Éducation — l'effondrement du système

Québec

La CSDM rentre dans le rang

Signes religieux: heureux retour à la raison



L’année scolaire ne commence pas comme elle s’est terminée, dans le tumulte et la crânerie. Du lot des commissions scolaires récalcitrantes qui avaient décidé de braver la Loi sur la laïcité de l’État en permettant le port de signes religieux à leurs nouveaux enseignants, quelques-unes sont revenues à leurs sens et ont décidé de rentrer dans le rang.

Québec

Vers une centralisation du pouvoir ministériel

Commissions scolaires: Québec opaque sur ses intentions



Le ministère de l’Éducation refuse de rendre public quelque document que ce soit relatif à son projet visant à transformer à court terme les commissions scolaires en centres de services. La Presse canadienne a frappé un mur en tentant d’en savoir davantage sur le projet gouvernemental, à l’aide d’une demande d’accès à l’information.

Québec

L'école doit transmettre des savoirs, pas former des futurs consommateurs

Cégeps: pour la philo et le français



Certains mots allument toutes les lumières rouges de mon tableau de bord intellectuel. L’un d’eux est « modernisation », surtout dans le domaine éducatif. Je ne prône pas une école figée, mais au Québec, la « modernisation » éducative a souvent été synonyme de dilution et de nivellement vers le bas.

Québec

Tant qu'elles ne sont pas voilées...

Des éducatrices formées au Cégep pourront enseigner à la maternelle



Pour combler la pénurie, Québec prévoit élargir l’accès à la profession enseignante en permettant notamment aux éducatrices en service de garde d’enseigner dans les classes de maternelle, sous certaines conditions. Selon le projet de règlement sur les autorisations d’enseigner, déposé récemment par Québec, des éducatrices ayant un diplôme d’études collégiales en technique d’éducation à l’enfance pourront enseigner en maternelle à condition d’être inscrites à un baccalauréat en enseignement et d’avoir terminé au moins trois cours de cette formation universitaire.

International

Un dur combat s'annonce pour l'éducation à la maison

Roberge assouplit les nouvelles règles sur l’école à la maison



Le ministre Jean-François Roberge a assoupli son règlement sur l’école à la maison pour répondre aux critiques de parents qui trouvaient les nouvelles règles trop contraignantes. L’obligation pour les enfants scolarisés à la maison de passer les examens ministériels est repoussée d’un an, de juin 2020 à juin 2021. Les commissions scolaires devront offrir gratuitement des activités de préparation aux épreuves ministérielles. Dès l’été 2020, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur devra aussi rendre disponibles aux parents des documents préparatoires aux épreuves qu’il impose.

International

L'effondrement du niveau scolaire imputable au pédagogisme et au changement de population

«Chute catastrophique» du niveau scolaire en France: une prof torpille l’Éducation nationale



Entre «professeurs formatés idéologiquement» et «niveau scolaire abyssal», Anne-Sophie Nogaret dépeint à Sputnik une situation catastrophique pour l’Éducation nationale. Professeure de philosophie et auteure du livre-choc «Du mammouth au Titanic, la déséducation nationale», elle lance un cri d’alarme, à l’heure où le Bac 2019 a tout d’un fiasco.

Québec

Taxes scolaires : une baisse justifiée

Les nantis dormiront en paix avec la taxe scolaire



Au grand soulagement des riches propriétaires de résidences, le gouvernement Legault a rejeté l’amendement proposé par les libéraux de plafonner à un million de dollars la valeur des immeubles pouvant profiter de la réforme caquiste portant sur l’instauration d’un taux unique de taxation scolaire.

Québec

Le nivellement par le bas au nom du pédagogisme de bas étage

Élèves en difficulté: le temps supplémentaire pour faire les examens devenu un «fléau»



De plus en plus d’élèves en difficulté ont droit à du temps supplémentaire pour compléter leurs examens, une mesure d’accommodement considérée comme un véritable «fléau» par des acteurs du réseau scolaire, alors que d’autres défendent sa pertinence.

Québec

Un programme mal foutu pour des enseignants mal formés

Éducation à la sexualité: «C'est quoi, un cunnilingus?»



Le cours d'éducation à la sexualité a fait son retour dans les écoles de la province en septembre dernier, mais les sujets inscrits au programme causent parfois des malaises chez les enseignants et les élèves. Pour les accompagner, l'école secondaire Jeanne-Mance, à Montréal, compte sur l'aide de l'organisme communautaire Plein Milieu.

Québec

Maternelle obligatoire à quatre ans : une fausse bonne idée ?

Pas pour tout le monde



Les consultations publiques sur le projet de loi 5 instaurant un réseau universel de maternelles 4 ans ont tout juste commencé cette semaine que déjà plusieurs mises en garde ont été lancées, même par ceux qui sont plutôt favorables à l’idée.

Québec

Le rapport difficile des Québécois à l'école est une tare culturelle qu'il faut combattre

Profs mal aimés, avenir mal engagé



Mère, grand-mère, tantes, amies et amis, je côtoie depuis mon enfance le monde des enseignants de près. Individuellement, je connais leur passion et leur amour des enfants. Moi qui valorise le savoir et crois à l’éducation comme premier vecteur d’avancement de la société, je ne saurais trop insister sur l’importance de cette profession. Et pourtant...

International

Un programme bancal qui promeut l'idéologie du genre

Les cours de sexualité indisposent les professeurs



« Ça ne passe pas. » Dur constat que fait la Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE), neuf mois après le retour du cours d’éducation à la sexualité dans les écoles primaires et secondaires du Québec.

Québec

Les Anglais paniquent face au ministre de l'éducation

Pénurie de locaux: le ministre Roberge menace d’enlever trois écoles à une commission scolaire anglophone



Québec menace de forcer le transfert de trois écoles de la Commission scolaire English-Montreal (CSEM) vers la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île (CSPI) pour tenter de régler le problème de surpopulation dans le réseau francophone montréalais.

Québec

Il faut revenir à l'enseignement des fondamentaux

Des jeux vidéo à l’école?



Une des plus grandes peurs de l’homme de notre temps, c’est de ne pas être assez moderne. Elle le hante. Alors il guette les modes, vestimentaires, culturelles, politiques et intellectuelles en cherchant chaque fois à se mettre au diapason de son époque. S’il n’y parvient pas, il se sentira déclassé, déphasé et ringard. On le traitera de conservateur. Et même de réactionnaire.

Québec

Le meilleur des mondes : on drogue les enfants au lieu de les éduquer

Surconsommation de Ritalin: le cri du cœur des pédiatres prend de l’ampleur



Le cri du cœur lancé par une soixantaine de pédiatres préoccupés par la surconsommation de Ritalin chez les enfants québécois est maintenant partagé par plus de 700 pédiatres.  

Québec

Les ravages du pédagogisme

La drôle de «retraite» de Monsieur Geadah



Dans ses cours du soir à l'Université du Québec à Montréal (UQAM), Monsieur Geadah détonne un peu. L'homme de 70 ans, ingénieur de carrière, qui a pris sa retraite il y a quelques mois, n'a pas exactement le profil type du jeune étudiant se destinant à l'enseignement.

Québec

La fin du nivellement par le bas

Fini le «gonflement de notes»: Québec n'accordera plus la note de passage aux élèves qui ont obtenu moins de 60%



Québec met fin au «gonflement de notes»: le ministère de l’Éducation n’accordera plus automatiquement la note de passage de 60 % aux élèves qui ont obtenu 58 % ou 59 % aux examens ministériels de fin d’année, a appris Le Journal.

Québec

Les sectes juives hassidiques doivent être mises au pas

Roberge s’attaque aux écoles religieuses illégales



Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, resserre d’un cran les règles entourant l’école à la maison, avec comme objectif de mettre fin une fois pour toutes aux écoles religieuses illégales, a appris Le Journal.

Québec

L'égalitarisme, maladie infantile de la gauche

Niveler par le bas



Abaisser les critères de sélection pour l’admission au programme d’éducation internationale (PEI), comme si on tentait de niveler par le bas, serait une erreur susceptible de nuire aux écoles publiques.

Québec

L'école publique québécoise nivelle vers le bas

À peine 15% des élèves des écoles publiques ordinaires vont à l’université



Les élèves issus des écoles secondaires publiques ordinaires sont toujours peu nombreux à étudier dans les universités du Québec, est-il révélé dans une récente étude.

Québec

Bonne décision de la CAQ : L'éducation avant toute autre chose !

L’éducation comme priorité nationale



De toute évidence, il ne répond pas à tous les besoins, aucun budget aussi généreux soit-il ne le pourra, mais il aura mis les priorités essentielles de l’État à la bonne place, dont la santé et l’éducation.

Québec

L'effondrement du système scolaire

Éducation: la grande tricherie?



Dans une chronique récente, je soutenais que rien ne serait plus important dans le domaine éducatif que de valoriser le métier d’enseignant.

Québec

Il faudrait revenir aux collèges classiques qui formaient les élites canadienne-françaises

L’Éducation: un chantier titanesque



Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, arrive à la fonction, armé d’une expérience parlementaire dans l’opposition, d’une préparation terrain dans l’enseignement, d’un appui indéfectible du premier ministre Legault et d’une vision développée dans son livre Et si on réinventait l’école ?.

Québec

« L’école est ainsi pour l’enfant une occasion de rompre sur certains points avec son milieu familial ou social et de se constituer une ébauche de personnalité propre et de vie privée (...) »

D’autorité?



Ce que la loi sur la laïcité de la CAQ va proposer en éducation reste à voir, mais une chose est sûre : elle va susciter de vifs débats.

Québec

Maternelle 4 ans : une manière de franciser les enfants immigrés ?

Une maternelle pour la réussite des enfants



La maternelle 4 ans fait débat depuis que la CAQ a annoncé, en avril 2016, qu’elle l’implanterait partout au Québec.

Québec

Roberge a raison : les péquisto-libéraux s'opposent au gouvernement car c'est simplement leur rôle dans le parlementarisme britannique

Maternelles 4 ans: le ministre Roberge reproche à l'opposition de s'opposer, même quand c'est bon



Le ministre de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur du Québec Jean-François Roberge accuse ses adversaires à l'Assemblée nationale de s’opposer aux maternelles 4 ans... parce qu’ils sont dans l’opposition.   

Québec

Première chronique de Normand Baillargeon au Devoir : « Je pense que l’éducation est la formation de l’esprit par l’acquisition de savoirs fondamentaux (...) »

Credo pédagogique



Sous ce titre, John Dewey (1859-1952) a publié en 1897 un texte dans lequel il exprimait ses convictions et ses espérances en éducation et disait ce qu’il ambitionnait d’accomplir dans l’école expérimentale qu’il avait fondée.

Pour mieux comprendre l'inquiétude des parents quant au cours d'éducation sexuelle

L’éducation sexuelle au Québec - De la controverse à la solution



Le Gouvernement du Québec impose un programme d’Éducation sexuelle de la maternelle à la 5e année du secondaire. Les écoles n’arrivent pas à donner leurs cours face au refus des professeurs. Pourquoi tant de résistance?

Québec

Un système d'éducation qui ne souffre aucune critique

Pour qui la loyauté?



Le cas de cette enseignante, menacée de congédiement par sa commission scolaire pour avoir rendu publiques les conditions déplorables dans lesquelles elle exerçait sa profession, soulève le débat sur le devoir de loyauté.

Québec

Une enseignante renvoyée pour avoir eu le courage de nommer le réel

Un congédiement honteux



Le directeur général de la commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSSMI), Jean-François Lachance, la présidente Paule Fortier ainsi que le directeur adjoint aux ressources humaines François Grégoire devraient être réprimandés pour le geste odieux qu’ils viennent de poser en décidant de renvoyer l’enseignante Kathya Dufault. Cette dernière a dit la vérité au sujet des conditions scandaleuses dans lesquelles se pratique l’enseignement de l’école publique dans ses programmes réguliers.