Laïcité - débat québécois

Québec

« Aujourd’hui, la gauche a succombé aux sirènes d’un islamisme prétendu victime en s’alliant à ce mouvement intégriste, identitaire misogyne et fasciste des salafistes et wahhabites. »

La gauche se trompe lourdement sur la laïcité



J’avais toujours pensé que les adeptes de la droite sont intransigeants, dogmatiques, qu’ils pensent toujours avoir raison, que l’on ne peut pas discuter avec eux. J’estimais la gauche plus flexible, plus humble, plus conciliante, moins agressive contre ses opposants. Mais, dernièrement, j’ai été surprise par l’ampleur de l’intransigeance de la gauche.

Québec

La confrontation constitutionnelle revient par la question religieuse

Laïcité: le procès va (re)commencer



Quand un feu s’éteint, les braises restent brûlantes pour un temps. Pour le dire autrement, on peut croire qu’une question est morte jusqu’à ce qu’on découvre à nos dépens qu’il n’en est rien.

Québec

L'éternelle peur de la « chicane » : MBC devra pourtant comprendre que le critère du politique, c'est le conflit

Crucifix: évitons la division



Je ne suis pas de ceux qui ont un problème avec la présence du crucifix à l’Assemblée nationale. Non pas que j’en fasse une religion, sans mauvais jeu de mots. Si on le décrochait, je n’en ferais pas un drame. Mais le fait est qu’il y est, et qu’une majorité de Québécois y est attachée.

Québec

Les alliés du multiculturalisme canadien s'époumonent contre le futur projet de loi de la CAQ

Laïcité: le gros bon sens



Le gros bon sens est une des marques de commerce de François Legault et, s’il n’en tient qu’à lui, de tout son gouvernement. Jeudi dernier, le PM exhortait ses ministres à « ne pas oublier le gros bon sens ». Seulement, il va falloir plus que du pragmatisme pour mener à bon port le bateau de la laïcité. Le GBS (gros bon sens) demeure drôlement impuissant devant l’absurdité, l’illogisme, voire la véritable poutre dans l’oeil qu’est ce crucifix qui, depuis Duplessis, décore le parlement québécois. Alors que le goût du jour est, comme chacun sait, au dépouillement.

Québec

Le crucifix ne bougera pas

Le crucifix: un casse-tête



Si la raison et la logique menaient le monde, il y a longtemps que le crucifix ne dominerait plus le trône du président de l’Assemblée nationale à Québec. Cela prouve que la religion et la politique sont un couple aussi toxique que compliqué. Et cela nous ramène à une dimension fondamentale de l’être humain, qui est le besoin impératif de symboliser les choses et les gestes. D’ailleurs, la politique use du symbole autant que les religions.

Québec

Ravary se trompe : ce n'est pas la laïcité qui freine l'islam politique, mais bien l'arrêt de la submersion migratoire !

Lise Ravary: Laïcité can help block advance of political Islam



“We must get involved in all domains where we can have more Islam …” “The more we are present, the more women are seen wearing hijab, discussing it, explaining their approach, explaining who they are, the more we will create habits and things will change.”

Québec

Les appels à décrocher le crucifix se multiplient : la gauche se fait l'alliée du Canada anglais

Signe religieux ou patrimoine culturel?



L’actuel débat sur la présence d’un crucifix à l’Assemblée nationale (précédé de celui en rapport avec le hall d’entrée de l’hôpital Saint-Sacrement à Québec en 2017) entraîne des déchirements publics quant au fait de le maintenir en place ou non. Plusieurs ont même remis en question le fait qu’il soit, ou puisse être, considéré comme un objet patrimonial.

Vidéo d'ACD

Nomos-TV

Défendre le crucifix – Un devoir nationaliste

Résister aux passions déconstructrices de la gauche


Alors que les appels de la gauche se multiplient afin de retirer le crucifix du Salon bleu de l’Assemblée nationale, il est essentiel de rappeler qu’il s’agit du seul symbole réellement québécois se trouvant dans le plus haut lieu politique de la Nation.

Québec

Le crucifix : « C’est une marque de continuité historique.»

Laïcité, identité et immigration



Simon Jolin-Barette sera l’homme fort du gouvernement Legault, qui lui a confié les dossiers que les médias aiment dire « délicats ». C’est-à-dire qu’il sera responsable de l’immigration et de la laïcité. Interviewé à Radio-Canada­­­, par un animateur faussement perplexe, lui demandant quel est le lien entre la laïcité et l’immigration, le jeune ministre en a rajouté en disant qu’il n’y en avait aucun.

Québec

Excellente décision !

Assemblée nationale: le crucifix est là pour rester, dit Legault



Signe qu’il veut régler la question très rapidement, le dossier de la laïcité sera traité directement par le Conseil exécutif, c’est-à-dire l’équivalent du ministère du premier ministre. Il s’agit d’une pratique très inhabituelle. C’est son jeune ministre de l’Immigration et leader parlementaire Simon Jolin-Barrette qui en assurera la «supervision».

Québec

« Après le crucifix de l’Assemblée nationale, ce sera au tour de la croix du mont Royal, puis ce sera celui de la croix blanche du drapeau national, déjà boudé par la ricaneuse mairesse de la métropole... »

Gardons le crucifix!



François Legault a raison : le crucifix doit rester. Il doit rester parce que notre peuple a une mémoire de poisson rouge et en a besoin pour se représenter minimalement son passé.

Québec

Encadrement des signes religieux dans la fonction publique : tout le Québec français est derrière Legault

Legault a raison d’agir rapidement



Le gouvernement Legault semble décidé à interdire le port de signes religieux aux gens en position d’autorité. Il faut l’en féliciter, l’encourager, l’inciter à tenir bon.

Québec

« En maintenant sa position sur la laïcité, il faut bien comprendre que François Legault entend défendre la culture québécoise face au gouvernement fédéral. »

Identité nationale: le débat sur la laïcité est relancé au Québec



L’élection d’un gouvernement patriote au Québec relance le débat sur la laïcité. Premier geste de la nouvelle majorité, s’attaquer aux signes religieux ostentatoires. Manifestations et tribunes se succèdent, polarisant l’opinion publique. Malgré le vent d’opposition, le Premier ministre désigné semble déterminé à défendre la majorité francophone.

Québec

Bernard Drainville répond aux accusations multiculturalistes du Devoir

Pour la laïcité, et je n’en démordrai pas



Un éditorial, par définition, correspond à la position d’un journal. Il faut donc comprendre que l’éditorial de Robert Dutrisac du 13 octobreest la position du Devoir. On peut y lire qu’en déposant la charte des valeurs, le PQ a tenté « d’exploiter les sentiments chauvins et xénophobes d’une frange réactionnaire de la population sous le couvert d’une défense de nobles principes républicains ». Rien de moins.

Québec

Chronique de PHP

Pourquoi faut-il conserver le crucifix à l’Assemblée nationale

Le crucifix : symbole de l’autonomie politique du Québec

La loi sur les signes religieux portés par les fonctionnaires en autorité ne concerne pas ce symbole


Le Crucifix ne représente pas les armoiries du Saint-Siège, à Rome, ni le symbole d’une église en particulier. Il symbolise, a contrario, la force de vie d’un Christ qui a su défier le Sanhédrin et la puissance temporelle de Rome. Il transcende le spirituel et le temporel. Symbole par excellence du vivre-ensemble des Français d’Amérique. Y toucher, c’est assassiner une part de nous-mêmes.

Québec

Ravary devra comprendre que le critère du politique, c'est le conflit

Pas simple la laïcité



Faites le test. Demandez à vos proches d’expliquer ce qu’est la laïcité. Certains y voient une forme de contrôle de religions mal aimées, l’islam pour ne pas la nommer. D’autres lui attribuent le pouvoir de préserver l’identité québécoise. Rares sont ceux qui évoquent le « simple » principe de séparation entre l’Église et l’État.

Québec

Les appels à retirer le crucifix se multiplient : Legault doit tenir bon face aux déconstructeurs de gauche

Pour en finir avec le débat sur la laïcité



Avant même d’entrer en fonction, François Legault et son parti ont replongé maladroitement le Québec dans le débat sur la laïcité—un débat qui aurait dû être résolu il y a longtemps—en répétant plusieurs des mêmes erreurs que leurs prédécesseurs. Il faut sortir de ce débat stérile en osant le compromis.

Québec

« Entre le nationalisme québécois, qu’il soit «laïciste républicain» ou «conservateur» et «identitaire» (on aurait tort d’exagérer la différence entre ces deux sensibilités) et le multiculturalisme canadien, l’opposition est frontale. »

Laïcité : François Legault doit tenir bon



En s’engageant 48 heures après son élection dans le combat pour la laïcité, François Legault a envoyé un signal très fort à la majorité historique francophone qui l’a porté au pouvoir: désormais, les Québécois francophones pourront de nouveau dire «maîtres chez nous».

Québec

Les multiculturalistes de La Presse appellent à décrocher le crucifix

Mon pays



Je vois mon courrier comme un baromètre de l'air du temps. Ces temps-ci, si j'en crois le baromètre, l'air du temps a un petit quelque chose de toxique.

Québec

Des citoyens se mobilisent pour soutenir Legault

Laïcité pour les uns, xénophobie pour les autres



Une manifestation prolaïcité a causé des flammèches, samedi après-midi, alors que les protestataires se sont butés à un groupe « anti-xénophobe » avant même le début de leur marche dans les rues de Québec.

Québec

« Je suis pourtant habitué aux manifestations, mais celle-ci m'a fait immédiatement penser aux manifs des Italo-Anglais de Saint-Léonard en 1969, contre la loi 63 visant à promouvoir le français au Québec. »

Nous sommes racistes depuis les années 60



J'ai regardé comme beaucoup, la manifestation «antiraciste» de dimanche passé. Je suis pourtant habitué aux manifestations, mais celle-ci m'a fait immédiatement penser aux manifs des Italo-Anglais de Saint-Léonard en 1969, contre la loi 63 visant à promouvoir le français au Québec.

Québec

Pas question de déchristianiser davantage le Québec

Le maire de Lévis veut conserver le crucifix



Le 9 octobre dernier, Gilles Lehouillier, maire de Lévis, a laissé savoir que le débat sur la laïcité qui fait rage au Québec depuis l'élection de la Coalition avenir Québec (CAQ) ne devrait pas pour autant affecter l'héritage culturel québécois. En effet, ce dernier est d'avis que le crucifix de la salle municipale doit demeurer en place et ce parce qu'il fait partie de notre héritage culturel.

Québec

Le Québec aux racines catholiques sera toujours attaqué par les anglo-protestants du Canada anglais

La laïcité pour François Legault



Le premier ministre désigné serait-il un sanguin, un émotif dominé par une spontanéité naturelle, sinon comment expliquer autrement son empressement à annoncer sa politique d’interdiction des signes religieux au Québec ?

Québec

Les Anglais sont vent debout contre l'encadrement des signes religieux

Impératif français révolté par « l'irrédentisme anglo-québécois »



La Cour suprême du Canada a récemment décidé de ne pas entendre la cause portée en appel par l'avocat anglo-québécois Brent Tyler. Rappelons que ce dernier s'était porté à la défense d'entreprises québécoises sanctionnées pour avoir enfreint les règles d'affichage commercial dans la province, invoquant la liberté d'expression comme argument. D'ailleurs, M. Tyler compte désormais s'adresser au Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) à la suite de la décision de la Cour suprême.

Québec

Chronique d'ACD

Un devoir nationaliste

Défendre le crucifix à l’Assemblée nationale

Les laïcards sont les alliés objectifs du Canada anglais


Devant les appels répétés de la gauche souverainiste à retirer le crucifix trônant au-dessus de la chaise du président de l’Assemblée, il nous apparaît important de rappeler que ce crucifix est le seul symbole canadien-français dans le Salon bleu de l’Assemblée nationale.

Québec

La loi constitutive de Radio-Canada oblige les journalistes à défendre le multiculturalisme

Réponse à l’article de Michel C. Auger



Qu’il me soit permis de faire quelques mises au point à propos de votre article, paru sur le site de Radio-Canada le 4 octobre 2018 et intitulé ‘Signes religieux : on a déjà joué dans ce film …’.  Vous y divaguiez sur la laïcité.

Québec

Les laïcards dérapent : ils veulent garder les symboles britanniques au Salon bleu et retirer le seul qui soit canadien-français, soit le crucifix !

Laïcité: à la population québécoise de décider, non aux extrémistes!



Nous discuterons de laïcité, tenez-vous-le pour dit! Au diable le mépris des fondamentalistes du multiculturalisme. Ce groupuscule n’acceptera jamais que les Québécois débattent de laïcité. Cessons de perdre notre temps avec eux.

Québec

Legault ne doit pas se laisser intimider par les multiculturalistes !

Signes religieux: Legault n’exclut pas un droit acquis pour les employés actuels



La position du gouvernement Legault sur la laïcité est sujette à changements: la CAQ pourrait permettre aux actuels employés de l’État en position d’autorité de continuer à porter des signes religieux.

Québec

Les islamistes et les communistes main dans la main contre la CAQ

Le bal des offusqués



Des gens ont manifesté hier contre « le racisme » du gouvernement Legault qui veut interdire le port des signes religieux chez les fonctionnaires en position d’autorité.

Québec

« Le laisser-aller vis-à-vis des accommodements religieux dans les institutions publiques a rendu la tâche de nos professionnels de plus en plus difficiles voire, dans certains cas, impossibles. »

Laïcité: le nouveau gouvernement doit agir avec rigueur et diligence



En matière de laïcité, la CAQ doit agir avec rigueur, fermeté et cohérence sans se laisser distraire par le front anti-laïque qui s’agite, ici est là, dans un esprit putschiste de façon à faire avorter l’action de son gouvernement. Quelle indécence!