialisme linguistique»...



« Le français ne s’est jamais si bien porté au Québec », selon Michel C. Auger. C’est du moins ce qu’il laissait entendre hier lors de son passage à Tout le monde en parle. Voilà un mythe qu’il faut déboulonner. Et vite.

Québec

Douaniers unilingues anglophones : nous en sommes encore là après 40 ans de bilinguisme canadien ?

Un organisme dénonce l'état du français chez les agents douaniers



Pour l'organisme Impératif français, les deux langues officielles au Canada sont l'anglais et le « bilingue ». L'organisme a réagi par la voix de son président, Jean-Paul Perreault, à un rapport préliminaire d'enquête du Commissaire aux langues officielles qui fait état d'une plainte déposée contre l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Québec

Une institution en perdition sous l'ancienne vice-reine du Canada

Le déclin de l’Organisation internationale de la Francophonie



Au terme d’un premier mandat à la tête de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean mérite-t-elle d’être reconduite dans ses fonctions lors du prochain Sommet qui se tiendra en Arménie en octobre ?

Québec

L'anglicisation rampante de Montréal se poursuit

L'affichage unilingue français peu privilégié à Montréal



Une étude de l'Office québécois de la langue française (OQLF) montre qu'il reste beaucoup de chemin à faire dans le dossier de l'affichage commercial en français sur l'île de Montréal. L'OQLF a analysé le cas de 3 612 entreprises, dont 2 963 ont pignon sur rue et 649 se trouvent dans des centres commerciaux.

Québec

Le Canada est une machine a broyer les francophones

Le seuil de tolérance du Canada envers la francophonie hors Québec



Le gouvernement fédéral vise, d’ici 2023, 4,4 % d’immigrants francophones à l’extérieur du Québec. Cette proportion varie selon les époques ; par exemple, elle était de 1,46 % de 2006 à 2011, mais la cible établie par « le cadre stratégique pour favoriser l’émigration au sein des minorités de langue officielle en milieu minoritaire de 2004 » était aussi de 4,4 %.

Québec

Le bilan s'améliore parce que les critères sont à la baisse !!!

La conformité à la loi 101 augmente, des règles laxistes montrées du doigt



Les entreprises montréalaises seraient de plus en plus nombreuses à se conformer à la Loi 101, selon une étude de l'Office québécois de la langue française (OQLF). Mais cette augmentation serait principalement due à un affaiblissement de la loi, estime l'organisme Impératif français.

Canada

Quel sale coup nous réserve Mélanie Joly ?

Les attentes des francophones sont élevées face au Plan d'action sur les langues officielles



Les organismes francophones au pays ont les yeux rivés mercredi sur le gouvernement fédéral, qui doit dévoiler son Plan d'action sur les langues officielles.

Québec

Le français, langue étrangère au Canada

Prospectus en anglais seulement: au gouvernement d'agir, dit le patron de l'AMF



Le grand patron de l'Autorité des marchés financiers (AMF) est bien conscient de la frustration grandissante des investisseurs qui n'ont pas accès à des opérations de financement d'entreprises canadiennes parce que celles-ci décident de ne pas traduire leur prospectus. Mais il soutient du même souffle que la solution appartient au gouvernement.

Québec

Tribune libre

"Parler l'anglais renforce la francophonie", dixit Macron

Emmanuel Macron se doit de placer la langue officielle de la république française au tableau d’honneur de ses allocutions publiques en France et sur la scène internationale


C’est en ces termes plutôt discordants, voire antithétiques, que le président de la France s’est exprimé lors de la visite du premier ministre du Québec Philippe Couillard à Paris, tout en ajoutant d...

Québec

Les mondialistes sont dénoncés pour leur anglomanie

Impératif français blâme Valérie Plante et Emmanuel Macron



Le mouvement Impératif français a égratigné des politiciens et a salué une artiste au cours d'un déjeuner tenu dimanche à Gatineau, en Outaouais.

Québec

L'anglicisation rampante du Québec se poursuit dans l'indifférence généralisée

La direction torontoise met à pied ses employés québécois en anglais



Un des rares magazines francophones à traiter de cinéma au Québec ferme ses portes et sa direction torontoise n’a pas daigné s’adresser en français à ses employés.

Québec

La fierté de parler français se perd : demain le Québec sera-t-il l'Acadie ?

La «cheese week» ou la bêtise de l’anglomanie



Ainsi, la Cheese Week s’amène à Québec. Les gourmands se réjouissent : qu’une vie sans fromage serait triste ! Vaudrait-elle même la peine d’être vécue ?

Canada

Le français demeure une langue de deuxième ordre dans le Canada du XXIe siècle

Un fonctionnaire fédéral défend son droit de travailler en français



La Cour fédérale a entamé mardi l’audience finale d’une cause aux accents linguistiques qui sera déterminante pour l’ensemble des employés fédéraux au Canada. L’issue de la bataille judiciaire menée par un fonctionnaire fédéral basé à Montréal devrait permettre de savoir pour la première fois comment le gouvernement fédéral doit garantir à ses travailleurs le droit de travailler dans la langue officielle de leur choix.

Québec

Jean-Michel Delacomptée.

Plaidoyer pour un français fier de lui-même



On entendait à la radio un chanteur marmonner des paroles incompréhensibles. Impossible de distinguer le moindre mot. « Mais pourquoi a-t-on si peur de se faire comprendre ? demande Jean-Michel Delacomptée. Comme si l’on avait honte de chanter en français. » À la terrasse du café Le Pierrot, à deux pas du métro aérien de La Motte-Picquet, ce spécialiste de Racine et de Saint-Simon parle de ce qu’il décrit comme un « aplatissement de la langue ».

Canada

Le français, langue étrangère au Canada

Le français malmené sur les sites web fédéraux



Des soumissionnaires ont remporté ces derniers mois des appels d'offres gouvernementaux pour des « Computers and Peripherals for the Department d'Affaires autochtones », des « générator - entretien », ainsi que des « XXXXXXXFRENCH HEREXXXXXXXX »

Québec

Le MQF à la défense de la langue nationale

L'Odyssée du Lys - Spectacle qui donne envie de parler français



La Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, le Mouvement Québec françaiset les Partenaires pour un Québec français sont fiers de présenter « le spectacle qui donne envie de parler français ». 

Québec

Défendre le fait français, coûte que coûte

Français d’occasion



Jeudi dernier, j’ai assisté à la première de La détresse et l’enchantementau Théâtre du Nouveau Monde. Marie-Thérèse Fortin y interprète des extraits des mémoires de Gabrielle Roy, l’auteure de Bonheur d’occasion. Et ça m’a frappée : en me rappelant à quel point cette Franco-Manitobaine vouait un amour inconditionnel à la langue française, je me suis demandé ce que Gabrielle Roy aurait pensé du Québec d’aujourd’hui. Selon moi, elle aurait été atterrée par ce qu’il s’y passe.

International

Macron : un mondialiste complètement soumis à l'Anglosphère

Parler l'anglais renforce la francophonie, selon Emmanuel Macron



Parler l'anglais renforce la francophonie, a laissé entendre le président Emmanuel Macron, flanqué du premier ministre Philippe Couillard lundi au palais de l'Élysée, à Paris.

Québec

France-Québec : même combat contre l'américanisation du monde

Les Québécois parlent aux Français



En mars aura lieu, comme chaque année, la Semaine de la Francophonie. Le cru 2018 s’annonce prometteur. Après des décennies de silence relatif sur la question de la place et du rôle de la langue française dans le monde, l’État français semble accorder un intérêt inédit à la francophonie.

Canada

Le français, langue étrangère au Canada

Le français à Pyeongchang: le gouvernement du Québec insulté par l'attitude de Hockey Canada



Le gouvernement du Québec trouve insultante et surréaliste l’attitude de Hockey Canada, qui a demandé à l’annonceur de l’aréna de Gangneung d’angliciser le nom des francophones de l’équipe canadienne durant les Jeux de Pyeongchang.

Québec

Le français, langue minoritaire face à l'Empire anglo-américain

C’est le français qui est en danger!



Depuis quelques mois, on assiste à l’émergence d’un étrange discours dans notre espace public : l’anglais serait menacé au Québec. Plus encore, la communauté anglophone serait en danger et il faudrait se porter à son secours. C’est notamment ce que pense Jean-Marc Fournier, qui parle au nom du gouvernement.