Idées — Le destin québécois

Québec

La projection de puissance politique s'appuie sur une identité forte

Canadien français, un terme qui peut cacher une méprise



Le destin incertain de la souveraineté après la défaite du Parti québécois et la recrudescence effervescente de la question du fait francophone en Ontario ont remis en circulation l’idée d’un Canada français et d’une identité canadienne-française. On revient avec cette idée comme si elle était porteuse d’une solution identitaire et politique, oubliant qu’elle fut un jour évidée de son contenu historique.

Québec

Faut-il un référendum pour régler cette question ?

Il n’y a pas de consensus sur la réforme du mode de scrutin



L’engagement que le premier ministre du Québec, François Legault, a pris dans le dossier de la réforme du mode de scrutin est de déposer un projet de loi sur ce sujet durant la première année de son mandat, d’ici donc le 1er octobre 2019. Pour le reste, rien n’est acquis, M. Legault ayant sagement rappelé dans son discours inaugural de mercredi cette évidence qu’on ne saurait procéder de façon légitime à une réforme constitutionnelle d’une telle envergure sans qu’il y ait consensus à ce sujet.

Québec

Lier le socialisme et l'indépendance : un piège dans lequel il ne faut pas retomber

Le « socialisme » est-il l’avenir du mouvement indépendantiste ?



Réflexion autour des derniers essais de Simon-Pierre Savard-Tremblay, L'État succurusale. La démission politique du Québec, Montréal, VLB, 2016 et Despotisme sans frontières. Les ravages du nouveau libre-échange, Montréal, VLB, 2018 et d’Éric Martin, Un pays en commun. Socialisme et indépendance au Québec, Montréal, écosociété, 2017

International

Le nationalisme conservateur est-il muet sur le néolibéralisme ?

La mondialisation : angle mort du nationalisme conservateur? - Réponse à Éric Bédard



Dans son texte Le «socialisme» est-il l’avenir du mouvement indépendantiste?, L’historien Éric Bédard a consacré récemment une triple recension critique à mes deux derniers ouvrages[1] et au dernier essai d’Éric Martin.[2]

Québec

Les Canadiens français, un groupe ethnique parmi d'autres du Canada post-national et multiculturel

Que sont devenus les Canadiens français?



La débat actuel entourant l’offensive francophobe du premier ministre Doug Ford contre les communautés franco-ontariennes est plus que nécessaire. Il est essentiel.

Québec

« Être majoritaire, cela consiste à assumer son destin en ayant le plein pouvoir sur soi. On appelle ça l’indépendance. »

Être minoritaire



Depuis quelques jours, avec raison, on parle beaucoup des Franco-Ontariens, ciblés par une frappe orangiste du gouvernement ontarien, qui depuis un siècle n’a jamais manifesté une tendresse excessive à leur endroit.

Québec

« Ainsi, ces dernières années, on a voulu convaincre les Québécois qu’ils étaient hantés par la tentation de l’extrême-droite. »

Discours de remerciements pour le prix Omer-Heroux



Discours de remerciements prononcé à Saint-Ours lors de la remise du prix Omer-Héroux, "prix décerné à un journaliste s'étant illustré pour ses convictions favorables à l'indépendance du Québec" par le Rassemblement pour un pays souverain, le 25 novembre 2018. 

Vidéo de J.-J. Nantel

La minute de l'indépendance #5

L'indépendance sera payante tout de suite et toute votre vie !

Nous arrêterons de payer pour le Canada


Le jour même de l'indépendance du Québec, une foule de dépenses vont disparaître alors que des revenus nouveaux vont vite apparaître, par exemple les droits de passage à travers le territoire québécois

Québec

Québécois ou Canadiens français : un débat qui fait rage

Revenir à l’assignation «Canadiens français»? Non merci.



Alors que l’on passe notre patrimoine au pic démolisseur sans que cela ne suscite indignation, je ne m’étonne pas que certains veuillent que nous abandonnions du même souffle notre distinction du Canada.

Québec

« C’est toute la différence entre le destin d’une minorité ethnique, toujours menacée par une dynamique de folklorisation, ou le destin d'un peuple, maîtrisant un État, »

Québécois, ne changeons pas de nom



Une idée circule ces temps-ci: selon certains, nous devrions, comme peuple, redevenir des Canadiens-français, en reprenant notre nom d’antan. Ils soutiennent, généralement, que ce terme correspondrait à notre réalité la plus profonde, alors que la référence québécoise se viderait aujourd’hui de sa substance avec l’échec de l’indépendance.

Québec

Chronique de Gilles Verrier

Canadien-Français ou Québécois francophone ?

Bock-Coté se trompe et joue sur l'ambiguïté québécoise

L'original ou la copie ?


Nous verrons que Bock-Coté joue lui-même sur l'ambiguité identitaire. Il parle tantôt des Québécois dans le sens canadien-français et tantôt dans le sens pluri-national. Examinions ses arguments un à un. 

Québec

« Les Québécois de souche sont tous des catholiques sociologiques. »

Un Québécois de souche, c’est quoi?



J’avoue avoir d’abord été un peu décontenancé. L’homme qui me posait la question avec son accent québécois était noir. Je voyais certainement que c’était un sujet qui l’affectait beaucoup. Ainsi, voici ma réponse.

Québec

Un jeune auteur pose la question

Sommes-nous Québécois ou Canadiens français?



Seriez-vous prêts à abandonner l'appellation « Québécois » pour revenir au terme « Canadien français »? C'est ce que propose l'écrivain et publiciste Alexandre Soublière dans son livre La maison mère.

Québec

Lancôt se trompe sur un point : le rôle incroyable de l'Église catholique dans notre histoire

L’urgence d’agir



Je n’ai jamais entendu parler de David Leroux jusqu’à ce que je découvre cet ouvrage au titre intriguant : Anesthésie générale.

Québec

Le décès de Landry annonce-t-il la fin du Parti québécois ?

L’indépendance ou le pouvoir



Plus d’un indépendantiste affichait un air sombre et abattu au lendemain de la lourde défaite infligée par les électeurs au Parti québécois le 1er octobre dernier. Bernard Landry n’était pas du nombre.

Québec

Chronique de ACD

Retour sur cet évènement souverainiste

Colloque sur la situation du nationalisme québécois

Il faut séparer le bon grain de l’ivraie


Débutons immédiatement en affirmant qu’il ne sort généralement pas grand chose d’intéressant de ce genre de colloque, généralement empêtré dans le politiquement correct du mouvement souverainiste institutionnel.

Québec

Landry défendait le mot national et abhorrait la référence provinciale

Bernard Landry et la nation



Bernard Landry était profondément allergique aux mots « province » et « provincial ». C’était connu et quiconque l’oubliait s’en mordait rapidement les doigts. Lorsqu’il les prononçait lui-même, c’était pour mieux en faire ressortir l’archaïsme méprisant que ces mots évoquent par leur définition même.

Canada

« Écolo à gogo » : le nouveau titre de noblesse pour le prince Guilbeault

Steven Guilbeault, l’écolo à gogo



Je tiens à mettre en garde les fans inconditionnels du prétendu écologiste Steven Guilbeault, car cette chronique va leur déplaire. Selon moi, Steven Guilbeault est un passe-partout et je me demande pourquoi des journalistes et des politiciens le voient dans leur bouillabaisse. Très normal que les gens d’affaires et certains partis politiques l’aiment. Quant aux autres, je crois qu’ils se fient trop aux apparences. Je vais faire la lumière sur cet écologiste, ce qui va peut-être déplaire à certains, mais dans un esprit constructif et fraternel. Aucunement péjoratif.

Québec

Chronique de Gilles Verrier

De Canadiens français à Québécois

Pour une nation sans son chaperon !

Ce que l'abandon de notre identité nous a coûté


On n'a pas fini de compter ce que nous a coûté l'abandon de notre identité. Pour en arriver là, il fallait d'abord lui faire un procès pour mettre en doute sa dignité. Si bien qu'aujourd'hui, se réclamer Canadien-Français est vu par plusieurs comme un retard d'évolution.

Québec

La lutte nationale se poursuit, malgré la défaite du PQ

Nationalisme de pacotille?



Conséquemment à l’élection de la CAQ, l’actualité québécoise révèle l’empressement d’intellectuels, de lobbyistes et d’ex-hommes politiques à définir le nationalisme. On ne se surprendra pas que la conception des uns et des autres se fonde sur leur allégeance fédéraliste ou souverainiste pour tenter d’influencer le nouveau gouvernement. Quel que soit le point de vue, le nationalisme affiché par la CAQ n’aura de sens que dans la mesure où le Québec disposera de plus d’autonomie !

Québec

« La majorité historique francophone doit conserver le pouvoir politique sans lequel elle sera condamnée à devenir étrangère chez elle. »

Une existence diasporique ou une existence politique: brève méditation sur le destin du fait français en Amérique



La petite polémique des derniers jours à propos de l’avenir des francophones hors-Québec a au moins une vertu: elle nous permet de nous représenter les deux avenirs possibles du fait français en Amérique.

Québec

Le Devoir, porte-voix de Québec solidaire

La reine des sous



À l’âge de quatre ou cinq ans, au moment où les enfants commencent à distinguer les valeurs nominales des pièces de monnaie, ils parlent volontiers, pour les reconnaître, du « caribou », du « voilier » ou du « castor ». Côté face, cependant, se pose toujours la question de l’identité de cette tête de femme parfois couronnée. « La reine des sous », concluent souvent les p’tits loups.

Québec

Le pays qui ne se fait pas

Déprime indépendantiste



Quand ça va mal, il fait bon de pouvoir se tourner vers de grands esprits qui ont connu, eux aussi, les affres d’une déception qui ressemble à la nôtre. Comment ont-ils vécu la traversée du désert ? Comment ont-ils surmonté ce sentiment débilitant qui nous assaille quand ce qu’on croit être la vérité se voit rejeté par la majorité de nos contemporains ?

Québec

L'immigration a pour vocation de canadianiser le Québec

«Québécois» ? «Canadiens-français» ? Quel avenir pour la nation?



Débutons par une question toute simple : le Québec, c’est une nation ou pas? Je veux dire, au-delà des belles paroles et des motions sans conséquences de la Chambre des Communes sous Stephen Harper...

Québec

Chronique de Robert Laplante

Éditorial de l'Action nationale

La nouvelle donne provinciale

La fin du régime libéral ouvre de nouveaux chemins


Les libéraux sont chassés et durement sanctionnés. C’est une excellente nouvelle. La déloyauté du PLQ a déjà fait trop de dégâts. Il faudra en garder mémoire puisqu’il a incarné tout ce que le Canada autorise que nous soyons. Il n’y aura plus d’autre voie pour ce parti incrusté dans ses enclaves ethniques. Il ne poursuivra qu’en cherchant de nouvelles figures de l’imposture.

International

Le libéralisme vide le politique par le Marché et par le Droit

Zemmour : « Au nom de l’État de droit, les juges imposent leur idéologie au pouvoir politique, et donc foulent aux pieds la démocratie »



L’auteur de « Destin français » explique pourquoi il a été épinglé sur « le mur des cons » et comment le pouvoir des juges menace la démocratie.

Québec

« Pourtant, vue de l’étranger, la véritable surprise de ce scrutin, c’est qu’il aura fallu plus d’une génération pour tourner la page du référendum de 1995. »

Vu de loin



C’était à la fin de l’été. J’avais quitté la 132 pour rejoindre la côte. Le ciel était bas, ce qui décuplait la majesté du fleuve. La pente était abrupte comme si l’on allait plonger pour toujours dans l’immensité verte. En bas, le Théâtre de la Vieille Forge de Petite-Vallée m’attendait le temps d’un café.

Québec

La gauche souverainiste est dans le champ : la proportionnelle favoriserait le vote fédéraliste montréalais anglo-immigré !

Pour en finir avec le discours tragique autoréalisateur sur l’indépendance



En ces lendemains d’élection que d’aucuns décriront comme une tragédie pour le mouvement indépendantiste, je vous soumettrais qu’il n’en est rien. Même si, comme beaucoup, je ne peux pas regarder l’effondrement du Parti québécois, ce parti qui a tant fait pour le Québec et pour l’indépendance, sans ressentir un lourd pincement au coeur ou une profonde tristesse, soyons francs : enfin, on ne pourra plus mettre les défaites du PQ sur le dos de l’indépendance.

Québec

« Les vieilles catégories politiques semblent mortes. Reste à comprendre les nouvelles. »

Le réalignement



En science politique, il y a un terme pour désigner le grand bouleversement qu’a connu le Québec lundi soir : on appelle cela une élection de réalignement.

Québec

Pourtant, le vote pour la CAQ a été un vote nationaliste

Repenser la conquête de notre souveraineté



Lendemain de veille électorale dans la vie du Québécois que je suis. Je le ressens comme une gastrite : un malaise général et lancinant doublé d’une impression vague de néant mental.