La Grande Braderie - Gestion des Ressources naturelles par le PLQ

Québec

« Que François Legault réponde aux questions. Oui ou non les forages dans nos lacs et rivières ? »

Honte à vous Pierre Moreau!



Si on veut un exemple du pourquoi la population devient cynique face à la politique, regardez vers Pierre Moreau. Le 4 aout dernier, le journaliste Alexandre Shields, un spécialiste des questions environnementales, publiait un article qui en a fait sourciller plus d’un.

Québec

Power Corp. derrière la manœuvre : TransCanada indirectement contrôlée par les Desmarais

Innergex fait l’acquisition de cinq parcs éoliens en Gaspésie



Le producteur d’énergie renouvelable Innergex a acheté pour 630 millions de dollars la part de son partenaire TransCanada et devient désormais le seul propriétaire et exploitant des parcs éoliens Cartier, situés en Gaspésie.

Québec

Il a été un plus brillant ministre des ressources naturelles que Premier ministre

Je m’ennuie de René Lévesque



En cette ère où la classe politique québécoise est tout sauf enthousiasmante, mon affirmation aura l’air d’un cliché éculé. Qui ne se réclame pas, aujourd’hui, de René Lévesque, à commencer par ceux qui dilapident son œuvre à temps plein?

Québec

Bien sûr, c'est pour les Desmarais !

Main basse sur Anticosti

L’étrange nouveau partenaire de Pétrolia

Maurel & Prom, ou le « faux-nez » de Total et de l’Empire Desmarais


Il y a un peu plus de deux ans, alors que je cherchais à comprendre ce qui se passait dans le dossier Pétrolia à Anticosti, j’étais tombé sur une série d’informations qui permettaient de comprendre que l’Empire Desmarais s’était caché derrière une multitude de paravents pour prendre une position financière dans l’affaire, et j’avais fait part de mes découvertes aux lecteurs de Vigile dans un texte intitulé « Anticosti : les traces de Power Corp sont partout».

Québec

Le coquetel de la mort ! Lucien Bouchard et l'Empire Desmarais sont dans le coup !

RÉVÉLATIONS EXPLOSIVES !

Voici ce que cachait l’industrie du pétrole et du gaz de schiste aux Québécois

Et dire que le gouvernement Couillard vient de donner le feu vert à l’industrie pour reprendre ses activités !


Dans un article signé Alfredo Jalife-Rahme, Professeur de Sciences politiques et sociales à l’Université nationale autonome du Mexique (UNAM), le Réseau Voltaire rend public aujourd’hui un rapport du Comité de l’Énergie et du Commerce de la Chambre des Représentants des États-Unis intitulé CHEMICALS USED IN HYDRAULIC FRACTURING qui date de 2011 et contient la liste des « 2 500 produits chimiques contenant 750 composés parmi lesquels 650 contenaient des substances chimiques considérées comme étant des agents cancérigènes ou de dangereux polluants atmosphériques » utilisés par l’industrie pour la fracturation hydraulique entre 2005 et 2009.

Main basse sur le Québec

Anticosti : les traces de Power Corp sont partout

On appelle ça une apparence de conflit d’intérêt quand on veut être délicat


Et cette présence soulève également la question de savoir par qui il a été nommé. Mais là, on connaît la réponse. C’est tout de même curieux que se retrouvent ainsi croisés dans ce dossier les destins de Paul Desmarais, Jean Charest et Nicolas Sarkozy.

Au bout du scandale des routes, le scandale des mines!

Le danger actuel, c'est donc que la commission sur la corruption soit l'arbre qui cache la forêt.


La défaillance de nos institutions permet à l’heure actuelle à de petits groupes d'intérêt de s'emparer du pouvoir en l'exerçant au détriment de la volonté générale. Cela est inacceptable. (...) Est-ce que le peuple, si on lui avait demandé, aurait cédé sa plus grande richesse les yeux fermés et devant une perte directe de son profit ? Non. La démocratie est malade et elle sert les voleurs. Nous devons réagir impérativement. Que tous se mettent sur un pied de guerre et se sentent concernés enfin.

Projet de loi 14

Non à la gestion paroissiale de nos ressources naturelles



Le gouvernement du premier ministre Charest ne peut prétendre vouloir mettre en valeur des ressources minérales tout en se désengageant des responsabilités d'État que la valorisation responsable de cette même ressource lui commande

Le plan nord : le sous-développement érigé en système

la plus grande braderie de l’histoire du Québec moderne


il faut que l’on voit dans le développement économique autre chose que de vastes projets d’exploitation de ressources naturelles, ce qui, pour le Canada, et partant pour le Québec, demande de rompre avec une tradition vieille de quatre siècles.

Cachez ces redevances minières...



(Québec) Vous voulez mettre mal à l'aise l'entourage du premier ministre Jean Charest? Très facile. Parlez de redevances minières. Un peu normal après tout. Le régime québécois est tellement mal ficelé qu'il ferait mal paraître n'importe quel élu. Présent à Fermont vendredi dernier pour annoncer un investissement de 2,1 milliards $ d'ArcelorMittal, le premier ministre a patiné très fort pour défendre le régime ...

Plan Nord

La guerre du niveau de redevances



Au moment où, quant à son nombre d'entrepreneurs, le Québec est à la traîne, il est plus que nécessaire que l'État ouvre la voie. Il est temps d'élargir le Québec inc. aux ressources naturelles.

Charest se dit prêt à débattre des redevances

Le premier ministre veut bien envisager des ajustements, mais il maintient que le Québec exige plus des minières qu'ailleurs au Canada


Outre la faiblesse des redevances, Québec meilleure mine rappelait mercredi que les entreprises du secteur peuvent compter sur divers crédits d'impôt et exemptions. Dans les faits, grâce aux diverses allocations offertes aux compagnies, les redevances peuvent donc descendre à un taux de 6 ou 7 % des profits des mines.

Le Québec toujours au bas de l’échelle



Malgré les changements apportés au régime de redevances en 2010, le Québec demeure loin derrière, avec des redevances qui équivalent à peine à 2 % de la valeur brute produite.

Le Québec se prive d'une mine d'or de redevances

Le projet de réforme de la Loi sur les mines ne prévoit pas une révision du régime de redevances.


Analyse conjointe de "Pour que le Québec ait meilleure mine" et de "Mining - Watch Canada -" La province se contente d'un taux réel de redevances de 2 %, alors qu'il est jusqu'à trois fois plus élevé ailleurs au Canada, alors qu,elle pourrait en obtenir trois fois plus, selon un groupe de pressions

Québec

Nouvelle politique de redevances de l'industrie gazière

Une campagne de relation publique basée sur la tromperie



Après analyse du document "Un régime de redevances juste et concurrentiel ; Pour une exploitation responsable des gaz de schistes", la campagne de relation publique du gouvernement Charest à propos des redevances de l’industrie gazière relève clairement d’une hypocrisie basée sur la tromperie. Tout d’abord, une partie du document élabore autour d’un système de redevances progressif (entre 5 et 35%) variant en fon...

Tirer le meilleur profit de nos ressources



Plusieurs articles et opinions récemment parus dans vos pages avancent de façon plus ou moins affirmée que le Québec brade ses ress...

Quelle est la valeur d'une ressource naturelle?



Dans son rapport publié en avril 2009, le vérificateur général du Québec a attiré l'attention sur les faibles redevances que le gouvernement du Québec perçoit sur la production minière et il a soulevé des doutes au sujet de la qualité du travail du gouvernement qui agit comme fiduciaire de ce bien commun. Les débats publics entourant l'arrivée de l'industrie du gaz de schiste dans la vallée du Saint-Laurent ont à no...

La braderie

Les preuves accumulées sont accablantes: le Québec a pris l'habitude de brader ses ressources naturelles


Bref, on liquide à tout prix, sans se soucier du lendemain. Une braderie qui doit cesser avant que la marchandise ait complètement disparu.

Un néocolonialisme à la québécoise ?

La gestion de nos richesses naturelles attend encore sa révolution tranquille dans certains secteurs


Dans le secteur de l'énergie, qui avait servi de phare à la Révolution tranquille, «le Québec régresse à grands pas», soutient de son côté Daniel Breton, de MCN-21.

Au bout du pétrole



Au bout du pétrole _ Normand Mousseau, le 14 avril 2008, 22h26 Cela fait déjà quelque temps que je n'ai pas écrit de billet sur ce blogue. Je voulais laisser un peu de place à Carmen Therrien mais, surtout, j...

Redevances minières

Le ministre Raymond Bachand ne dit pas tout



le discours du ministre Bachand est truffé de demi-vérités et occulte des problèmes fondamentaux du régime de redevances actuellement appliqué au Québec. Cet enjeu est d'autant plus préoccupant que le Québec vit actuellement un boom minier sans précédent et que le gouvernement s'apprête à accélérer le pas avec le Plan Nord.

Rapport du commissaire au développement durable

L'État n'a pas fait ses devoirs

Le gouvernement n'a pas évalué la rentabilité pour la province de l'exploitation des gaz de schiste


Les lacunes sont telles que le commissaire trace un lien entre la gestion du dossier du gaz de schiste et celle, déficiente, du dossier minier, révélée il y a de cela deux ans.

"Entente administrative", c'est ça - des calculs partisans avant l'intérêt national.

Accord Ottawa-Québec sur le gisement d'hydrocarbures Old Harry

Le gouvernement de Jean Charest a fait des concessions majeures



Afin de signer avec Ottawa un accord sur le gisement d’hydrocarbures Old Harry, le gouvernement Charest a dû faire d’importances concessions, abandonnant des positions historiques défendues par Québec.

Ressources naturelles

Une stratégie de reprise du contrôle



Le dernier budget du ministre des Finances, Raymond Bachand, présente une annexe intitulée «Un régime de redevances juste ...

Un troc



Nathalie Normandeau rayonnait jeudi aux côtés du ministre fédéral des Ressources naturelles, Christian Paradis. Après des mois de déboires dans le dossier du gaz de schiste, elle avait enfin une vraie bonne nouvelle à annoncer. Même Pauline Marois a dû se réjouir des perspectives qu'ouvre l'entente «historique» entre Québec et Ottawa sur l'exploitation des hydrocarbures du golfe. Le Québec se voit garantir la t...

Déclaration MAÎTRES CHEZ NOUS 2011



nous exigeons que le gouvernement reprenne immédiatement possession de ces droits d'exploration et d'exploitation de NOS ressources énergétiques qui constituent NOTRE BIEN COMMUN.

Énergie et ressources naturelles : une éloquente démonstration d’ignorance



Ce texte révèle l'étendue de son ignorance du dossier énergétique et de ce que signifie vraiment « être maîtres chez nous. »

La colère monte!

La grande braderie

L’oracle a parlé

Depuis quand l’opinion d’un justiciable sur son juge est-elle pertinente ?


Dans la foulée, Lucien Bouchard a perdu le peu de crédibilité d’homme d’État qui lui restait (après l’affaire Michaud et les Lucides), et l’industrie acquiert une réputation de manipulatrice.